Seyni Awa Camara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camara.
Seyni Awa Camara
2017 Air Paris Art 017 statue coin Magnin-A Seybi Camara.jpg

Une œuvre de Seyni Camara au salon Art Paris Art Fair, au Grand Palais, à Paris, fin mars 2017

Naissance
Nationalité
Activités
Lieu de travail

Seyni Awa Camara, ou Seni Camara, née vers 1945[1] en Casamance, est une sculptrice et potière sénégalaise, que l'on rattache à la première génération de l'« École de Dakar », même si elle est autodidacte et inclassable[2]. Elle a créé des milliers de personnages en terre cuite : hommes, femmes, animaux...

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Elle n'a jamais quitté son pays où traditionnellement les femmes réalisent des poteries, utilitaires, en céramique. Initiée par sa mère à ces techniques traditionnelles, ses œuvres et son univers sont en rupture par rapport aux productions artisanales usuelles et font preuve d'une liberté et d'une imagination spécifique sur le fond et la forme. Elle crée des «monstres» en argile, souvent porteurs d'autres petits monstres. Elle les cuits, les stocke et les vend sur les marchés[3],[4]. Mais, depuis sa participation en 1989 à l'exposition Magiciens de la terre à Paris[5], ses œuvres sont aussi exposées en Europe et aux États-Unis[6].

En 1990, Philip Haas lui a consacré un film documentaire tourné à Bignona où elle vit toujours avec sa famille : Magicians of the Earth: Seni's Children[7].

En 2011, Jesús Ahedo (galerie Kalao panafrican creations) tourne le dernier film Seyni Awa Camara entre les éléments, et publie le livre homonyme à Bilbao en 2011.

Sélection d'œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon les sources, son année de naissance varie entre 1939 et 1945.
  2. « Première génération : autodidactes hors influence », in Bassam Chaïtou, Serge Villain, Trajectoires : art contemporain du Sénégal : collection Bassam Chaïtou, Musée de l'Ifan de Dakar, Kaani, 2007, p. 67 et suiv.
  3. Marie-Hélène Dumas et Jean-Hubert Martin, « Femmes et création artistique dans les cultures non occidentales », dans Femmes & Art au XXe siècle : le temps des défis, Éditions Lunes, , p. 157-163
  4. Suzanne Pagé, « Seni Awa Camara », dans Art. Le printemps africain (Hors-série), Le Monde, , p. 23
  5. Magiciens de la terre, Catalogue d'exposition publié par le centre Georges Pompidou, Paris, 1989, 271 p. (ISBN 2-85850-498-9)
  6. Seyni Camara CV
  7. Stanford University Libraries

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michèle Odeyé-Finzi, Solitude d'argile : légende autour d'une vie : sculptures de Seyni-Awa, L'Harmattan, Paris, 1994 (ISBN 2-7384-2685-9)
  • Bassam Chaïtou, Serge Villain, Trajectoires : art contemporain du Sénégal : collection Bassam Chaïtou, Musée de l'Ifan de Dakar, Kaani, 2007, p. 71-72 (catalogue d'exposition)
  • Jesús Ahedo, "Seyni Awa Camara entre les éléments"; livre avec documentaire (22'), Bilbao 2011.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]