Shapefile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Shapefile
Image dans Infobox.
Carte vectorielle simple
Caractéristiques
Extension
.shp, .shx, .dbf
PUID
Développé par
Type de format
Spécification

Le shapefile, ou « fichier de formes » est un format de fichier pour les systèmes d'informations géographiques (SIG). Initialement développé par ESRI pour ses logiciels commerciaux, ce format est désormais devenu un standard de facto, dont les spécifications sont ouvertes[1], et est utilisé par un grand nombre de logiciels libres (MapServer, Grass, UDig, MapGuide Open Source (en), QGIS, GvSIG, etc.) comme propriétaires (VectorWorks, AutoCAD Map 3D, etc.).

Contenus[modifier | modifier le code]

Il contient toute l'information liée à la géométrie des objets décrits, qui peuvent être :

  • des points ;
  • des lignes ;
  • des polygones.

Les points peuvent comporter une mesure M et une élévation Z.

Formats[modifier | modifier le code]

Son extension est classiquement SHP, et il est toujours accompagné de deux autres fichiers de même nom et d'extensions :

  • DBF, fichier qui contient les données attributaires relatives aux objets contenus dans le shapefile ;
  • SHX, fichier qui stocke l'index de la géométrie.

D'autres fichiers peuvent être également fournis :

  • .sbn et .sbx — index spatial des formes ;
  • .fbn et .fbx — index spatial des formes pour les shapefile en lecture seule ;
  • .ain et .aih — index des attributs des champs actifs dans une table ou dans une table d'attributs du thème ;
  • .prj — information sur le système de coordonnées, utilisant le format WKT(well-known text) ;
  • .shp.xml — métadonnées du shapefile ;
  • .atx — fichier d'index des attributs pour le fichier dbf, sous la forme <shapefile>.<nom_de_la_colonne>.atx (ArcGIS 8 et suivants) ;
  • .ixs — Index de géocodage pour les fichiers de formes en lecture/écriture ;
  • .mxs — Index de géocodage pour les fichiers de formes en lecture/écriture (format ODB) ;
  • .cpg — Fichier facultatif utilisé pour spécifier la page de code des fichiers .dbf {content-type: text/plain ou x-gis/x-shapefile }
  • .qix — un index sptial alternatif de quadtree utilisé par les logiciels MapServer et GDAL/OGR {content-type: x-gis/x-shapefile}

Limitations[modifier | modifier le code]

Il existe un certain nombre de limitations quant à l'utilisation de ce format :

  • Un shapefile ne peut contenir qu'un seul type de géométrie
  • Les formes cercle, courbes de Bézier, spline ne sont pas supportées
  • Les noms d'attributs sont limités à 10 caractères
  • Le nombre d'attributs est limité à 255
  • Les textes sont limités à 254 caractères
  • La taille des fichiers est limitée (2 Go ou 4 Go, variable selon les implémentations logicielles)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Homonymie[modifier | modifier le code]

  • .shp et .shx sont aussi des fichiers de formes en DAO (respectivement format source et format compilé), mais servent à définir des symboles et glyphes 2D uniquement, admettant des objets géométriques tels que arcs et cercles. Ces fichiers sont aussi utilisés en tant que police vectorielle spécifique. (Autocad 2018)[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) ESRI, « ESRI Shapefile Technical Description »
  2. « Help », sur help.autodesk.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]