Shantaram (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shantaram.
Shantaram
Auteur Gregory David Roberts
Pays Drapeau de l'Australie Australie
Genre Autobiographique
Version originale
Langue Anglais
Version française
Traducteur Pierre Guglielmina
Éditeur Flammarion
Date de parution 2003
Nombre de pages 871
ISBN 2-08-068917-7

Shantaram est un roman autobiographique, écrit par Gregory David Roberts, publié en 2003.

Best seller mondial[1], le livre raconte les aventures de Lin, un Australien évadé de prison qui s'envole pour Bombay[2],[3], en Inde.

Résumé[modifier | modifier le code]

En 1978, Lindsay "Lin" Ford (pseudonyme de Gregory David Roberts), un philosophe et révolutionnaire de 24 ans sombre dans la dépendance à l'héroïne lorsque son mariage s'écroule et qu'il perd la garde de sa fille. Il se rend coupable d’une série de vols réalisés à l’aide d’une fausse arme à feu. Il devient célèbre sous le nom de « Gentleman Bandit ». Il fut condamné à dix-neuf ans de prison mais s’évade et passe dix de ses années de fugitif à Bombay. C'est alors le début d'un long parcours initiatique, au cours duquel sa vie sera bouleversée. Docteur dans un bidonville avant d'intégrer la mafia de Bombay, Lin connaîtra l'amitié, l'amour mais devra aussi faire face à la trahison et à la violence.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « « Shantaram » : lumineux », sur Le Parisien,
  2. Philippe Manche, « Shantaram, le saphir de Bombay », sur Le Soir,
  3. Guy Duplat, « Bombay de tous les excès », sur La Libre.be,

Liens externes[modifier | modifier le code]