Serpentaire (astrologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Serpentaire (Ophiuchus)
Représentation en noir du symbole illustrant le signe Serpentaire (Ophiuchus) en astrologie.
Représentation symbolique du signe Serpentaire (Ophiuchus).
Période Du 29 novembre
au 18 décembre

Le Serpentaire est une constellation du zodiaque qui n'apparaît pas en astrologie traditionnelle. Son nom varie selon que l'on se réfère à la mythologie grecque (Ophiuchus) ou à la mythologie romaine (Serpentaire). Le Soleil traverse cette constellation, lors de son parcours de l'écliptique en une année, entre le 29 novembre et le 18 décembre. Définie vers 400 av. J.-C.[1], cette treizième constellation empiète sur l'écliptique entre celles du Scorpion et du Sagittaire[2].

Le Serpentaire aurait été connu des anciens Égyptiens[modifier | modifier le code]

Constellation dite du Serpentaire ( combinaison de Ophiuchus et de Serpens ) sur le Zodiaque circulaire Égyptien

Mais cet empiètement n'est valable que si l'on visualise le ciel avec une vision grecque. En effet, sur le Zodiaque de Dendérah, Ophiuchus alias Asclépios est représenté par sur une barque. Râ était aussi le Patron des Médecins comme l'illustre Imhotep, le père de la Médecine bien avant Hippocrate. La version égyptienne de notre ciel n'allonge pas les jambes de Râ jusqu'à l’écliptique. De fait, si on retire les jambes d'Ophiuchus ou qu'on les raccourcit, cette constellation ne touchera plus l’écliptique. La treizième constellation est donc une notion subjective et principalement héritée des représentations tardives du ciel exécutées par les astronomes à partir de la Renaissance[réf. nécessaire].

Jambe rajoutée à Ophiuchus.

Cependant ce que l'on prend pour la Jambe d'Ophiuchus semble être la tête du serpent nommé Serpens Caput. Cette tête plonge dans l'écliptique si on observe le Zodiaque de Dendérah, ce détail expliquant la racine Ophi du grec ὄφεις ópheis reliée au mot désignant l'espèce des Serpents que l'on nomme aussi "ophidés". Ophiuchus ne désignerait donc pas l'homme mais la tête du serpent qu'il tient dans les mains selon les astronomes-artistes comme J. Bayer. Mais il ne peut pas y avoir deux têtes de serpents, un doublon avec l'autre position de Serpens Caput.

Serpens Caput selon l'artéfact égyptien confirme qu'il y a bien 13 constellations, ce qui en fait un objet précieux sur le plan astronomique car il démontre que les Anciens Égyptiens avaient réussi à l'observer.

Astrologie[modifier | modifier le code]

La prise en compte du Serpentaire est sujette à discussion chez les astrologues, car elle impliquerait d'avoir des signes de longueurs inégales : dans une astrologie basée purement sur les étoiles, le Soleil ne met jamais un temps égal pour parcourir les constellations car ces dernières sont d'étendues très diverses. Au contraire, l'astrologie classique (saisonnière) est basée sur 4 saisons, avec un début, un milieu et une fin pour chaque saison, soit un total de 12 signes mesurant tous 30° de longitude écliptique.

Les astrologues favorables à la prise en compte de ce treizième signe (dont Jean Rignac qui officiait sur la radio RTL) déterminent ses traits de caractère de la manière suivante : les personnes nées sous le signe du serpentaire sont des personnes calmes et sages en quête de paix et d’harmonie. Elles possèdent des facilités dans tout ce qui se rapporte à la finance. Par ailleurs les serpentaires sont de nature jalouse en amour car ils donnent tout pour leur couple et leur famille [3].

Les 21 constellations des planètes[modifier | modifier le code]

À cause de leur inclinaison par rapport à l'écliptique, les planètes ne se cantonnent pas dans les treize constellations coupées par le plan de l'écliptique. Les sept planètes (sans tenir compte de Pluton, dont l'orbite est trop excentrique au sens astronomique du terme) traversent en tout 21 constellations, les huit supplémentaires étant la Baleine, le Corbeau, la Coupe, l'Hydre, Orion, Pégase, l'Écu de Sobieski et le Sextant

Représentation dans la fiction[modifier | modifier le code]

Saint Seiya[modifier | modifier le code]

D'abord, dans le manga originel, le Serpentaire était une armure d'Argent, portée par la chevalière Shaina, combattante au style rapide et tranchant, dont la technique "Thunder Claw" est une charge de sa main griffue gorgée d'électricité, sur sa cible.

