Shaun White

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir White.

Shaun White
Image illustrative de l’article Shaun White
Shaun White en août 2008
Contexte général
Sport Snowboard, Skateboard
Période active de 2001 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : États-Unis Américain
Naissance (32 ans)
Lieu de naissance San Diego (États-Unis)
Taille 1,73 m
Poids de forme 70 kg
Surnom Red Zeppelin ou the Flying Tomato (la tomate volante)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 3 0 0
Coupe du monde de snowboard (épreuves) 4 0 1
Winter X Games 13 3 2
X Games 2 2 1

Shaun White, né le à San Diego, est un snowboardeur et skateur américain professionnel.

Triple champion olympique de half-pipe à Turin en 2006, à Vancouver en 2010 et à Pyeongchang en 2018, il s'illustre aussi en slopestyle et en skateboard et a remporté de très nombreuses médailles mondiales dans ces trois disciplines, notamment dans les éditions estivales et hivernales des X Games.

Biographie[modifier | modifier le code]

Shaun White est né avec une malformation cardiaque, une tétralogie de Fallot, et dut subir deux opérations avant l'âge de un ans[1].

Il commence le snowboard à l'âge de quatre ans et dispute ses premières compétitions à six ans[2].

Shaun White est surnommé Red Zeppelin ou the Flying Tomato (la tomate volante) à cause de ses cheveux roux et de l'amplitude de ses sauts[3]. Il est sponsorisé par Burton, et par Volcom, Adio et Birdhouse en skateboard. Les moyens offerts par ses partenaires commerciaux lui ont notamment permis en 2009 de se faire construire un half-pipe privé dans le Colorado[4]. En 2014, ses revenus sont estimés à huit millions de dollars par ans[5].

Parcours sportif[modifier | modifier le code]

Shaun White dispute les X Games d'hiver et d'été (il devient le premier athlète à gagner une médaille à la fois dans les deux saisons). Il totalise dix-huit médailles aux Winter X Games dans les épreuves de Superpipe et Slopestyle (13 en or, 3 en argent et 2 en bronze) et cinq médailles aux Summer X Games (2 d'or, 2 d'argent et 1 en bronze).

En 2012, aux Winter X Games de Tignes, déjà assuré de la victoire, il devient le premier à réaliser le score parfait de 100 points dans l'épreuve de Superpipe au cours de son dernier run [6].

Shaun White remporte également une médaille d'or aux Jeux olympiques d'hiver de Turin 2006 dans la discipline du halfpipe en enchaînant en finale deux 1080°, prestation notée 46.8/50 par les juges[7].

Un an plus tard, le 17 mars 2007, il est couronné Champion du monde du TTR[8]. Lors du Burton US Open à Stratton Mountain dans le Vermont, il termine 3e de l'épreuve slopestyle puis remporte le contest de half-pipe. Shaun White possède alors suffisamment de points pour finir la saison en tête du classement TTR devant Antti Autti et Travis Rice.

Shaun White obtient un second titre olympique aux Jeux olympiques d'hiver de Vancouver 2010 dans la compétition du half-pipe avec une prestation notée à 48.4/50. Et ce, grâce à un run sans faute avec des sauts dont l'amplitude peut atteindre les 8 mètres et une figure qu'il est jusqu'à présent seul à exécuter, le Double McTwist 1260°[9].

Il tente lors des X Games d'été 2011 une rotation de 1080° en skateboard mais il échoue de peu[10].

Aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, Shaun White remporte son groupe de qualification, mais n'est pas à la hauteur de son statut de favori lors de la finale : il tombe lors du premier passage, puis il finit quatrième, battu par le Suisse Iouri Podladtchikov, qui prend l'or, et par les deux Japonais Ayumu Hirano et Taku Hiraoka respectivement deuxième et troisième[11].

Décidé à effacer sa déception des Jeux de Sotchi, Shaun White reprend la compétition lors de l'hiver 2016-2017 en expliquant « Quand on m'a demandé à quel moment je m'étais remis des Jeux de Sotchi, j'ai répondu "jamais !" C'est comme tomber d'un vélo, vous avez des cicatrices et cela reste en vous, c'est quelque chose qui permet d'apprendre, et j'ai appris ! Je prépare de nouveaux tricks, je me sens plus fort, plus concentré que jamais »[11]. Mais en octobre 2017 à l'entraînement en half-pipe, il fait une terrible chute qui occasionne 62 points de suture[12]. Il n'est pas encore qualifié dans l'équipe américaine pour les Jeux de PyeongChang au moment de disputer la toute dernière épreuve qualificative, en Coupe du monde à Snowmass. Là, le 13 janvier 2018, un prestation parfaite lui vaut la note maximum de 100 points[13].

