Aller au contenu

Shōya Nakajima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Shōya Nakajima
Image illustrative de l’article Shōya Nakajima
Nakajima avec le FC Tokyo en 2015.
Situation actuelle
Équipe Urawa Red Diamonds
Numéro 10
Biographie
Nationalité Japonais
Naissance (29 ans)
Hachiōji (Japon)
Taille 1,67 m (5 6)[1]
Période pro. Depuis 2012
Poste Milieu offensif / Ailier gauche
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
2004-2012 Tokyo Verdy
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2012-2013 Tokyo Verdy 033 0(6)
2014-2018 FC Tokyo 069 (14)
2014-2015 Kataller Toyama 030 0(2)
2017-2018 Portimonense SC 033 (10)
2018-2019 Portimonense SC 014 0(5)
2019 Al-Duhail SC 013 0(2)
2019-2022 FC Porto 037 0(1)
2021 Al-Aïn FC 002 0(0)
2021-2022 Portimonense SC 025 0(2)
2022-2023 Antalyaspor 016 0(0)
2023- Urawa Red Diamonds 000 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2011-2013 Japon -17 ans 002 0(1)
2014-2016 Japon -23 ans 030 (19)
2018- Japon 019 0(5)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 26 juillet 2023

Shōya Nakajima (中島 翔哉, Nakajima Shōya?), né le à Hachiōji, est un footballeur international japonais. Il évolue au poste de milieu offensif ou d'ailier gauche à Urawa Red Diamonds.

Après ses débuts au Tokyo Verdy puis au FC Tokyo au Japon, Nakajima rejoint en 2017 le Portimonense SC, récemment promu en Liga NOS. Il y effectue des performances remarquées et se fait repérer par plusieurs clubs européens.

Nakajima s'engage au Al-Duhail SC à la fin du mercato hivernal 2019 pour environ 35 millions d'euros, une vente record pour le club portugais et pour le football japonais. Il ne reste cependant que quelques mois au Qatar et signe au FC Porto en .

Nakajima participe aux Jeux olympiques d'été de 2016 avec l'équipe des moins de 23 ans du Japon. Il est convoqué pour la première fois en équipe nationale A en 2018. L'année suivante, Nakajima dispute la Copa América 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Le , Nakajima s'engage en faveur du Al-Duhail SC[2]. Courtisé au mercato hivernal par des écuries européennes, la presse fait état d'un intérêt du Paris Saint-Germain, du FC Porto ou de Wolverhampton envers le joueur[3],[4]. L'ailier japonais préfère néanmoins partir au Qatar pour une somme de 35 millions d'euros[4]. C'est un montant record pour un transfert d'un footballeur japonais ainsi que la plus grosse transaction de l'histoire du Portimonense[5],[6].

Nakajima reçoit le numéro dix et découvre son nouveau club en fin de saison puisqu'il ne reste que sept journées de championnat. Le , il est titulaire pour ses débuts en Stars League contre Al-Sailiya. Nakajima marque son premier but qatari deux journées plus tard en participant au festival offensif de son équipe aux dépens d'Al Ahli (6-0). Il remporte la Coupe du Qatar au mois de mai, son premier trophée en club, aux dépens d'Al-Sadd (4-1).

Le , cinq mois après son départ du Portugal, Nakajima revient au pays en signant au FC Porto un contrat de cinq saisons pour la somme de douze millions d'euros[7]. Il échoit du numéro dix de leader technique.

Pour ses débuts, Nakajima est titularisé par Sérgio Conceição au poste d'attaquant le en phase qualificative de la Ligue des champions contre le FK Krasnodar. Porto perd la rencontre 2-3 et se fait éliminer de la compétition, une première pour le club depuis 2010[8]. Le , il entre en jeu en Liga NOS face au Vitória Setúbal (victoire 4-0).

Le , en difficulté à Porto, Nakajima est prêté pour six mois à Al-Aïn FC[9]. Cependant en février 2021, il est gravement blessé a l'entrainement[10] (fracture du tibia) et sera absent jusqu'à la fin de la saison, il n'aura joué que 2 matchs avec le club.

