Shah Alam II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shah Alam II () est un empereur moghol de 1759 à 1806.

Il est tour à tour le jouet des Anglais et des Marathes, dont l'audace fut accrue de plus en plus par la faiblesse et l'irrésolution de l'empereur. Son règne se solde notamment par la perte de l'influence moghole sur le Bengale, scellée à la suite de la bataille de Buxar (1764).

Un de ses vassaux, Ghulam Qadir, tente de le détrôner, et, après s'être emparé de sa personne, lui crève les yeux en 1788 ; mais il subit bientôt le châtiment de son crime, et Shah Alam est remis en possession de sa couronne.

Après la bataille de Delhi en 1803, les Anglais prennent possession de la ville et Shah Alam II se met sous la protection de la compagnie anglaise des Indes orientales. L'empereur des Moghols n'est plus que le « roi de Delhi », pantin aux mains des Anglais, l'armée moghole est démantelée. Cette situation perdurera jusqu'en 1857 et la révolte des Cipayes.