Shaun Goater

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Shaun Goater
Image illustrative de l’article Shaun Goater
Shaun Goater lors d'une interview avant un match de Manchester City en 2015.
Biographie
Nom Leonard Shaun Goater
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Nat. sportive Drapeau des Bermudes Bermudien
Naissance (49 ans)
Lieu Hamilton (Bermudes)
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 1989-2006
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1978-1985Drapeau : Bermudes North Village CC
1985-1986Drapeau : Bermudes Boulevard Blazers
1986-1987Drapeau : Bermudes North Village CC
1988-1989Drapeau : Angleterre Manchester United
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1989Drapeau : Angleterre Manchester United000 00(0)
1989-1996Drapeau : Angleterre Rotherdam United209 0(70)
1993 Drapeau : Angleterre Notts County001 00(0)
1996-1998Drapeau : Angleterre Bristol City080 0(41)
1998-2003Drapeau : Angleterre Manchester City209 (101)
2003-2005Drapeau : Angleterre Reading FC043 0(12)
2005 Drapeau : Angleterre Coventry City006 00(0)
2005-2006Drapeau : Angleterre Southend FC033 0(11)
2007-2008Drapeau : Bermudes Bermuda Hogges009 00(3)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
-Drapeau : Bermudes Bermudes -18 ans
-Drapeau : Bermudes Bermudes -19 ans
-Drapeau : Bermudes Bermudes -21 ans
1987-2004Drapeau : Bermudes Bermudes
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2008-2012Drapeau : Bermudes North Village CC
2015Drapeau : Angleterre New Mills AFC(assistant)
2017Drapeau : Angleterre Ilkeston FC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Shaun Goater, MBE, né le à Hamilton (Bermudes), est un footballeur international bermudien qui évolue au poste d'attaquant pour plusieurs clubs anglais entre 1989 et 2006.

Goater découvre le football professionnel à Manchester United et fait ses débuts en championnat en 1989 après son transfert à Rotherdam United. Il joue sept ans à Rotherham avant de partir pour Bristol City en 1996. Deux ans plus tard, il rejoint Manchester City. Il y marque plus de 100 buts entre 1998 et 2003 et termine meilleur buteur du club lors de quatre saisons consécutives. Après son départ du club, il joue pour trois clubs anglais, Reading, Coventry City et Southend United avant de prendre sa retraite en .

Au niveau international, il représente les Bermudes de 1987 à 2004. La fédération des Bermudes le considère comme le meilleur buteur de son histoire, bien que le nombre exact de ses buts reste inconnu, faute d'archives.

À la fin de sa carrière de joueur, il co-fonde les Bermuda Hogges, une équipe basée aux Bermudes évoluant en troisième division américaine. Il devient ensuite entraîneur dans son club de jeunesse North Village CC, puis retourne en Angleterre pour y entraîner des équipes de divisions inférieures.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Goater naît dans la capitale des Bermudes, à Hamilton, et y passe son enfance avec sa mère Lynette, elle-même footballeuse, sa grand-mère et deux de ses tantes[A 1]. Les révoltes qui suivent l'assassinat du gouverneur des Bermudes Richard Sharples (en) marquent son enfance[A 2]. Il grandit dans une banlieue pauvre de Hamilton où il fréquente des jeunes impliqués dans le trafic de stupéfiants, mais la notoriété de sa grand-mère dans le quartier lui permet d'éviter d'être mêlé à la violence et à la délinquance[A 2]. À 10 ans, il suit sa mère à Marsh Folly, un autre quartier d'Hamilton situé au cœur de la ville[A 3]. Il y rencontre Andrew Bascome qui, lui-même footballeur de sept ans son aîné, deviendra son mentor et avec qui il s'entraînera régulièrement[A 3]. Il découvre le football anglais en , alors qu'il rejoint la Saltus Grammar School pour participer à un camp de football et de basket-ball. Il y passe deux semaines à jouer contre diverses équipes de lycées anglais, parmi lesquelles l'équipe des jeunes de Leicester City. À 17 ans, il quitte le foyer familial pour continuer son éducation aux États-Unis, où il obtient une bourse d'étude afin de pratiquer le football au lycée de Columbia (en), dans le New Jersey. Alors qu'il est aux Bermudes durant les vacances de Thanksgiving, des recruteurs du prestigieux club anglais Manchester United repèrent Goater et l'invitent à un essai en Angleterre. Avec les encouragements de sa mère, il accepte l'invitation et abandonne ainsi ses études[1]. Au moment du test, Goater évolue en tant que milieu offensif et non pas comme attaquant[1].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Alex Ferguson, ancien entraîneur de Manchester United, de face.
Alex Ferguson est le premier entraîneur de Goater en Angleterre.

