Shūsei Tokuda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tokuda Shūsei

Shūsei Tokuda (japonais 徳田 秋声; 1er février 1872 à Kanazawa sous le nom Tokuda Matsuo (徳田 末雄) - 18 novembre 1943 à Tokyo) est un romancier et écrivain japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de la noblesse féodale d'antan, Tokuda écrit d'abord des histoires traditionnelles. Il est avec Tōson Shimazaki, Katai Tayama et Hakuchō Masamune, l'un des principaux représentants du naturalisme japonais. Avec la fin du naturalisme vers 1910, sa productivité littéraire s'amenuise. Ce n'est qu'à partir de 1920 qu'il attire de nouveau l'attention par des récits psychologiques (romans « je »).

Plusieurs de ses romans ont été adaptés au cinéma au Japon. Un monument honorant Tokuda est érigé près du sommet du mont Utatsu en 1947

Titres[modifier | modifier le code]

  • 1896 Yabu kōji (薮かうじ)
  • 1900 Kumo no yukue (雲のゆくへ)
  • 1908 Arajotai (新世帯)
  • 1910 Ashiato (足迹)
  • 1911 Kabi ()
  • 1935 Kunshō (勲章)
  • 1935/36 Kasō jinbutsu (仮装人物)
  • 1943 Shukuzu (縮図)

Source de la traduction[modifier | modifier le code]