Sharko (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sharko
Surnom Sharko
Pays d'origine Drapeau de la Belgique Belgique
Genre musical Rock alternatif
Labels Bang!, 62TV
Composition du groupe
Membres David Bartholomé
Teuk Henri
Olivier Cox
Anciens membres Julien Paschal, Charly De Croix, Laurens Smagghe

Sharko est un groupe de pop-rock belge à tendance "surréaliste" sans doute proche de Flaming Lips et Beck. Leur musique est parfois qualifiée de "pop surréaliste" ou "avant-pop" pour son aspect bricolée. Sur scène, le groupe a souvent proposé un show burlesque (quand c'est réussi) et énergique, développé sur un spectre toutefois large: entre grammaire Pixies et Police, syntaxe romantique et vocabulaire calembour/troubadour. Le groupe est toujours resté relativement proche des ressorts et dynamique du trio: David Bartholomé (chant et basse), Teuk Henri (guitare) et des divers batteurs associés.

David Bartholomé a lancé le projet seul sous le nom "Nose Kitchen" (avec l'aide de Rudy Coclet et de Marc Van Eyck, respectivement producteur et arrangeur). Après avoir remporté la finale du Concours-Circuit en 1997 (concours visant à promouvoir le rock belge francophone), David Bartholomé abandonne le nom "Nose Kitchen" au profit de "Sharko" et est successivement rejoint par Teuk et plus tard Julien Paschal (remplacé en 2008 par Charly De Croix qui sera lui-même remplacé par Laurens Smagghe en 2010, Olivier Cox prendra ensuite le siège laissé vacant à partir de 2014).

Les titres "Excellent" et "I Need Someone" ont rencontré un nouveau public par l'entremise du chanteur français Julien Doré qui reprend ces chansons lors de ses concerts.

Sharko a remporté deux "Octaves de la musique" en 2007 (meilleur album rock belge francophone et groupe rock de l'année).

D'après la bio du groupe (sur myspace): "Chanson pour stades ("Excellent"), tube épique ("I Went Down"), fine fleur ("Rise Up"), panache martial ("Motels"), mots d'esprit ("Bootleg of AC/DC", "YMCO"), étoffe bucolique rétro ("Love is a Bug"), dessins animés ("Clash P"), plume intense et encre dense ("President", "Trip"), tentative dance eighties ("Yo Heart"), vulnérabilité dévoilée mais assumée ("Sweet Protection"), mélodies à pleurer ("I Need Someone"), Sharko a tout pour dans ton cœur résonner."

Les albums de Sharko en quelques mots (d'après David Bartholomé sur la page facebook du groupe):

"Feuded" (1999) : "Esquisse brute et fruste. Une vraie libération."

"Meeuws2" (2001) : "Contient le single "I went down" qui nous a propulsé."

"III" (2004) : "Reste peut-être le plus apprécié. En tout cas par nous!"

"Molecule" (2006) : "A connu le succès le plus retentissant. "Sweet Protection" est devenu un gros tube, un peu par surprise."

"Dance on the Beast" (2009) : "Restera pour nous comme un album ambitieux mais à la forme sans doute mal croquée."

"BeAst Of Sharko - Best Of" (2010) : "La photographie d'un parcours. Une carte postale de souvenirs. Contient en bonus le "We Should Be Dancing" de Variety Lab!"

"You Don't Have To Worry" (2016) : "Nous avons gagné en cohérence."

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier album, Feuded, sorti en 1999, fort d'un joli succès d'estime, sera distribué jusqu'en France et aux Pays-Bas; l'album rencontre un succès critique; il est repris dans les albums de l'année 1999 d'Emmanuel Tellier dans les "Inrockuptibles". Les concerts du groupe sont remarqués: on y note le sens de l'humour du chanteur et ses nombreux gags visuels, comme sa chaussure transformée en marionnette.

2000: Le single "Wake Up" issu de Feuded sort en janvier. Désormais associé sur scène au guitariste Teuk Henri, Bartholomé tourne en Belgique, aux Pays-Bas et en France. Une réputation "live" se développe et se précise avec des premières parties assurées pour Muse, Venus, Paul Weller et Arno.

