Serqueux (Seine-Maritime)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Serqueux.
image illustrant une commune de la Seine-Maritime
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Seine-Maritime.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Serqueux
La gare de Serqueux
La gare de Serqueux
Blason de Serqueux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Gournay-en-Bray
Intercommunalité Canton de Forges-les-Eaux
Maire
Mandat
Jean-Claude Dumouchel
2016-2020
Code postal 76440
Code commune 76672
Démographie
Gentilé Sarcophagien
Population
municipale
1 012 hab. (2014)
Densité 176 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 37′ 57″ nord, 1° 32′ 20″ est
Altitude Min. 137 m – Max. 189 m
Superficie 5,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Serqueux

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Serqueux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Serqueux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Serqueux
Liens
Site web http://www.serqueux76.fr

Serqueux est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie (anc. Haute-Normandie).

Ses habitants sont les Sarcophagiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Serqueux est située dans le pays de Bray ; l'Andelle y prend sa source.
Serqueux est limitrophe de Forges-les-Eaux, la zone commerciale du Pont de Charleval faisant le lien entre les deux agglomérations. La commune est située à 7 km de Gaillefontaine et à 15 km de Neufchâtel-en-Bray et de Buchy.
Serqueux est un nœud ferroviaire à l'intersection des lignes Amiens—Rouen et Paris-Saint-Lazare—Dieppe. À la suite de la fermeture en 1988 de la ligne ferroviaire Serqueux-Dieppe et au démantèlement de la voie ferrée, une piste cyclable appelée Avenue verte a été aménagée sur son tracé.

Toponymie[modifier | modifier le code]

De l'ancien français sarqueu (« cercueil »), par extension « cimetière ».

Histoire[modifier | modifier le code]

La Gare, avant la Première Guerre mondiale

Les bombardements alliés visant la gare, en particulier celui du , ont détruit en grande partie le bourg, dont l'église (mais pas la gare qui a conservé son architecture typique de la Compagnie du Nord). La commune est décorée de la Croix de Guerre de 1939-1945.

La nouvelle église Saint-Martin a été inaugurée en 1959. Elle a été construite par l'architecte Michel Percheron.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[1]
Période Identité Étiquette Qualité
1793   Jacques Vincent Hurpy    
1800 1806 Jean Potel    
1806 1812 Jean Baptiste Dubuc    
1813 1816 Nicolas Marie Athanase Varnier    
Les données manquantes sont à compléter.
1821 1865 Jacques Pierre Hurpy    
1865 1878 Hildevert Léonidas Toussaint    
1878 1880 Alfred Courtin    
1881 1896 Edouard Hurpy    
1896 1900 Ernest Decaux    
1900 1919 Louis Denise    
1920 1929 Albert Feuillette    
1929 1947 Roger Robert    
1947 1952 Léon Gajol    
1952 1953 Cyprien Lecouflet    
1953 1959 Jules Cabasson    
1959 1964 Jean Bernard    
1964 1971 Bernard Poisson    
1971 2004 Bernard Le Blond centre Retraité commercial
2004[2] 2014[3] Jackie Dufresnoy dvg Retraité de l'AP-HP
2014 2014 Francis Deguine    
2014 en cours Jean-Claude Dumouchel    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 012 habitants, en diminution de -1,84 % par rapport à 2009 (Seine-Maritime : 0,48 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
320 369 420 430 403 374 371 381 358
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
390 304 381 391 408 540 623 603 603
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
638 692 723 736 809 842 947 806 846
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
879 816 767 764 853 988 1 064 998 1 012
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006 [7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Serqueux a longtemps été une cité cheminote. Elle est le lieu d'embranchement vers les villes d'Amiens, de Rouen et du Havre.

Au XXIe siècle, la commune a deux principales activités, l'industrie et le commerce. Une importante usine NEXIRA (ex CNI) produit la majorité de la production mondiale de gomme arabique. La commune comporte quelques petits commerces mais surtout une zone commerciale, la zone d'activités du Pont de Charleval, qui rayonne sur tout le canton de Forges-les-Eaux et même au-delà. Celle-ci comporte principalement un supermarché (Super U) et une GSB (grande surface de bricolage) (Espace Émeraude).

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin.
  • Monument aux morts - Y figurent les victimes civiles et militaires des guerres 1914-1918 et 1939-1945 [8].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Serqueux

Les armes de la commune de Serqueux se blasonnent ainsi :

D'or à deux jumelles amincies posées en sautoir de sable cantonné aux 2e et 3e de deux locomotives anciennes du même, celle de dextre contournée et en pointe d'une lettre majuscule 'S' de sable, vidée du champ.

Création Denis Joulain et Jean Paul Fernon. Adopté le 11 février 2011.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de Seine-Maritime : État civil de Serqueux de 1793 à 1915, et sur le site de la mairie de Serqueux pour les années suivantes
  2. M.G. Dartois, « Pas de promesses, mais des objectifs : Le maire sortant, Jacky Dufresnoy repart pour un tour. Il présente sa liste « Agir pour Serqueux » », Le Réveil, édition Oise normande, no 3335,‎ , p. 40
  3. Le maire sortant a été réélu au terme des élections municipales de 2008 (source : hebdomadaire Le Réveil du 3 avril 2008)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. Site : Héros de Serqueux http://hérosdeserqueux.free.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]