L'essai à Manchester United s'avère concluant et Goater signe son premier contrat professionnel pour les Red Devils, bien qu'il n'arrive pas à percer dans l'équipe première. Il quitte le club en 1989 sans avoir joué le moindre match et signe pour Rotherham United qui évolue en troisième division anglaise. À l'époque, Goater éprouve de la peine à s'adapter au climat anglais et souffre du mal du pays : « Cela m'a pris bien deux ans pour m'habituer à la vie en Angleterre. Au début, je trouvais qu'il n'y avait pas assez de soleil et que ce pays n'était pas fait pour moi[1]. » Néanmoins, il finit par s'habituer et au fil des années, il gagne une réputation de buteur fiable, marquant 86 buts en 262 matchs, avec comme point culminant une victoire finale en Auto Windscreens Shield, une coupe réservée aux clubs de troisième et quatrième divisions anglaise[2]. En 1993, Goater connaît un prêt d'un mois au Notts County FC, club de deuxième division anglaise, mais des problèmes de permis de travail l'obligent à quitter le club après un seul match[3]. Au retour de la finale de l'Auto Windsreens Shield, Goater a un différend avec l'entraîneur de Rotherham Archie Gemmill. De plus, les dirigeants ne sont pas disposés à lui accorder un meilleur salaire. Il décide ainsi de quitter le club à la fin de son contrat, en 1996[A 4].

Durant l'inter-saison 1996, Goater reçoit des offres du club espagnol du CA Osasuna et des sud-coréens Suwon Samsung Bluewings mais, s'étant récemment marié, il décide de rester en Angleterre[A 5]. Peu après, il signe au Bristol City FC, club de troisième division anglaise, pour 175 000 £[4]. Il s'acclimate très vite à Bristol, notamment grâce à la présence de Gregory Goodridge et à la situation en bord de mer de la ville[A 6]. Il marque lors de son premier match pour le Bristol City FC, pour lequel il inscrit 23 buts au cours de la saison. Bristol City finit la saison à la cinquième place et se qualifie ainsi pour les barrages, qu'il perd contre Brentford FC. La saison suivante, Bristol parvient à atteindre la promotion en deuxième division, et Goater marque régulièrement, au point d'être inclut dans l'équipe-type de la saison de la division par la Fédération anglaise (FA)[5]. En deux ans chez les Robins, il marque 45 buts en 81 matchs[6]. Le 26 mars 1998, dans les derniers instants du mercato, Goater signe à Manchester City pour la somme de 400 000 £ avec un bonus de 100 000 £ au cas où le club mancunien éviterait la relégation en fin de saison[B 1].

Manchester City[modifier | modifier le code]

Goater rejoint Manchester City à un moment trouble de l'histoire du club. L'entraîneur Joe Royle vient d'être engagé pour empêcher le club d'être relégué en troisième division pour la première fois depuis sa création. Lors de son arrivée, Goater déclare pouvoir marquer 25 buts lors de sa première saison, déclaration que les fans n'apprécient pas[7]. Goater se sent alors peu apprécié au club[8]. Il finit par consulter un psychologue sportif et prend exemple sur son coéquipier Paul Dickov, un joueur adoré par les supporters de City[7]. Cela lui permet d'adapter son jeu et de devenir plus agressif lors des phases sans le ballon[7]. Goater marque trois buts lors des sept derniers matchs de la saison 1997-1998 mais ne parvient pas à empêcher la relégation de son club. Après un total de 21 buts sur l'ensemble de la saison 1998-1999[9], il parvient enfin à gagner le soutien de ses supporters. Ces derniers lui dédient même un chant : Feed the Goat and he will score (Nourrissez la Chèvre [surnom de Goater] et Il marquera) sur le rythme de Cwm Rhondda. En fin de saison, Manchester City remporte la finale des barrages aux tirs au but à Wembley face à Gillingham et remonte ainsi en deuxième division[10]. Goater termine la saison en tant que meilleur buteur du club[9].

Goater exécute une saison 1999-2000 encore plus réussie en terminant une fois encore meilleur buteur du club, cette fois avec 29 buts. Les supporters de City l'élisent meilleur joueur de la saison alors que Manchester City décroche une deuxième promotion de suite[11]. Durant l'été 2000, les Bermudes déclarent le Shaun Goater Day afin de récompenser son travail « acharné et dévoué »[12]. La saison suivante, une blessure et la présence des nouveaux arrivants Paulo Wanchope et George Weah l'obligent à attendre trois mois pour faire sa première apparition en Premier League. Encore une fois membre à part entière de l'équipe première, Goater termine pour la troisième saison consécutive meilleur buteur de Manchester City, bien que ses onze buts ne parviennent pas à sauver l'équipe de la relégation.

Le stade de Maine Road juste avant son dernier match.
Goater marque son centième but pour Manchester City à Maine Road face au rival Manchester United.

Lors de la saison 2000-2001, Kevin Keegan remplace Royle au poste d'entraîneur. La saison suivante, Goater devient le premier joueur du club à marquer plus de 30 buts dans une saison depuis Francis Lee en 1972. Manchester City remporte la deuxième division et revient ainsi en Premier League[B 2]. Goater termine meilleur buteur du championnat et meilleur buteur de Manchester City pour la quatrième fois d'affilié[13].

En été 2002, les transferts records de Jon Macken (en) et Nicolas Anelka font naître la rumeur d'un départ pour Goater[14]. Malgré tout, Goater reste au club, mais son temps de jeu se voit limité. Il est titulaire qu'à quatorze occasions, mais marque sept buts, dont son centième pour le club lors d'un derby face à Manchester United[B 3]. En , Goater marque le but par un remplaçant le plus rapide de l'histoire de la Premier League face au même adversaire, juste 9 secondes après son entrée en jeu[B 4].

Quelques mois avant la fin de la saison 2002-2003, Goater annonce sa volonté de quitter le club une fois la saison terminée. Pour son dernier match, il demande à être capitaine de l'équipe pour le dernier match de Manchester City à Maine Road[B 5]. En cours de match, son entraîneur le remplace et il reçoit une ovation de la part du public[B 4]. Au total, Goater a marqué 103 buts en 212 matchs pour Manchester City. Après son départ, Goater critique Kevin Keegan, car il estime ne jamais avoir reçu d'éloges de son ancien entraîneur, et Nicolas Anelka, car, selon lui, l'international français voulait être le « papa » de Manchester City[15].

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

Un stand du Roots Hall, le stade de Southend United, pendant un match et rempli de supporters.
Goater joue son dernier match en Angleterre devant le public de Southend United.

Goater signe pour Reading le . Au moment du transfert, le président de Reading John Madejski décrit Goater comme étant le « transfert le plus important de l'histoire du club »[16], bien que le passage de Goater au club soit mitigé. Peu après son arrivée, l'entraîneur de Reading Alan Pardew quitte le club pour West Ham United et son remplaçant, Steve Coppell, ne compte pas sur Goater. Pour sa deuxième saison à Reading, Goater ne joue que quatre matchs et part en prêt à Coventry City pour la fin de la saison 2004-2005. Goater songe alors à la retraite[17], mais signe finalement en League One à Southend United pour une dernière saison professionnelle. Il sert de mentor à Freddy Eastwood et aide le club à obtenir une seconde promotion consécutive pour les Shrimpers en marquant onze buts. Il joue son dernier match le contre son ancien club Bristol City, face à environ 400 supporters de Manchester City qui ont voyagé à Southend-on-Sea pour marquer l'occasion[18].

Après sa retraite professionnelle, Goater retourne aux Bermudes et reçoit l'accueil du premier ministre Alex Scott à son arrivée[19]. Une semaine plus tard, Southend organise un match amical face à l'équipe des Bermudes en l'honneur de leur ancien attaquant[20]. Il joue une mi-temps pour chaque équipe, marquant deux buts pour Southend et un pour les Bermudes[21]. Dès sa retraite, Goater exprime son envie de devenir entraîneur, et étudie en vue d'obtenir une licence B d'entraîneur[22]. Le , Goater, Kyle Lightbourne et la United Soccer Leagues annoncent qu'une équipe évoluant dans la troisième division américaine va voir le jour aux Bermudes sous le nom de Bermuda Hogges[23]. Goater évolue dans ce club en tant que président-joueur. Il y joue neuf matchs et quitte le club en 2008 afin de se concentrer sur la formation de jeunes joueurs avec le North Village Community Club dans sa ville natale[24].

Dès qu'il se trouve en Angleterre, il fait des apparitions dans les médias couvrants la région de Manchester, par exemple dans le programme officiel de Manchester City ou dans l'émission radio de la BBC Radio Manchester Blue Tuesday[25].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Goater débute sa carrière internationale avec l'équipe des moins de 18 ans des Bermudes lors d'un tournoi à Belize[A 7]. Il y découvre le football international en affrontant les moins de 18 ans des hôtes ainsi que ceux du Guatemala[A 7]. Il évolue également pour les moins de 19 ans à l'occasion de quelques matchs[A 8]. Il participe finalement à un tournoi pour les moins de 21 ans durant lequel son entraineur le prend à part et lui demande de changer son jeu, jugé trop tape à l'œil et pas assez efficace pour son rôle de buteur[A 9].

Goater fait ses débuts avec l'équipe première des Bermudes le face au Canada à l'occasion des qualifications pour les jeux panaméricains de 1987[26],[A 1], se soldant par une défaite (0-1). Durant sa carrière internationale, la Fédération des Bermudes de football ne garde pas d'archives, le nombre de sélections et de buts de Goater est donc impossible à déterminer clairement[A 10]. Il est cependant reconnu comme meilleur buteur de l'histoire de sa sélection[A 10].

Goater joue la plupart de ses matches avec la sélection des Bermudes durant la pause estivale de ses clubs, évitant ainsi de s'absenter durant le championnat anglais[A 10]. Durant la saison 1992-1993, il s'absente huit semaines de son club pour disputer les qualifications pour la Coupe du monde 1994[27]. Malgré cela, les Bermudes terminent derniers de leur groupe composé de la Jamaïque, du Canada et du Salvador[27].

Goater participe à son dernier match en 2004, face au Salvador, à l'occasion du premier tour de la phase qualificative de la Coupe du monde 2006[A 11]. Goater se blesse au mollet après 10 minutes de jeu et les Bermudes perdent le match aller 2-1. Il assiste ainsi depuis les tribunes à l'élimination de son pays lors du match retour, un nul 2-2[A 11].

