Shane Warne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Shane Warne
Shane Warne en 2011
Shane Warne en 2011
Généralités
Nom complet Shane Keith Warne
Nationalité Australie
Naissance
Ferntree Gully, Victoria
Surnom Warney, Hollywood
Taille 1,83 m
Rôle Leg spinner
Batteur Droitier
Lanceur Leg break
Carrière internationale
1992-2007
1993-2005
Test cricket
One-day International
Équipes domestiques
1990-2007
2000-2007
2008-
Victoria
Hampshire
Rajasthan Royals
Autres fonctions
2008 Entraîneur des Rajasthan Royals

Shane Keith Warne est un joueur de cricket international australien né le à Ferntree Gully dans l'État de Victoria. Lanceur spécialiste du leg spin[note 1], il est généralement cité comme l'un des meilleurs pratiquants de cette technique de l'histoire. En 2000, un panel d'experts choisis par le Wisden Cricketers' Almanack le désigne comme l'un des cinq meilleurs joueurs du XXe siècle.

Il dispute son premier test-match avec l'équipe d'Australie en 1992 malgré son peu d'expérience du haut-niveau à cette époque. Il prend sa retraite internationale début 2007 après 145 parties disputées à ce niveau. Il possède alors le record du monde du nombre de guichets[note 2] pris par un lanceur dans cette forme de jeu, 708[note 3]. Il est d'ailleurs le premier joueur à avoir franchi les barres des 600 et des 700 guichets en test-matchs. En One-day International (ODI), sa carrière avec la sélection nationale s'étale de 1993 à 2003 et il fait partie de l'effectif qui gagne la Coupe du monde 1999. Il est capitaine à onze reprises dans ce format. Sa carrière est interrompue lorsqu'il est contrôlé positif à un diurétique juste avant la Coupe du monde 2003, écopant alors d'une peine d'un an de suspension.

En club, Shane Warne joue avec l'équipe du Victoria en Australie de 1991 à 2006 et, en Angleterre, pour le Hampshire County Cricket Club de 2000 à 2007 et dont il est un temps capitaine. Après sa retraite internationale, il participe aux quatre premières saisons de l'Indian Premier League (IPL), de 2008 à 2011, avec les Rajasthan Royals, dont il est simultanément entraîneur.

Outre sa suspension pour dopage, sa carrière est émaillée de diverses controverses, tandis que sa vie privée est largement couverte par la presse à scandale. Sujet de plusieurs biographies, il est également l'objet d'une comédie musicale humoristique, Shane Warne: The Musical, qui aborde les principaux événements de sa vie publique comme de sa vie privée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Shane Warne naît le à Ferntree Gully, une banlieue de Melbourne, dans l'état de Victoria. Son père Keith travaille dans les assurances. Sa mère Brigitte est née dans une famille ouest-allemande qui a émigré en Australie lorsqu'elle avait trois ans[1]. Le sport est un élément essentiel de la famille Warne, Keith étant adepte de tennis tandis que Brigitte pratique la course à pied, le tennis et le basket-ball jusqu'à son adolescence[2]. Shane pratique un peu le cricket durant sa jeunesse, mais préfère de loin le football australien et le tennis[2]. Il participe pour la première fois à un match de cricket à l'âge de treize ans, mais son rêve est alors de devenir professionnel de football australien. Il fait partie de l'équipe junior des St Kilda Saints, dont il est supporter, lorsqu'il quitte l'école. Le club se sépare de lui après dix-huit mois[3]. En 1988, il rejoint le St Kilda Cricket Club dans le Victorian Premier Cricket, qui le recrute pour ses qualités de batteur. Il joue pour la quatrième puis pour la troisième équipe du club. Il s'y essaie au lancer[4].

Débuts internationaux[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Shane Warne débute en first-class cricket avec Victoria en février 1991 contre l'Australie-Occidentale[5].