Par la suite, dans la suite officielle du manga, "Next Dimension"[1], on apprend que jadis, il y avait 13 chevaliers d'Or, Serpentaire inclus ; ce dernier était même considérée comme la plus puissante des armures. Cependant, son dernier propriétaire, Odysseus (réincarnation de son prédécesseur Aclépios) a disparu au 18e siècle mystérieusement ; et l'armure rétrogradée, de l'Or à l'Argent. Cette destinée est liée à celle d'Asclépios, banni pour avoir voulu égaler les Dieux.

Sa puissance est hautement élevée, possédant un sceptre ophidien pour se battre, et des techniques de médecine. Ses objectifs ne sont pas encore clairs, à ce stade de la publication du manga, mais il ne semble pas être un allié d'Athéna.

Fairy Tail[modifier | modifier le code]

Dans l'Univers de ce manga, le Zodiaque est incarné par 13 clés d'Or (Serpentaire inclus), invoquant des combattants venant du monde des esprits. La Majorité de ces esprits sont utilisés par la Mage Constellationiste Lucy Heartfilia, d'autres par Yukino Agria, de la Guilde Saber Tooth. Cette dernière possède 3 clés d'Or, dont la plus puissante de toutes, Ophiucus, un serpent géant avec une mâchoire de métal et une force herculéenne.

Son aspect "médecin" se retrouvera dans l'arc des "Esprits stellaires" (exclusif à l'anime), où chaque esprit zodiacal cède à sa part sombre. Ophiucus, dans ce cas, devient une infirmière humaine ambitieuse, armée d'une seringue géante et manipulant la Santé de ses adversaires.

Final Fantasy XII : The Zodiac Age[modifier | modifier le code]

Le zodiaque est ici représenté par les Eons (ou Espers en VO) : des esprits de demi-dieux s'étant rebellés contre leurs créateurs divins, et condamnés à servir les humains qui les vaincraient et possèderaient.

Parmi eux, Zodiarche le Gardien des Préceptes[4], apôtre du Serpentaire, est le plus fort de tous, au point qu'il est maintenu à l'état d'enfant par ses Créateurs, apeurés par sa puissance totale. Chargé de juger les actes malveillants, il a la forme d'un petit serpent rougeâtre à grande mâchoire, enchaîné à un diadème ensorcelé, lui permettant de léviter. Son attaque ultime lui permet de regagner momentanément son aspect adulte pour déchaîner les Ombres sur sa cible.

Il peut manipuler les Ténèbres, mais partage aussi l'élément Lumière avec la cheffe des Eons, Ultima (apôtre de la Vierge), car Lumière et Ténèbres sont complémentaires et ne doivent jamais être séparés.

PrettyCure[modifier | modifier le code]

Dans cet anime de type "Magical Girl", le Zodiaque est symbolisé par 13 "Star Princesses", 13 monarques de grande puissance, qui veillent à l'équlibre de l'Univers. L'une des missions des héroînes est de les retrouver, pour obtenir de chacune d'elles des armes supplémentaires pour combattre les NotRaiders, une armée galactique impérialiste. Or, on apprend que Darknest[5], le commandant en chef de cette armée, n'est autre qu'Ophiucus, la Star Princess du serpentaire, avide de pouvoir et de conquête.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Numéro 206 (avril 1998) de la revue Ça m'intéresse, page 66.
  2. [1], sur superieur.deboeck.com
  3. « Caractère du Serpentaire et avis des astrologues », sur serpentaire.org (consulté le )
  4. « Final Fantasy XII », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  5. Sara K. Day et Summer Melody Pennell, « #PLLQueerTheory: Fans’ reactions to queer representation in Pretty Little Liars », Journal of Fandom Studies, vol. 8, no 2,‎ , p. 165–183 (ISSN 2046-6692 et 2046-6706, DOI 10.1386/jfs_00015_1, lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gerald Messadié, Le zodiaque a 24 signes, éd. Stock, 1972.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Serpentaire.org : le site francophone consacré à ce nouveau signe.
  • (en) Dates précisées sur le site de la NASA.
  • Les dates des autres signes dans le cadre de l'introduction du Serpentaire.