Lors des réunions de l'équipe des Bermudes, Goater est souvent le seul joueur professionnel présent. Le journaliste bermudien Chris Gibbons a décrit la différence entre Goater et ses coéquipiers : « Avant d'aller en Angleterre il était juste rapide, maintenant c'est un joueur totalement différent, beaucoup plus agressif et plus fort de la tête. Le problème c'est qu'il crée des occasions de buts pour les autres mais ils ne sont pas sur la même longueur d'onde. »[27] Pour Goater, les déplacements avec son équipe nationale ont des effets négatifs sur lui : « Je perdais ma forme quand j'étais avec l'équipe de Bermudes. C'était comme être en vacances. L'équipe mangeait ce qu'elle voulait. Je m'en tenais à mon régime professionnel pendant deux ou trois semaines et puis je craquais. »[27]

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Alors qu'il est joueur, Goater ne s'imagine pas entraîner plus tard. Il pense que le football évolue trop vite et que les managers n'ont pas assez de temps pour imposer leurs idées[7]. Malgré cela, en 2008, il accepte le rôle d'entraîneur de l'équipe première de son club d'enfance, le North Village Community Club[7]. Il y découvre sa passion pour le rôle d'entraîneur et remporte sept trophées en cinq ans à la tête du club[28]. En , son contrat se termine et il décide qu'il est temps pour lui et sa famille de retourner en Angleterre[7],[29]. Ce faisant, il étudie en vue d'un diplôme UEFA licence A[7], et profite de son lien avec Manchester City pour observer les sessions d'entraînement de Manuel Pellegrini avec l'équipe première et de Patrick Vieira avec les moins de 21 ans[7].

Le , le club anglais New Mills AFC enrôle Goater au poste d'entraîneur-adjoint d'Andy Fearn en neuvième division[30]. Après neuf défaites en neuf matchs, Fearn et Goater démissionnent de leur poste[31]. Le , Goater devient entraîneur du FC Ilkeston, également en neuvième division[32]. Il apprend dès son arrivée au club que les dirigeants ne payent plus les joueurs depuis décembre 2016[33]. En fin de saison, ses joueurs refusent de se déplacer pour un match face au Workington AFC à cause des salaires impayés[33]. Durant l'été qui suit, le président place le club en liquidation[34]. Malgré l'arrivée de nouveaux investisseurs et la refonte du club, Goater perd son poste durant la revente[34].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Shaun Goater, de face, posant pour une photo avec un fan durant une séance de dédicace.
Shaun Goater, en 2006, à une séance de dédicace pour son livre Feed the Goat.

Goater a deux filles, Amaya et Anais (nées le à Wythenshawe, Manchester) avec sa femme et amour de jeunesse Anita[35]. En 2003, il est fait membre de l'Ordre de l'Empire britannique (MBE) par la Reine Élisabeth II pour son travail dans le sport et avec les jeunes aux Bermudes[36]. La même année, il fonde un camp de football annuel pour les enfants des Bermudes nommée Shaun Goater Grass-roots Soccer Festival. Son autobiographie, Feed the Goat, est sortie en .

Depuis 2007, Goater est également investisseur dans plusieurs branches sur son île natale[37]. Il possède des actions dans des sociétés de télécommunication, d'aviation et d'asphalte aux Bermudes et gère le développement des affaires pour l'entreprise East End[37].

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant récapitule les statistiques de Shaun Goater durant sa carrière professionnelle.