2001: L'album Meeuws2 voit le jour en février au Benelux, France, Italie et Suisse. L'album, mixé par Mike Mogis (du groupe américain [Bright Eyes]) reçoit d'excellentes critiques. "I went down" sort en single en mars et connait un beau succès populaire et critique. Le single est présenté comme un des meilleurs de l'année par la “VPRO” (Hollande) et par le “Télé-Moustique” (Belgique). Dans le but de gagner en puissance sur scène, Bartholomé et Teuk qui prestaient jusque-là seuls, s'allient à Julien Paschal à la batterie.

2003: Meeuws2 sort en avril en Angleterre. Le “NME” gratifie l'album d'un 7/10 et d’une chronique élogieuse. 8/10 pour le quotidien “The Independent”! "The Face" consacre un article au groupe. Trois concerts en trois soirs à Londres provoquent des réactions. Le groupe joue un showcase live sur la BBC6 en mai. Une tournée anglaise estivale se dessine: Liverpool, Edinburgh, Hull, Oxford, Leeds et surtout Londres primé "Concert de la semaine" par le “TIMEOUT”. "Meeuws 2" sera commercialisé dans plusieurs pays Irlande et Canada), Italie, France, Suisse, Pays-Bas jusqu'en Finlande.

En septembre, le troisième album, le juste nommé III sort en Belgique. Album mixé par l'ingénieur de Peter Gabriel du Realworld Studio, Ben Findlay. Armé des tubesques "Excellent", "President" sans oublier le premier simple issu de l'album; "Spotlite".

2004: "President" sort en simple en janvier en Belgique, en France et au Japon. Le 12 février, Sharko, accompagné de deux autres groupes phares de la scène rock belge francophone (Ghinzu, Girls In Hawaii), affichent complet dans la grande salle de la mythique Ancienne Belgique. De l'avis de tous, une date importante pour le rock belge francophone.

En avril, III sort en France. “Télérama” honore l'album de quatre "clés". La chronique des “Inrocks” souligne un "groupe en grand devenir". “L'Express” consacre un article complet sur la fraicheur du rock belge (illustré par une photo de Sharko). Plus étonnant encore le vénéré quotidien “Le Monde” propose une demi-page sur cette scène rock belge francophone explosive (illustré cette fois par une photo de David!) et le single "Spotlite" rentre sur la playlist de France Inter à l'été 2004.

2006: Après une année sombre à lutter contre une dépression, Bartholomé retrouve in fine un vital désir de musique. Traversant une crise qui a failli anéantir le groupe, David, Teuk et Julien contactent et convainquent le producteur Dimitri Tikovoï (Placebo, The Horrors, Goldfrapp) de les aider. Tikovoi les pousse alors à maitriser leur vertige pour hisser le projet vers le haut. Le premier simple “Motels”, module étheré au riff obscène de simplicité annonce le quatrième album du groupe.

"Brutal, caniculaire, désarmant d’humanité" (d'après le quotidien belge Le Soir), l’album Molecule sort en novembre en Belgique. L’année se clôture en beauté quand “Molecule” se retrouve numéro un des téléchargements indés sur ITunes France.

2007: “Sweet Protection” (poussé par un clip onirique), deuxième simple extrait de l’album paraît. Sharko affiche complet à l’Ancienne Belgique et se prépare à tourner sans relâche. "Molecule" est annoncé en mars en France (l'album sera chroniqué dans l'émission de Laurent Ruquier sur France 2) et en mai en Australie.

Au printemps, un chanteur arty-excentrique nommé Julien Doré se présente aux castings de l'émission "Nouvelle Star" en France avec une chanson de Sharko; "Excellent". Julien Doré gagnera l'édition 2007 de l'émission. Il permettra au groupe de rencontrer un nouveau public et à "Excellent" de connaitre un succès sur internet propagé par de nombreux joueurs de ukulélé.

En juin, Sharko remporte deux "Octaves" (récompenses musicales belges): meilleur groupe de l'année et meilleur album. Sharko fait ensuite deux prestations remarquées sur la mythique Place des Palais (devant le Palais Royal à Bruxelles) et aux Francofolies de Spa. Durant l'été, la radio NRJ Belgique propulse "Sweet Protection" en forte rotation. Ce qui amènera le groupe à participer à "NRJ In The Park" entre Fatal Bazooka, Amel Bent et Julien Doré.

