Shadow banning

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le shadow banning (également stealth banning, ghost banning et comment ghosting[1]), pouvant se traduire par bannissement furtif, est le blocage (en) total ou en partie d'une communauté en ligne d'un utilisateur, ou du contenu qu'il produit, de telle sorte que celui-ci n'en ait pas conscience. Cela se fait en rendant les contributions de l'utilisateur invisibles ou moins visibles auprès des autres membres du service concerné, espérant ainsi que l'absence de réactions va finir par lasser l'utilisateur et amener ce dernier à adapter ses publications, réduire ces dernières, voire carrément quitter la communauté concernée[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

En 2006, Michael Pryor, de Fog Creek Software (en), parle de l'application de stealth banning sur certains forums en ligne, décrivant l'un des systèmes de FogBugz (en) développés pour cela et permettant « de régler le problème de comment éloigner la personne pour vous laisser tranquille[trad 1]. » En plus de prévenir le flaming, le système décourage également le spam, bien que ceux les ayant mis en ligne auront toujours la fausse impression que celui-ci est toujours en place[2].

The Verge décrit le shadow banning comme « l'un des plus vieux trucs de modération[trad 2] », relevant que les premières versions de vBulletin possédaient une liste d'"ignorance globale" (global ignore list) connue sous le nom de Tachy goes to Coventry (littéralement "Tachy va au Couvent"[3], d'après une expression anglophone).

Exemples notables[modifier | modifier le code]

Au milieu des années 1980, des forums de BBS, dont Citadel (en), appliquent à des utilisateurs jugés problématiques une forme de restriction d'accès et d'édition s'apparentant au shadow banning[4],[5]. Lorsque activé, l'utilisateur ciblé possède un accès limité et peut généralement lire les discussions publiques, mais ses messages publiés ne sont pas montrés aux autres utilisateurs[4],[6].

Une mise-à-jour de Hacker News en 2012 introduit un système de "hellbanning" visant à contrer le spamming et les comportements abusifs[7],[8].

Craigslist est également connu pour "fantomiser" ("ghost") les publicités d'un utilisateur. Ainsi, même si l'utilisateur reçoit une confirmation par courriel que l'annonce est là et qu'il voit cette dernière dans son compte, celle-ci n'apparaît pas dans la catégorie dédiée[9].

Reddit utilise également une fonction similaire, d'abord conçue pour gérer les comptes publicitaires abusifs[10],[11]. Bien que le site ajoute des options de blocage de comptes en 2015[12], il utilise toujours amplement le shadow banning[réf. souhaitée].

En 2016, WeChat est fondé pour bannir sans avertissement des publications contenant certains mots clés[13],[14].

Dans une étude recensant des tweets publiés entre 2014 et 2015, des chercheurs concluent que plus d'un quart de million d'entre-eux auraient été traités par shadow banning en Turquie[15]. Toujours en 2015, Twitter aurait également appliqué une stratégie de shadow banning sur des tweets dévoilant des informations confidentielles aux États-Unis[16],[17].

Le phénomène est observé sur Instagram en 2017, où certaines publications sont inaccessibles à d'autres utilisateurs ne suivant pas d'autres dans les recherches hashtag[18],[19],[20].

Le shadow banning obtient une certaine visibilité en tant que théorie du complot voulant que Twitter applique la chose aux Républicains américains[21]. Ainsi, à la fin de juillet 2018, Vice News découvre que plusieurs adeptes du parti n'apparaissent plus dans un menu de recherche de Twitter et la publication qualifie la chose de shadow banning[22], bien que l'entreprise et d'autres médias ne soient pas de cet avis[23],[24],[23],[25],[26],[27],[28],[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « to solve the problem of how do you get the person to go away and leave you alone »
  2. (en) « one of the oldest moderation tricks in the book »
  1. a et b (en) Clive Thompson, « Clive Thompson on the Taming of Comment Trolls », Wired magazine,‎ (lire en ligne)
  2. a et b (en) Robert Walsh, Micro-ISV: From Vision to Reality, Apress, (ISBN 978-1-4302-0114-4, lire en ligne), p. 183 :

    « So one of the things we did in FogBugz to solve the problem of how do you get the person to go away and leave you alone is, well, you take their post and make it invisible to everyone else, but they still see it. They won’t know they’ve been deleted. There’s no one fanning their flame. You can’t get into a flame war if no one responds to your criticism. So they get silenced and eventually just go away. We have several ways of telling if they come back, and it’s been proven to be extremely, extremely effective. Say a spammer posts to your board and then they come back to check if it’s still there, and they see it—to them it’s still there—but no one else sees it, so they’re not bothered by it. »