Statistiques de Shaun Goater au 27 mars 2015[38],[39]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
1989-1990 Drapeau de l'Angleterre Manchester United First Division 0 0 - - - - - - - 0 0
Sous-total 0 0 - - - - - - - 0 0
1989-1990 Drapeau de l'Angleterre Rotherham United Third Division 12 2 - - - - - - - 12 2
1990-1991 Drapeau de l'Angleterre Rotherham United Third Division 22 2 - - - - - - - 22 2
1991-1992 Drapeau de l'Angleterre Rotherham United Fourth Division 24 9 - - - - - - - 24 9
1992-1993 Drapeau de l'Angleterre Rotherham United Second Division 23 7 - - - - - - - 23 7
1993-1994 Drapeau de l'Angleterre Rotherham United Second Division 39 13 - - - - - - - 39 13
1994-1995 Drapeau de l'Angleterre Rotherham United Second Division 45 19 - - - - - - - 45 19
1995-1996 Drapeau de l'Angleterre Rotherham United Second Division 44 18 - - - - - - - 44 18
Sous-total 209 70 - - - - - - - 209 70
1993-1994 Drapeau de l'Angleterre Notts County (prêt) First Division 1 0 - - - - - - - 1 0
Sous-total 1 0 - - - - - - - 1 0
1996-1997 Drapeau de l'Angleterre Bristol City Second Division 42 23 1 0 4 1 - - - 47 24
1997-1998 Drapeau de l'Angleterre Bristol City Second Division 33 17 - - - - - - - 33 17
Sous-total 75 40 1 0 4 1 - - - 80 41
1997-1998 Drapeau de l'Angleterre Manchester City First Division 7 3 0 0 0 0 - - - 7 3
1998-1999 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Second Division 43 17 4 1 3 2 - - - 50 20
1999-2000 Drapeau de l'Angleterre Manchester City First Division 40 23 4 1 3 2 - - - 47 26
2000-2001 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 26 6 3 3 3 2 - - - 32 11
2001-2002 Drapeau de l'Angleterre Manchester City First Division 42 28 2 2 2 2 - - - 46 32
2002-2003 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 26 7 1 0 2 0 - - - 29 7
Sous-total 184 84 12 9 13 8 - - - 209 101
2003-2004 Drapeau de l'Angleterre Reading First Division 34 12 - - - - - - - 34 12
2004-2005 Drapeau de l'Angleterre Reading Championship 9 0 - - - - - - - 9 0
Sous-total 43 12 - - - - - - - 43 12
2004-2005 Drapeau de l'Angleterre Coventry City (prêt) Championship 6 0 - - - - - - - 6 0
Sous-total 6 0 - - - - - - - 6 0
2005-2006 Drapeau de l'Angleterre Southend United League One 33 11 - - - - - - - 33 11
Sous-total 33 11 - - - - - - - 33 11
2007 Drapeau des Bermudes Bermuda Hogges USL Second Division 8 3 - - - - - - - 8 3
2008 Drapeau des Bermudes Bermuda Hogges USL Second Division 1 0 - - - - - - - 1 0
Sous-total 9 3 - - - - - - - 9 3
Total sur la carrière 567 221 12 9 13 8 - - - 592 238

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant récapitule les buts de Shaun Goater avec l'équipe des Bermudes[40],[41],[42],[43]. Le score en gras est celui des Bermudes. La liste n'est pas complète dû au manque d'archives de la fédération des Bermudes.

But Date Stade, ville, pays Adversaire Résultat Match, compétition
1er
12 avril 1989
Stade national de Barbade, Saint Michael, Barbade
Drapeau : Barbade Barbade
V 2-1
Amical
2e
13 mai 1990
Bones Park, Castries, Sainte-Lucie
Flag of Saint Lucia (1979–2002).svg Sainte-Lucie
V 2-0
Éliminatoires de la Coupe caribéenne des nations 1990
3e
4e
4 février 1992
Bermuda National Stadium, Devonshire, Bermudes
Drapeau : Norvège Norvège
D 1-3
Amical
5e
26 avril 1992
Bermuda National Stadium, Devonshire, Bermudes
Drapeau : Haïti Haïti
V 1-0
Éliminatoires de la Coupe du monde 1994
6e
24 mai 1992
Stade Sylvio-Cator, Port-au-Prince, Haïti
Drapeau : Haïti Haïti
D 2-1
7e
20 juin 1992
Old Dominion Soccer Complex, Norfolk, États-Unis
Drapeau : États-Unis États-Unis
N 1-1
Amical
8e
4 juillet 1992
Bermuda National Stadium, Devonshire, Bermudes
Drapeau : Antigua-et-Barbuda Antigua-et-Barbuda
V 2-1
Éliminatoires de la Coupe du monde 1994
9e
10e
1er novembre 1992
Estadio Cuscatlán, San Salvador, Salvador
Drapeau : Salvador Salvador
D 4-1
11e
8 novembre 1992
Independence Park, Kingston, Jamaïque
Drapeau : Jamaïque Jamaïque
D 3-2
12e
15 novembre 1992
Swangard Stadium, Burnaby, Canada
Drapeau : Canada Canada
D 4-2
13e
5 mars 2000
Sherley Ground, Road Town, Îles Vierges britanniques
Drapeau : Îles Vierges britanniques Îles Vierges britanniques
V 5-1
Éliminatoires de la Coupe du monde 2002
14e
15e
16e
31 mars 2004
Bermuda National Stadium, Devonshire, Bermudes
Drapeau : Nicaragua Nicaragua
V 3-0
Amical
17e