Le 13 février pour la compétition olympique des Jeux de PyeongChang, il commence par dominer les qualifications avec un score de 98.50[12]. Le lendemain, lors de son dernier passage en finale dans le demi-tube de neige, il parvient à poser parfaitement toutes ses figures, dont un back to back 1440 et remporte la médaille d'or avec un score de 97,75, devant le Japonais Ayumu Hirano (95.25) et l'Australien Scotty James (92.00). Shaun White est le premier triple champion olympique du snowboard, un sport apparu en 1998 aux Jeux d'hiver[12].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Shaun White a collaboré avec Ubisoft pour sortir un jeu vidéo : Shaun White Snowboarding, ainsi qu'une version pour iPhone et iPod Touch Shaun White Snowboarding Origin. Un nouvel épisode de la licence nommé Shaun White Skateboarding, voit Shaun White passer au skateboard. Le jeu sort le 28 octobre 2010 en France[14]. Le but du jeu est de redonner des couleurs à une ville devenue morose à la suite de la capture du chef d'un gang de skateurs, Shaun White en personne[15].

Musique[modifier | modifier le code]

Shaun White est guitariste dans le groupe de rock californien Bad Things. Lena Zawaideh, l'ancienne batteuse du groupe de rock de Shaun White Bad Things, a porté plainte contre lui pour harcèlement sexuel en août 2016. White et son ancienne batteuse auraient conclu un accord financier hors des tribunaux pour mettre fin à l'affaire[16].

Cinéma[modifier | modifier le code]

En 2011, il joue son propre rôle dans le film Sexe entre amis, aux côtés de Justin Timberlake et Mila Kunis.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Italie Turin 2006 Drapeau : Canada Vancouver 2010 Drapeau : Russie Sotchi 2014 Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang 2018
Half pipe Médaille d'or, Jeux olympiques Médaille d'or, Jeux olympiques 4e Médaille d'or, Jeux olympiques

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Vergne, « Red Zeppelin, Tétralogie de Fallot, Double Mactwist 1260, tignasse: Voici Shaun White », Snowboard - Jeux Olympiques, sur eurosport.fr, (consulté le 11 février 2014)
  2. Onboard magazine, « Shaun White - Onboard Magazine FR », sur Onboard Magazine FR (consulté le 24 novembre 2018)
  3. BBC Rob Hodgett's blog, "Trying to ketchup with the Flying Tomato", consulté le 16/03/2012
  4. shaunwwite.com "Project X : Shaun White secret half-pipe", consulté le 16/03/12
  5. David Michel, « Shaun White, plus haut, plus fort », sur L'ÉQUIPE, (consulté le 24 novembre 2018)
  6. X Games, « Shaun White's official X Games athlete biography », sur X Games (consulté le 24 novembre 2018)
  7. Résultat de halfpipe - Homme aux JO 2006
  8. (en) Résultats 2006/07 de Shaun White
  9. The Telegraph, « Shaun White's Double McTwist 1260 at Winter Olympics: in pictures », sur Telegraph.co.uk (consulté le 24 novembre 2018)
  10. Skateboard.aboutr.com "Shaun White trying to land a 1080", consulté le 16/03/12
  11. a et b Comité International Olympique, « Shaun White veut effacer son immense déception des Jeux de Sotchi 2014 », sur Olympic.org, (consulté le 24 novembre 2018)
  12. a b et c Comité International Olympique, « Les stars du snowboard masculin offrent un magnifique spectacle à PyeongChang 2018 », sur olympic.org, (consulté le 24 novembre 2018)
  13. FIS, « World Cup Snowmass (USA) », sur fis-ski.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  14. SW Skateboarding : la vidéo de lancement jeuxactu.com
  15. Test Shaun White Skateboarding jeuxactu.com
  16. Avec AFP, « Les excuses de Shaun White », L'Équipe,‎ (lire en ligne)