Malgré des débuts internationaux pour l'Australie assez insignifiants lors des premiers tests qu'il joua, il s'imposa au début des années 90 comme un des meilleurs lanceurs du monde en tant que spin bowler (lançant des balles peu rapides mais avec beaucoup d'effet), alors que le cricket était dominé par les fast bowlers (lanceurs de balles rapides) depuis les années 70. Il maîtrise un grand nombre de sortes de lancers.

La plupart de ses exploits ont eu lieu contre l'Angleterre, dans la série des Ashes. Le premier d'entre eux fut la "balle du siècle" (the Ball of the Century) : en 1993, la première balle qui joua contre l'Angleterre élimina le batteur anglais Mike Gatting grâce à l'effet de surprise provoqué par un faux-rebond impressionnant.

Ses performances en ODI furent également très bonnes. Il fut même capitaine de l'équipe d'Australie d'ODI lors de quelques matchs. Cependant il arrêta sa carrière dans cette forme de jeu en 2003.

En 2004, il devient le deuxième lanceur de l'histoire à franchir la barre des 500 wickets pris, puis, en 2005, devient le premier à franchir la barre des 600 wickets. Cette même année, il obtient le record du nombre de wicket en test en une année. Malgré la défaite de son camp lors des Ashes, ses performances sont statistiquement très impressionnantes lors de cette série de matchs.

Grâce à son mental et à son sens tactique, il est un leader de l'équipe d'Australie de test cricket jusqu'à la fin de sa carrière internationale. Celle-ci s'achève après une cinquième victoire en cinq matchs lors des Ashes 2006-07 le 5 janvier 2007. Il s'arrête en même temps que plusieurs autres trentenaires australiens, parmi lesquels Glenn McGrath.

Twenty20 (depuis 2008)[modifier | modifier le code]

Photographie représentant Shane Warne sous le maillot des Rajasthan Royals, en 2009.
Shane Warne au lancer, sous le maillot des Rajasthan Royals, en 2009.

L'Indian Premier League, une ligue de Twenty20, est lancée en Inde en 2008, et comporte initialement huit franchises. Le 20 février, plusieurs dizaines d'internationaux ou anciens internationaux des principales nations du cricket sont cédés aux « enchères » : l'équipe qui propose le meilleur salaire pour en joueur lui fait signer un contrat de trois saisons. Warne est recruté par la franchise basée à Jaipur, les Rajasthan Royals, pour 450 000 USD par saison[6]. Il a alors le quatrième salaire le plus élevé des Royals[7]. En plus du rôle de capitaine, il hérite du poste d'entraîneur[8]. Avant la première saison de l'IPL, il annonce qu'il ne fera plus partie de l'effectif du Hampshire County Cricket Club, en Angleterre, pour lequel il jouait depuis 2000[9]. Cette édition 2008 se tient du 18 avril au 1er juin. Les Rajasthan Royals sont loin d'en être favoris. En tant que capitaine, Shane Warne s'y montre novateur et ses changements stratégiques sont régulièrement réussis[10]. Les joueurs de Jaipur remportent le trophée en battant les Chennai Super Kings en finale[11]. Warne achève le tournoi avec le deuxième meilleur total de guichets, 19 à la moyenne de 21,26, derrière son coéquipier pakistanais Sohail Tanvir (22)[12].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En 2016 il participe à la deuxième saison de la version australienne de l'émission I'm a Celebrity… Get Me Out of Here!.

Style et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Principales équipes[modifier | modifier le code]

Principales équipes de Shane Warne
Internationales
Équipe Test ODI Twenty20 Remarque
Australie 1992 - 2007 1993 - 2003
ICC World XI 2005
Domestique
Équipe First-class List A Twenty20 Remarque
Victoria, Australie 1990-91 - 2006-07 1992-93 - 2005-06
Hampshire, Angleterre 2000 - 2002
2004 - 2007
2000 - 2002
2004 - 2007
2004 - 2005 Capitaine de 2004 à 2007
Rajasthan Royals, Inde 2008 - 2011 Capitaine et entraîneur
Melbourne Stars, Australie

