Setsuko Matsudaira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Setsuko
雍仁親王妃勢津子
Description de cette image, également commentée ci-après
Princesse Chichibu
Biographie
Dynastie Maison impériale du Japon
Naissance
Walton-on-Thames, Londres, Angleterre
Décès
Tokyo
Père Tsuneo Matsudaira
Mère Nobuko Nabeshima
Conjoint Prince Chichibu
Religion Shinto

La princesse Chichibu (雍仁親王妃勢津子, Yasuhito Shinnōhi Setsuko?), née Setsuko Matsudaira (松平節子, Matsudaira Setsuko?), - , est membre de la famille impériale du Japon. La princesse est l'épouse du prince Chichibu, second fils de l'empereur Taishō et de l'impératrice Teimei. Elle est ainsi belle-sœur de l'empereur Shōwa et une des tantes de l'actuel empereur, Akihito.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

La princesse Chichibu naît à Walton-on-Thames en Angleterre. Elle est la fille de Tsuneo Matsudaira (1877–1949), ambassadeur japonais aux États-Unis (1924), plus tard en Grande-Bretagne (1928) et plus tard encore, ministre de l'Agence impériale (1936–45, 1946–47) et de son épouse, l'ancienne Nobuko Nabeshima.

Bien que formellement roturière, elle est descendante de familles aristocratiques liées de près à la famille impériale japonaise des deux côtés. Son grand-père paternel, Matsudaira Katamori, est le dernier daimyo d'Aizu, une branche cadette (en) de la dynastie Tokugawa. Son grand-père maternel est le marquis Nabeshima Naohiro, ancien daimyo du Saga. Itsuko (1882–1976), la sœur ainée de sa mère, épouse prince Morimasa Nashimoto, un oncle de l'impératrice Kōjun.

En 1925, à l'époque où son père est ambassadeur aux États-Unis, Setsuko suit les cours de la Sidwell Friends School (en) à Washington, D.C. (1925–1928). À son retour au Japon, l'impératrice Teimei choisit Setsuko pour épouse de son second fils, le prince Chichibu. Le mariage a lieu après que son oncle, le vicomte Morio Matsudaira, l'a formellement adoptée, éliminant ainsi l'incongruité de statut entre le prince et son épouse en faisant de Setsuko la fille adoptée d'un vicomte.

Mariage[modifier | modifier le code]

Le prince et la princesse Chichibu le jour de leur mariage.

Le , à l'âge de 19 ans, elle épouse le prince Chichibu et devient la princesse Chichibu. Le couple n'a pas d'enfant car l'unique grossesse de la princesse Chichibu se termine par une fausse couche. Pour chacun d'eux, il s'agit d'un mariage d'amour et de bonheur.

En 1937, le couple est envoyé faire une tournée en Europe qui dure plusieurs mois. Le prince et la princesse représentent le Japon lors du couronnement du roi Gerge VI et de la reine Elisabeth (en) à l'Abbaye de Westminster en mai 1937 et visitent ensuite la Suède et les Pays-Bas en tant qu'invités du roi Gustave V et de la reine Wilhelmine, respectivement. La princesse demeure en Suisse tandis que son mari rencontre Adolf Hitler à Nuremberg à la fin de leur voyage. Elle éprouve beaucoup d'affection pour les États-Unis et l'Angleterre et, en tant qu'anglophile, est profondément peinée de l'entrée du Japon dans la Seconde Guerre mondiale du côté des puissances de l'Axe.

Veuvage[modifier | modifier le code]

Après la mort du prince de tuberculose en 1953, la princesse Chichibu devient présidente de la « Société pour la prévention de la tuberculose », présidente honoraire de la « Société nippo-britannique », de la « Société nippo-suédoise » et vice présidente honoraire de la Croix-Rouge japonaise. Setsuko Matsudaira, qui parle couramment l'anglais, effectue plusieurs visites semi-officielles en Grande-Bretagne et en Suède.

Décès[modifier | modifier le code]

La princesse Chichibu meurt d'un arrêt cardiaque le .

Son autobiographie, publiée après sa mort sous le titre The Silver Drum: A Japanese Imperial Memoir, est traduite en anglais par Dorothy Britton (en).

Titres et styles[modifier | modifier le code]

L’appellation officielle de Setsuko est « Son Altesse Impériale la Princesse Chichibu ». Avant son mariage, elle reçoit le titre « Honorable Setsuko Matsudaira ».

Honneurs[modifier | modifier le code]

Honneurs nationaux[modifier | modifier le code]

Honneurs étrangers[modifier | modifier le code]

Le roi Gustave VI Adolphe de Suède l'investit du grand cordon de l'ordre du Séraphin le . Le , elle est élevée au rang de dame grand-croix honoraire de l'ordre de l'Empire britannique. Le , la princesse Margaret, comtesse de Snowdon (au nom de la reine Elizabeth II) investit la princesse Chichibu en tant que dame grand-croix honoraire de l'ordre de Saint-Michel et Saint-Georges.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Princess Chichibu. The Silver Drum: A Japanese Imperial Memoir. Global Books Ltd. (UK) (May 1996). Trans. Dorothy Britton. (ISBN 1-86034-004-0)
  • (ja) Ema, Shuichi. Chichibu no Miya Hi Setsuko no shogai. Kaibushiki Kaisha Kuppon (1996). (ISBN 4-88975-601-9)
  • Fujitani,T. Splendid Monarchy: Power and Pageantry in Modern Japan. University of California Press; Reprint edition (1998). (ISBN 0-520-21371-8)
  • Lebra, Sugiyama Takie. Above the Clouds: Status Culture of the Modern Japanese Nobility. University of California Press (1995). (ISBN 0-520-07602-8)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]