Il retournera au FC Porto durant l'été 2021 à la fin de son prêt et partira de nouveau en prêt, les 26 aout au club de Portimonense SC[11] pour une saison mais retrouvera le chemin du terrain qu'après le 4 octobre 2021 (après sa blessure). Il aura joué 22 matchs et marqué 1 but pour son retour.

Lors de la saison 2022-2023, il rejoindra le club d'Antalyaspor ou il arrivera libre et signera un contrat de 2 ans. Il s'illustrera malheureusement avec un carton rouge lors de son premier match en Süper Lig après seulement 13 secondes de jeu. Au total, il ne jouera que 15 matchs pour 0 but et 0 passe décisive.

Le club d'Antalyaspor annonce une fin de contrat le 04 juillet 2023 avec lui.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Avec les moins de 17 ans, il participe à la Coupe du monde des moins de 17 ans 2011 organisé au Mexique. Lors du mondial junior, il joue deux matchs : contre la Jamaïque, et le Brésil[12]. Il inscrit un but contre les joueurs brésiliens, avec malgré tout une défaite 2-3[13].

Il est promu avec les moins de 23 ans et participe aux Jeux asiatiques de 2014. Lors de ces jeux, il inscrit deux buts : contre l'Irak[14], puis contre le Népal[15]. Le Japon est battu en quart de finale par la Corée du Sud.

En , il dispute le championnat d'Asie des moins de 23 ans qui se déroule au Qatar. Lors de cette compétition, il inscrit un doublé contre l'Iran (victoire 3-0)[16]. Le Japon remporte la compétition en battant la Corée du Sud en finale.

Ce sacre lui permet de participer aux Jeux olympiques d'été de 2016 organisés au Brésil. Il joue trois matchs lors du tournoi olympique[12], inscrivant un but contre la Colombie (2-2)[17].

Le , Nakajima honore sa première sélection avec l'équipe du Japon en entrant en jeu pour la dernière demi-heure d'un match amical contre le Mali. Il se montre décisif pour ses débuts en inscrivant un but dans le temps additionnel qui permet au Japon d'arracher un nul 1-1[18]. Malgré de bonnes performances en club, Nakajima n'est pas retenu pour disputer la Coupe du monde 2018 en Russie[19].

Convoqué pour participer à la Coupe d'Asie des nations 2019[20], Nakajima se blesse et doit déclarer forfait[21].