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Deuxième joueur après Courtney Walsh[13] à atteindre la barre des 500 wickets en Test cricket[14], total atteint le 12 mars 2004 contre le Sri Lanka au cours de son 108e test.
  • Premier joueur à atteindre la barre des 600 guichets en Test cricket[16], total atteint le 11 août 2005 contre l'Angleterre à Old Trafford au cours de son 126e test[17].
    • Muttiah Muralitharan et Anil Kumble ont réalisé la même performance depuis cette date[15]
  • Premier joueur à atteindre la barre des 700 guichets en Test cricket, total atteint le 26 décembre 2006 contre l'Angleterre au Melbourne Cricket Ground au cours de son 144e test[18].
    • Muttiah Muralitharan a réalisé la même performance depuis cette date[15]
  • Deuxième joueur après Muttiah Muralitharan à atteindre la barre 1000 wickets au niveau international, Test cricket et One-day International confondus[19].
  • Deuxième plus grand nombre de wickets en test-matchs : 708.
  • Plus grand nombre de wickets en test-matchs en une année : 96, en 2005.

Récompenses et honneurs[modifier | modifier le code]

En 2000, le Wisden Cricketers' Almanack charge cent experts du cricket de voter pour désigner les cinq meilleurs joueurs de cricket du XXe siècle. Avec vingt-sept voix, Shane Warne fait partie des cinq élus, et est ainsi désigné Wisden Cricketer of the Century, avec Sir Donald Bradman (cent voix sur cent possibles), Sir Garfield Sobers (quatre-vingt-dix voix), Sir Jack Hobbs (trente voix) et Sir Vivian Richards (vingt-cinq voix)[20]. Il est le seul lanceur parmi les cinq élus.

Warne est désigné Wisden Cricketer of the Year en 1994. La récompense fait suite à la tournée victorieuse de l'équipe d'Australie en Angleterre en 1993, au cours de laquelle il réussit notamment à prendre 34 wickets lors des Ashes, incluant notamment la « Balle du siècle »[21], ce qui représente le meilleur total cette année-là dans cette compétition[22]. Il est désigné Wisden Leading Cricketer in the World de l'année 2004[23] en 2005, la deuxième année où cette récompense est remise[24].

En 2005, l'année où il prend quatre-vingt-seize wickets[25], il est élu personnalité sportive étrangère de l'année par la BBC[26]. Andrew Flintoff est quant à lui sportif de l'année[27] et l'équipe d'Angleterre de cricket est équipe de l'année[28]. Warne est le troisième joueur de cricket non-britannique ainsi honoré, après Garfield Sobers et Brian Lara[29]. Il reçoit les titres de joueur australien de One-day International de l'année en 2000 et de joueur australien de Test cricket de l'année en 2006, mais n'a par contre jamais reçu la médaille Allan Border[30].

