Shahrbanoo Sadat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Shahrbanoo Sadat
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
شهربانو ساداتVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activité
Réalisatrice, Scénariste
Autres informations
Organisation
Wolf Pictures
A travaillé pour
Tolo TV
Genre artistique
Distinctions
Art Cinema Award, Quinzaine des réalisateurs (2016)
Œuvres principales
Wolf and Sheep (2016)

Shahrbanoo Sadat, née en 1990 à Téhéran, est une réalisatrice d'origine afghane.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Téhéran, Shahrbanoo Sadat passe la plus grande partie de son enfance dans la capitale iranienne. À l'adolescence, elle s’installe dans le village natal de ses parents, des réfugiés afghans[1]. Après quatre années au cœur de cette communauté de bergers dans la campagne afghane, elle décide de retourner à l'école, pour tenter d’échapper au mariage qui lui est destiné[2]. La jeune femme parvient à convaincre son père et le département d’éducation de la province de Bâmyân de l’inscrire au sein de l'établissement scolaire réservé uniquement aux garçons[3].

À 18 ans, elle profite d'une visite à l'une de ses sœurs installée à Kaboul, pour quitter définitivement son village. Shahrbanoo Sadat s'oriente vers la physique mais une erreur d'inscription l'a conduit à la section cinéma de l’Université de Kaboul[4]. Moins d'une année après le début de son programme, elle quitte l'université et travaille comme productrice pour la chaîne de télévision privée afghane Tolo TV[5].

En 2009, elle s'inscrit à l'Atelier Varan de Kaboul, un organisme français qui forme des documentaristes à toutes formes de cinéma vérité. La même année, elle réalise son premier court métrage documentaire nommé A Smile for life[6].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Shahrbanoo Sadat réalise Vice Versa One (Yeke Varune), un premier court métrage de fiction sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes en 2011[7]. En 2013, elle fonde à Kaboul sa propre société de production nommée Wolf Pictures puis co-réalise avec la productrice germano-danoise Katja Adomeit, le court métrage hybride Not At Home. Sélectionné au Festival international du film de Rotterdam (IFFR) en 2014, le projet mêle à la reconstruction d'un véritable camp de réfugiés allemand, la participation de réfugiés jouant des extras, l'histoire fictive d'une famille à Kaboul et un entretien avec un réfugié afghan[8].

Première femme réalisatrice originaire d'Afghanistan, Shahrbanoo Sadat est également la plus jeune réalisatrice jamais sélectionnée pour la résidence Cinéfondation de Cannes, où elle démarre à tout juste 20 ans l'écriture de son premier long métrage Wolf and Sheep[9]. Sorti en 2016, le film s'inspire de son adolescence dans un village rural de la minorité ethnico-religieuse hazara, du centre de l’Afghanistan[10]. La réalisatrice y décrit son désir d'émancipation entre l’autorité parentale et les traditions rurales[3]. En compétition lors de la Quinzaine des Réalisateurs 2016[11], Wolf and Sheep est lauréat du Art Cinema Award[12].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Art Cinema Award, Wolf and Sheep, Quinzaine des réalisateurs, Festival de Cannes, France

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Siegfried Forster, « Wolf and Sheep : La «vraie image d’Afghanistan» de Shahrbanoo Sadat », sur http://www.rfi.fr,
  2. Caroline Besse, « En Afghanistan, le cinéma est l’ennemi des talibans, Shahrbanoo Sadat, réalisatrice de “Wolf and sheep », sur http://www.telerama.fr,
  3. a et b Didier Péron, « Wolf and Sheep, crus Afghans », sur http://next.liberation.fr,
  4. Philippe Lagouche, « Des racines et des ailes de cinéaste... Shahrbanoo Sadat en quête de vérité », sur http://www.lavoixdunord.fr,
  5. « Shahrbanoo Sadat à la Quinzaine des Réalisateurs 2016 », sur http://ateliersvaran.net,
  6. (en) « Shahrbanoo Sadat - Afghanistan Scriptwriter, Film Director », sur http://www.torinofilmlab.it, framework participant 2016
  7. « Quinzaine des réalisateurs 2011 - Vice Versa One », sur http://www.quinzaine-realisateurs.com,
  8. « Not At Home - Hybrid Film by Shahrbanoo Sadat & Katja Adomeit », sur http://adomeitfilm.com,
  9. (en) Sarah Ward, « Sydney Film Festival picks 10 female directors to watch », sur http://www.screendaily.com,
  10. Mathieu Macheret, « Wolf and Sheep : la vie âpre et fascinante de bergers afghans », sur https://www.lemonde.fr,
  11. « Quinzaine des réalisateurs 2016 - Shahrbanoo Sadat », sur http://www.quinzaine-realisateurs.com,
  12. (en) Patrick Frater, « Wolf & Sheep’ Rounds up Directors’ Fortnight Prize », sur https://variety.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]