  3. (en) Dieter Bohn, « One of Twitter’s new anti-abuse measures is the oldest trick in the forum moderation book », sur The Verge, (consulté le 17 février 2017)
  4. a et b (en-US) « Where Did the Concept of 'Shadow Banning' Come From? », Motherboard,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Jeff Atwood, « Suspension, Ban or Hellban? », Coding Horror blog (consulté le 17 décembre 2011)
  6. (en) « Manual installation of Citadel using source code and the command line client - Citadel.org », sur www.citadel.org (consulté le 10 mars 2017)
  7. (en) Leena Rao, « The Evolution of Hacker News », TechCrunch,‎ (lire en ligne)
  8. (en-GB) « Can the democratic power of a platform like Hacker News be applied to products? », Pando,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « How to Prevent Ghost Posting on Craigslist », Small Business - Chron.com
  10. (en-US) « One App, Two Systems: How WeChat uses one censorship policy in China and another internationally - The Citizen Lab », The Citizen Lab,‎ (lire en ligne)
  11. (en) krispykrackers, « On shadowbans. • r/self », sur Reddit
  12. (en) Catherine Shu, « Reddit Replaces Its Confusing Shadowban System With Account Suspensions », sur TechCrunch (consulté le 16 septembre 2017)
  13. (en) « China's We Chat "shadow-bans" messages with forbidden keywords, but only for China-based accounts », sur Boing Boing (consulté le 29 avril 2017)
  14. (en-US) « One App, Two Systems: How WeChat uses one censorship policy in China and another internationally - The Citizen Lab », The Citizen Lab,‎ (lire en ligne)
  15. (en) Rima S. Tanash, Zhouhan Chen, Tanmay Thakur, Dan S. Wallach et Devika Subramanian, « Known Unknowns: An Analysis of Twitter Censorship in Turkey », ACM, New York, NY, USA,‎ , p. 11–20 (ISBN 9781450338202, DOI 10.1145/2808138.2808147, lire en ligne)
  16. (en-US) Abby Ohlheiser et Abby Ohlheiser, « Tweets are disappearing on Twitter. Why? », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne)
  17. (en-US) « Is Twitter Censoring a Blockbuster Report on US Drone Assassinations? », sur Motherboard (consulté le 26 juillet 2017)
  18. (en) Taylor Lorenz, « Instagram’s "shadowban," explained: How to tell if Instagram is secretly blacklisting your posts », Mic Network Inc.,‎ (lire en ligne)
  19. (en-US) Kristin Wong, « How to See If Your Instagram Posts Have Been Shadowbanned », Lifehacker,‎ (lire en ligne)
  20. (en) « Photographers Claim Instagram is 'Shadow Banning' Their Accounts », sur PetaPixel, (consulté le 26 avril 2017)
  21. (en) Aja Romano, « How hysteria over Twitter shadow-banning led to a bizarre congressional hearing », Vox.com,
  22. (en) Alex Thompson, « Twitter appears to have fixed "shadow ban" of prominent Republicans like the RNC chair and Trump Jr.’s spokesman », Vice News,‎ (lire en ligne)
  23. a et b (en) Liam Stack, « What Is a ‘Shadow Ban,’ and Is Twitter Doing It to Republican Accounts? », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  24. (en) Fruzsina Eordogh, « Why Republicans Weren't The Only Ones Shadow Banned On Twitter », Forbes,‎ (lire en ligne)
  25. (en) « Twitter Isn't Shadow-Banning Republicans. Here's Why. », sur BuzzFeed News (consulté le 13 février 2019)
  26. Brian Feldman, « Twitter Is Not ‘Shadow Banning’ Republicans », sur Intelligencer, (consulté le 13 février 2019)
  27. (en-GB) Jason Wilson, « What is 'shadow banning', and why did Trump tweet about it? », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  28. (en) Swapna Krishna, « Twitter says supposed ‘shadow ban’ of prominent Republicans is a bug », sur Engadget, (consulté le 13 février 2019)
  29. (en) Laura Hazard Owen, « Twitter’s not “shadow banning” Republicans, but get ready to hear that it is », sur Nieman Lab, (consulté le 13 février 2019)