En novembre, les titres "President" et "Spotlite" sont repris dans le film et la B.O. du film français "Le Cœur des Hommes2" de Marc Esposito.

2008: Sharko est retenu pour jouer au festival Toronto Music Week en mars. Ils profitent de leur présence en Amérique du Nord pour jouer à Montréal et à New York (où ils feront huit concerts en une semaine). Des prestations audacieuses à Brooklyn et Harlem seront les pierres fondatrices d'une ambition retrouvée dans le chef de Bartholomé. Fort de cette inspiration regagnée, il collabore au projet collectif français électro-rock Variety Lab. Projet qui compte parmi ses invités de l'album "Team Up"; Donovan, Lily Frost et Yael Naïm qui reprend avec soin le rétro "Love is a Bug", chanson découverte sur "Molecule". Bartholomé quant à lui signe et chante le tubesque "We Should Be Dancing".

Bartholomé s'engage alors au printemps dans l'écriture du nouvel album. Celui-ci est enregistré à Londres dans le studio de Flood avec Dimitri Tikovoi en juin. En juillet, lassé des tournées et fatigué par le rythme, Julien Paschal abandonne le groupe. Il est remplacé au pied levé par Charles De Croix fin juillet pour continuer la tournée des festivals en France et en Suisse (Solidays, Vieilles Charrues, Paléo Festival et Sakifo Festival).

2009: L'album sort le 20 avril en Belgique et le 1er juin en France sous le nom Dance On The Beast. L'album est annoncé par des "teasers" (produits par WAF!) et par les singles "Yo Heart" et "Rise Up". "Dance on the Beast" souligne une nouvelle voie plus festive et dansante.

En 2010, Sharko sort une compilation intitulée BeAst of. Regroupant les titres phares de la carrière du groupe.

Cette année-là, sort également le livre-recueil "Journal 2003-2009 ou comment en voulant grimper, j’ai construit une échelle en abattant un arbre au lieu de monter à l’arbre"; qui est la version livre du journal que David Bartholomé tenait en ligne sur le site du groupe entre 2003 et 2009.

En 2012 est l'année du premier disque solo du chanteur David Bartholomé intitulé "Cosmic Woo Woo".

En 2016, Sharko sort, après un hiatus de sept ans, un nouvel album "You Don't Have To Worry", contenant 11 titres qui sort en avril. Le single "You Don't Have To Worry" avait annoncé l'album au mois de mars.

Ce nouvel album (écrit et produit par David Bartholomé et mixé par l'américain Mark Plati) défini par son chanteur (sur leur page facebook): "C'est un album... intense avec des moments sombres, mais jamais nombrilistes, et des passages solaires. Il y a "Bring The Girls" bien sûr, pour l'aspect sombre mais aussi "Galileo", "Shalaine" et "You Don't Have To Worry" qui sont des chansons joyeuses, "vintage", j'en conviens... et solaires, j'insiste!".

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Feuded (1999 - Belgique - France - Pays-Bas)
  • Meeuws (2000 - Belgique)
  • Meeuws 2 (2001 - Belgique - France - Pays-Bas - Portugal - Italie - Suisse - 2003 - Angleterre - Irlande - Canada)
  • Sharko III (2003 - Belgique - France)
  • Molecule (2006 - Belgique - 2007 - France - Australie)
  • Dance On The Beast (20 avril 2009 - Belgique) - (1er juin 2009 - France)
  • BeAst of (2010 : Compilation - monde)
  • You Don't Have To Worry (2016)

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

David Bartholomé : chant, basse, guitares, claviers
Teuk Henri : guitares

Marc Van Eyck: batterie de 1997 à 2000
Julien Paschal : batterie de 2001 à 2008
Charly de Croix (ex : Mud Flow, Monster Me) : batterie de 2008 à 2010
Laurens Smagghe (Millow, Sioen, Barbie Bangkok) : batterie en 2010

Olivier Cox (Dan San, Little X Monkeys, Dalton Télégramme): batterie depuis 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]