Au mois de , Nakajima est appelé pour disputer la Copa América 2019 au Brésil ; la sélection japonaise étant invitée pour la deuxième fois dans cette compétition[22]. Il est titulaire lors des trois rencontres de phase de groupes. Nakajima marque un but contre l'Équateur en ouvrant le score mais le match se termine sur un nul 1-1 qui clôt le parcours des deux équipes[23].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Statistiques de Shōya Nakajima au 16 janvier 2021
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Japon Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d.
2012 Drapeau du Japon Tokyo Verdy J2 League 8 4 1 2 0 0 - - - - - - - - - - 10 4 1
2013 J2 League 21 2 1 2 0 0 - - - - - - - - - - 23 2 1
Sous-total 29 6 2 4 0 0 - - - - - - - - - - 33 6 2
2014 Drapeau du Japon FC Tokyo J1 League 5 0 0 - - - - - - - - - - - - - 5 0 0
2015 J1 League 13 1 0 2 0 0 2 1 0 - - - - - - - 17 2 0
2016 J1 League 12 3 2 2 1 1 4 2 0 - - - - - - - 18 6 3
2017 J1 League 21 2 1 1 1 0 7 3 4 - - - - - - - 29 6 5
Sous-total 51 6 3 5 2 1 13 6 4 - - - - - - - 69 14 8
2014 Drapeau du Japon Kataller Toyama (prêt) J2 League 28 2 2 2 0 0 - - - - - - - - - - 30 2 2
2017-2018 Drapeau du Portugal Portimonense SC (prêt) Liga NOS 29 10 10 2 0 1 2 0 0 - - - - 2 1 0 35 11 11
2018-2019 Drapeau du Portugal Portimonense SC Liga NOS 13 5 5 - - - 1 0 0 - - - - 4 1 3 18 6 8
Sous-total 42 15 15 4 0 1 3 0 0 - - - - 6 2 3 55 17 19
2018-2019 Drapeau du Qatar Al-Duhail SC Qatar Stars League 7 1 0 1 0 0 - - - AFC 6 1 0 7 2 0 21 4 0
Sous-total 7 1 0 1 0 0 - - - - 6 1 0 7 2 0 21 4 0
2019-2020 Drapeau du Portugal FC Porto Liga NOS 16 0 1 4 1 0 3 0 2 C1+C3 1+4 0 0 6 1 2 34 2 5
2020-2021 Liga NOS 4 0 1 1 0 0 - - - C1 4 0 0 - - - 9 0 1
Sous-total 20 0 2 5 1 0 3 0 2 - 9 0 0 6 1 2 43 2 6
2020-2021 Drapeau des Émirats arabes unis Al-Aïn FC (prêt) UAE Pro League 0 0 0 0 0 0 - - - AFC 0 0 0 - - - 0 0 0
Sous-total 0 0 0 0 0 0 - - - - 0 0 0 - - - 0 0 0
Total sur la carrière 177 30 24 19 3 2 19 6 6 - 15 1 0 19 5 5 249 45 37

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Shoya Nakajima - Player Profile », sur Japan Football Association (consulté le ).
  2. « Shoya Nakajima (Portimonense) rejoint Al-Duhail (Qatar », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  3. « Nakajima au Qatar, avant de rejoindre... le PSG ? », sur sport24.lefigaro.fr, .
  4. a et b Robert Langer, « Al Duhail annonce Shoya Nakajima (Portimonense) », sur mercato365.com, .
  5. « Shoya Nakajima devient le joueur le plus cher de l'histoire du foot japonais », sur sofoot.com, So Foot, .
  6. (en) « Shoya Nakajima makes record move to Qatar's Al-Duhail », sur japantimes.co.jp, Japan Times, .
  7. « Transferts : Shoya Nakajima signe à Porto », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  8. « 3e tour préliminaire de la Ligue des champions : Porto et le Celtic éliminés », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  9. (en) « Shōya Nakajima is “Ainawi” », sur alainclub.ae, .
  10. « Porto : grave blessure pour ce joueur prêté 🏥 », sur OneFootball (consulté le ).
  11. (pt) « APRESENTAÇÃO DE SHOYA NAKAJIMA », sur portimonensesad.pt (consulté le ).
  12. a et b (en) « Fiche de Shōya Nakajima », sur fifa.com
  13. Feuille du match Japon U17 - Brésil U17 sur fifa.com
  14. « Feuille du match Japon - Irak », sur footballdatabase.eu
  15. « Feuille du match Népal - Japon », sur footballdatabase.eu
  16. « Feuille du match  », sur footballdatabase.eu
  17. Feuille du match Japon olympique - Colombie olympique sur fifa.com
  18. « Le Japon n'est pas serein », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  19. Baptiste Mourigal, « Coupe du Monde 2018 : les 27 Japonais »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur lucarne-opposee.fr, Lucarne Opposée, .
  20. « Coupe d'Asie : Okazaki et Kagawa non retenus », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  21. Jérémy Docteur, « Les dix joueurs à suivre lors de la Coupe d'Asie 2019 », sur francefootball.fr, France Football, .
  22. « La liste des 23 du Japon pour la Copa America », sur francefootball.fr, France Football, .
  23. « Copa America : Japon et Équateur se neutralisent et qualifient le Paraguay », sur lequipe.fr, L'Équipe, .

Liens externes[modifier | modifier le code]