Il a été élu dix-sept fois « homme du match » en Test cricket. Il est le troisième joueur ayant reçu le plus cette récompense[31] attribuée de manière commune depuis les années 1980[32]. En One-day International, Warne a été récompensé douze fois de manière similaire[33]. Il a notamment été distingué à la fois en demi-finale et en finale de la Coupe du monde 1999[34]. Il a été élu huit fois « homme de la série » lors de séries de tests, dont deux fois lors des Ashes, en 1993 et 2005, et deux fois lors de séries en ODI, lors de la Benson and Hedges World Series Cup[35].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le spin bowling est une famille de techniques de lancer dans laquelle le lanceur donne de l'effet à la balle pour tromper le batteur adverse ; le leg spin est une sorte de spin bowling pratiquée par des lanceurs droitiers qui donnent un mouvement de rotation de la balle en se servant d'un mouvement de leur poignet.
  2. Un guichet est mis au crédit d'un lanceur lorsqu'il élimine un batteur adverse.
  3. Le record est battu par la suite par Muttiah Muralitharan, qui arrête sa carrière internationale en 2010 en ayant accumulé 800 guichets.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Wilde, op. cit., p.44-45
  2. a et b Wilde, op. cit., p.43
  3. Wilde, op. cit., p.47
  4. Wilde, op. cit., p.48
  5. (en) Victoria v Western Australia, Cricketarchive.com
  6. (en) Siddhartha Vaidyanathan, « How the teams stack up », ESPNcricinfo, (consulté le 1er février 2012)
  7. (en) Peter English, « Show me the money (but not to Matt or Ricky) », ESPNcricinfo, (consulté le 1er février 2012)
  8. (en) Sriram Veera, « Kepler Wessels to coach Chennai Super Kings », ESPNcricinfo, (consulté le 1er février 2012)
  9. (en) « Warne retires from first-class cricket », ESPNcricinfo, (consulté le 1er février 2012)
  10. (en) Sambit Bal, « A royal fairytale », ESPNcricinfo, (consulté le 1er février 2012)
  11. (en) « 'Hollywood' scripts a fairytale », ESPNcricinfo, (consulté le 1er février 2012)
  12. (en) Sriram Veera, « Short-form allstars », ESPNcricinfo, (consulté le 1er février 2012)
  13. (en) Fastest to 500 wickets - Test matches sur Cricinfo.com
  14. (en) Warne reaches 500 as Sri Lanka are routed sur Cricinfo.com
  15. a, b et c (en) Most wickets in career - Test matches sur Cricinfo.com
  16. (en) Warne breaks the 600-wicket barrier sur Cricinfo.com
  17. (en) Warne reaches 600 wickets sur Cricinfo.com
  18. (en) Another first at the last sur Cricinfo.com
  19. (en) 1000 wickets: Warne's new milestone sur smh.co.au
  20. (en) Five cricketers of the century sur Cricinfo.com
  21. (en) Archives en lignes du Wisden Cricketers' Almanack - Shane Warne, Wisden Cricketer of the Year 1994 sur Cricinfo.com
  22. (en) The Ashes, 1993 - Most wickets sur Cricinfo.com
  23. a et b (en) Shane Warne - Wisden Leading Cricketer in the World, archives en ligne du Wisden Cricketers' Almanack sur Cricinfo.com
  24. (en) Archives en lignes du Wisden Cricketers' Almanack - 2005 sur Cricinfo.com
  25. (en) Most wickets in a calendar year - Test matches sur Cricinfo.com
  26. (en) Warne lands BBC Overseas accolade sur bbc.co.uk
  27. (en) Flintoff wins top BBC Sport award sur bbc.co.uk
  28. (en) England cricketers win team prize sur bbc.co.uk
  29. (en) BBC Sports Personality of the Year: overseas winners sur bbc.co.uk
  30. (en) The Allan Border Medal sur le site de Cricket Australia
  31. (en) Most player-of-the-match awards - Test matches sur Cricinfo.com
  32. (en) Steven Lynch - Ask Steven - 9 avril 2007 sur Cricinfo.com
  33. (en) Most player-of-the-match awards - ODI sur Cricinfo.com
  34. (en) Matches in which Shane Warne won an award sur Cricinfo.com
  35. (en) Events for which Shane Warne won an award sur Cricketarchive.com
  36. (en) South African Cricket Annual Cricketer of the Year sur Cricketarchive.com
  37. (en) Indian Cricket Cricketer of the Year sur Cricketarchive.com

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Shane Warne et Mark Ray, Shane Warne - My own story, Bookman Projects, 1997 (ISBN 1840430001)
  • (en) Ken Piesse, The complete Shane Warne book, Viking, 2001 (ISBN 0670892327)
  • (en) Shane Warne et Ian Botham, My Autobiography, Hodder & Stoughton, 2001 (ISBN 0340769866)
  • (en) Shane Warne et Richie Benaud, My illustrated career, Cassell Illustrated, 2006 (ISBN 1844035433)
  • (en) Simon Wilde, Shane Warne: Portrait of a Flawed Genius, John Murray Publishers, 2007 (ISBN 0719569311) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Shane Warne, Shane Warne's Century, Mainstream Publishing, 2008 (ISBN 1845964152)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :