Sermesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sermesse
Sermesse
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Chalon-sur-Saône
Canton Gergy
Intercommunalité Communauté de communes Saône Doubs Bresse
Maire
Mandat
Michel Petit
2014-2020
Code postal 71350
Code commune 71517
Démographie
Population
municipale
239 hab. (2016 en diminution de 2,05 % par rapport à 2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 54′ 04″ nord, 5° 05′ 18″ est
Altitude Min. 173 m
Max. 197 m
Superficie 8,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sermesse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sermesse

Sermesse est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté. Gentilé (Sermessois)

Géographie[modifier | modifier le code]

Sermesse est une commune rurale de 256 habitants au dernier recensement, située en Bresse bourguignonne au pays des trois rivières (le Doubs, la Saône et la Dheune), géographiquement dans le nord-est de la Saône-et-Loire à la limite de la Côte-d'Or et du Jura.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saunières Pontoux Rose des vents
N
O    Sermesse    E
S
Ciel Toutenant

Histoire[modifier | modifier le code]

Son histoire fort ancienne est rattachée en grande partie à sa situation privilégiée sur de grandes voies de communication fluviales et terrestres.

Des traces de présence humaine dans la région sont visibles le long de la Saône et du Doubs dès la préhistoire mais le développement du village de Sermesse est incontestablement lié à la présence de voies romaines en Gaule.

En effet la route sur laquelle Sermesse se situe au kilomètre 26 depuis Chalon-sur-Saône, autrefois nommée RN 83BIS, puis RN 73 avant sa départementalisation, n'est qu'une partie de la voie dite « du Rhin » qui reliait Lyon, la capitale des Gaules à la Germanie.

Fouilles archéologiques subaquatiques sur un moulin hydraulique flottant et immergé dans le Doubs depuis environ 400 ans.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Gabriel Cattey    
mars 2008 en cours Michel Petit    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2016, la commune comptait 239 habitants[Note 1], en diminution de 2,05 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
286329346355352389413416434
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
440443442459436432467444425
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
364372369327309319284216211
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
201191166158156172202244239
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Eglise Saint-Vincent. Autrefois, l'église dépendait de l'évêque de Chalon. Le prieuré Saint-Pierre de Sermesse fut rattaché à l'abbaye de Baume-les-Messieurs unie aux Bénédictins de Saint-Jérôme de Dole en 1513 par le pape Léon X. L'église a été incendiée durant les guerres de Comté par les troupes de Gallas en 1636 et la cure fut rattachée à celle de Toutenant. Brochure de présentation de l'église Saint-Vincent consultable ici.
  • Croix de cimetière, érigée en 1837 aux abords de l'église[5].

Culte[modifier | modifier le code]

Sermesse appartient à la paroisse Saint-Jean-Baptiste-des-Trois-Rivières, qui relève du diocèse d'Autun et a son siège à Verdun-sur-le-Doubs.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  5. Jacques Goubin, Paroisse Saint-Jean-Baptiste-des-Trois-Rivières : croix, statues, oratoires et fontaines miraculeuses, livret édité par la Pastorale des réalités du tourisme et des loisirs du diocèse d'Autun-Chalon-Mâcon (PRTL 71), 2018, 128 pages (ISBN 978-2-9565416-1-5).
  6. « Désiré Barodet (1823-1906) », article d'Alain Dessertenne paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 118 de juillet 1999, pages 2 et 3.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :