Serpent marin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Serpent marin
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
l'appellation « Serpent marin » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après

Taxons concernés

Deux sous-familles de la famille des Elapidae :

Les serpents marins sont des serpents adaptés à la vie dans les océans et qui se rencontrent dans l'océan Indien et l'océan Pacifique.

Biologie[modifier | modifier le code]

Ce sont des serpents qui sont largement adaptés à une vie pleinement aquatique et sont incapables de se déplacer sur la terre, sauf pour le genre Laticauda qui conserve les caractéristiques ancestrales, permettant un mouvement limité sur les terres.

La queue est généralement en forme de pagaie pour améliorer la nage, et le corps est souvent compressé latéralement. Les narines sont souvent sur le dessus de la tête pour aider à la respiration, et certaines espèces sont capables de respirer partiellement (jusqu'à 25% de leurs besoins) par le haut de leur peau.

Ce sont des serpents très venimeux, ovovivipares à l'exception du genre Laticauda (vivipares) qui se nourrissent de poissons et parfois d'octopodes. Bien qu'équipées d'un venin extrêmement puissant, la plupart des espèces sont inoffensives et ont plutôt peur des humains : ces serpents préféreront toujours la fuite à la confrontation, et les accidents sont extrêmement rares.

Description[modifier | modifier le code]

Ce sont des Élapidés « classiques », dont le corps est généralement compressé latéralement et dont la queue est la plupart du temps en forme de nageoire verticale. Ils mesurent de 120 cm[1] à 3 m[2] pour Hydrophis spiralis.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Initialement classés dans la famille des Hydrophiidae, celle-ci a été divisée plus tard en deux sous-familles : les Hydrophiinae, comprenant 8 genres et 57 espèces, et les Laticaudinae plus primitifs, comprenant un genre, Laticauda.

Étant donné leur lien étroit avec les Elapidae certains taxonomistes ont déplacés ces deux groupes vers les Elapidae, créant ainsi les sous-familles Elapinae (non marins), Hydrophiinae et Laticaudinae[3],[4],[5].

Sous-familles[modifier | modifier le code]


Il existe cependant d'autres groupes de serpents pouvant fréquenter les eaux marines, comme les cinq espèces du genre Cerberus (famille des Homalopsidae), qui vivent dans les estuaires et tolèrent l'eau salée.

Poissons « serpentiformes » et autres confusions possibles[modifier | modifier le code]

Les « anguilles-serpents », de la famille des Ophichthidae, sont des poissons inoffensifs mimétiques des serpents marins. Ils sont dépourvus d'écailles, et leur tête présente des narines prolongée par de petits tubes.

De nombreux animaux marins, en particulier des poissons de l'ordre des Anguilliformes (anguilles, murènes, congres...) sont parfois pris pour des serpents par les touristes mal documentés, d'autant plus que certaines espèces sont volontairement mimétiques de ceux-ci, comme les « anguilles-serpents » de la famille des Ophichthidae (qui sont en réalité proches des murènes, absolument inoffensives et dépourvues de crochets comme de venin).


Voire aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stidworthy J. 1974. Snakes of the World. Grosset & Dunlap Inc. 160 pp. (ISBN 0-448-11856-4).
  2. Fichter GS. 1982. Poisonous Snakes. A prénom Book. Franklin Watts. 66 pp. (ISBN 0-531-04349-5).
  3. « Elapidae », ITIS (consulté le 25 octobre 2015)
  4. Ditmars RL. 1933. Reptiles of the World. Revised Edition. The MacMillan Company. 329 pp. 89 plates.
  5. Mehrtens JM. 1987. Living Snakes of the World in Color. New York: Sterling éditeurs. 480 pp. (ISBN 0-8069-6460-X).