Palmarès et distinctions[modifier | modifier le code]

Comme joueur[modifier | modifier le code]

Goater remporte son premier trophée sous le maillot de Rotherham United, avec qui il gagne le Football League Trophy en 1996[2]. Avec Manchester City, il remporte les barrages de troisième division anglaise en 1999 avant de gagner la First Division en 2002[10],[B 2]. Il met la main sur son dernier trophée en 2006, alors qu'il remporte la Football League One avec Southend United[44].

Alors qu'il joue à Bristol City, Goater est sélectionné dans l'équipe de la saison de Second Division en 1998[5]. À l'issue de la saison 1999-2000, les supporters de Manchester City le nomment joueur du club de l'année[45]. Lors de la saison 2001-2002, son titre de meilleur buteur de First Division lui permet une sélection dans l'équipe de la saison de First Division[46].

Avec 101 buts en 209 matchs, Goater intègre le Manchester City Hall of Fame en 2006, où son nom figure aux côtés de légendes du club tel que Bert Trautmann, Colin Bell ou Billy Meredith[47].

Comme entraîneur[modifier | modifier le code]

Le lycée de Colombia à Hamilton. C'est un grand bâtiment en briques avec une tour centrale ornée d'une pendule.
C'est dans sa ville natale d'Hamilton que Goater gagne ses premiers trophées en tant qu'entraîneur.

Alors qu'il entraîne le North Village Community Club, Goater remporte le championnat des Bermudes 2011 et perd une finale de coupe des Bermudes en 2012[28]. Il gagne également trois Friendship Trophy[note 1] d'affilée entre 2009 et 2012, deux titres Dudley Eve[note 2] en 2010 et 2011 et une Charity Cup[note 3],[28].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Shaun Goater et David Clayton, Feed the Goat, Sutton Publishing Ltd, , 224 p. (ISBN 0750945028) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Gary James, Manchester : The City Years, James Ward Publishing, , 608 p. (ISBN 978-0-9558127-7-4) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Friendship Trophy est une coupe nationale organisée par la Fédération des Bermudes et jouée entre les équipes du championnat des Bermudes de la saison actuelle.
  2. Le Dudley Eve est une coupe nationale organisée par la Fédération des Bermudes et jouée entre les quatre meilleures équipes du championnat des Bermudes de la saison précédente.
  3. La Charity Cup est une coupe nationale organisée par la Fédération des Bermudes et jouée entre le vainqueur du championnat des Bermudes et le vainqueur de la FA Cup des Bermudes de la saison précédente.

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  1. a et b p. 3
  2. a et b p. 1-2
  3. a et b p. 7
  4. p. 39-40
  5. p. 44
  6. p. 51-52-53
  7. a et b p. 212
  8. p. 213
  9. p. 214-215
  10. a b et c p. 215
  11. a et b p. 221
  1. p. 462
  2. a et b p. 493
  3. p. 497
  4. a et b p. 499
  5. p. 502

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Shaun Goater story pt 1: The early years », Manchester Online, .
  2. a et b (en) Greg Wood, « Familiar role for Jemson », The Independant, .
  3. (en) « Football: Player sacked after Allon's jaw broken », The Independant, .
  4. (en) « Reading sign Goater », BBC Sport, .
  5. a et b (en) The 1998–99 Official PFA Footballers Factfile, p. 352, (ISBN 978-1-85291-588-9)
  6. (en) Shaun Goater Stats, Soccerbase
  7. a b c d e f g et h (en) Paul Doyle, « Shaun Goater: ‘Adapt or die is my motto. I like to play different ways’ », The Guardian, .
  8. (en) Shaun Goater story pt 2: The rise of the Goat, Manchester Evening News, 28 mai 2003
  9. a et b (en) « Man City 100 club : Shaun Goater », Site officiel de Manchester City, .]
  10. a et b (en) Tommy Staniforth, « Football: Benson takes over at Wigan », The Independant, .
  11. (en) « City ride luck on return », BBC News, .
  12. (en) 'National Shaun Goater Day' declared in Bermuda, ESPN, 24 juin 2000.
  13. (en) Shaun Goater story pt 3: The goals keep coming, Manchester Online, 29 mai 2003.
  14. (en) William Johnson, « Keegan settles record deal to sign Macken », The Telegraph, .
  15. (en) « No buts from Goater », BBC Sport, .
  16. (en) Career and history to date, Shaungoater.net, 8 mars 2005.
  17. (en) The Gaffer and his Goat, Royal Gazette, 5 juillet 2006.
  18. (en) Goodbye to the goat !, Manchester Evening News, 15 février 2007.
  19. (en) Premier Welcomes Back Goater, islandstats.com, 19 juin 2006.
  20. (en) Goater's former club confirm Island tour, Royal Gazette, 10 juin 2006.
  21. (en) Bermuda 2-3 Southend United, islandstats.com, 30 juin 2006.
  22. (en) The Goat talks to mcfc.co.uk, Manchester City.
  23. (en) USL expands to Bermuda « Copie archivée » (version du 27 septembre 2011 sur l'Internet Archive), United Soccer Leagues, 14 septembre 2006.
  24. (en) Goater, Lightbourne retire as Hogges players, Royal Gazette, 8 février 2008.
  25. (en) I'm Not Really Here: A Life of Two Halves. London: Century. p. 378, (ISBN 978-1-84-605824-0).
  26. (en) Panamerican Games 1987 (USA - Indianapolis), rsssf
  27. a b c et d (en) Goater forsakes Bermuda for Rotherham paradise, The Time, le 20 janvier 1993, p. 42.
  28. a b et c (en) Goater waves goodbye as Village coach, The Royal Gazette, le 3 janvier 2013
  29. (en)I'm looking to return to England, Bermuda Sun, le 3 janvier 2013.
  30. (en) Shaun Goater invited to join backroom staff, pitchero.com.
  31. (en) New Mills: The worst team in English football ?, BBC Sport, le 15 novembre 2015/
  32. (en) Ilkeston appoint Goater, Site officiel de l'Ilkeston FC.
  33. a et b (en) Goater wants to stay at Ilkeston, pitchero.com, le 2 mai 2017.
  34. a et b (en) Alan Hardy acquires Ilkeston, Site officiel d'Ilkeston Town FC, le 21 juillet 2017.
  35. (en) Whatever happened to... Shaun Goater, ESPN, le 21 septembre 2013.
  36. (en) Goater awarded MBE, BBC Sport, 13 juin 2003
  37. a et b (en) Shaun Goater, Business Development Officer, East End Asphalt
  38. (en) « Fiche de Shaun Goater », sur soccerbase.com
  39. (en) « Fiche de Shaun Goater », sur national-football-teams.com
  40. (en) USA vs Bermuda, 20 june 1992
  41. (en) 1989 matches North and Central America and Caribbean, rsssf
  42. (en) Caribbean Championship 1990, rsssf
  43. Bermuda - Norway, transfermarkt
  44. (en) England 2005-2006, Rec. Sport Soccer Statistics Foundation
  45. (en) 50 YEARS OF MCFC PLAYER OF THE YEAR: PART 4, Site officiel de Manchester City, le 19 juillet 2017
  46. (en) PFA teams send Hatters mad, The Guardian, le 15 avril 2002
  47. (en) City Legends honored, The Manchester Evening News, le 22 février 2006

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]