Serguei Merkurov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Serguei Merkurov
Sergei merkurov.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Մերկուրով Սերգեյ ԴմիտրիիVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Distinctions
Prix StalineVoir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Prix Staline
Ordre du Drapeau rouge du Travail
Médaille du Mérite au travail de la Grande Guerre patriotique (en)
Artiste du peuple de l'URSS (d)
Ordre de Lénine
Artiste émérite de la République socialiste fédérative soviétique de Russie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Monument à Lénine de Kiex (d), Monument à Lénine à Lviv (d), Monument à Stepan Chahoumian (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Serguei Merkurov, en russe : Серге́й Дми́триевич Мерку́ров, né le à Alexandropol et mort le à Moscou, est un sculpteur soviétique d'ascendance grecque-arménienne[1]. Il a réalisé plusieurs statues monumentales à Erevan dont certaines aujourd'hui détruites (celles de Lénine et de Staline notamment). Il a réalisé les trois plus imposants monuments dédiés à Staline en URSS[2]. Par ailleurs, il était membre de l'académie soviétique des beaux-arts[3] et directeur du musée Pouchkine de 1944 à 1949.

Georges Gurdjieff était son cousin[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Timbre arménien de 2006 en hommage à Serguei Merkurov.

Sergey Merkurov est né à Alexandrapol (actuelle Gyumri en Arménie). Il quitte l'institut polytechnique de Kiev à la suite d'un scandale politique et déménage en Suisse où il est élève du sculpteur suisse Adolf Meyer. Il étudie en Allemagne (de 1902 à 1905) puis à Paris.

Il a l'occasion de rencontrer Lénine à l'étranger, avant la Révolution russe.

Il revient en Russie en 1907. Il travaill et vit notamment à Tbilissi, Yalta et Moscou. Il réalise des bustes de personnalités comme Léon Tolstoï, Hovhannès Toumanian, Vladimir Ilitch Lénine et sa femme, Maxime Gorki, Vladimir Maïakovski et bien d'autres.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

Un timbre à l'effigie de Serguei Merkurov est émis en Union soviétique en 1981 et en Arménie en 2006.

En 1984, un musée Merkurov s'est ouvert à Gyumri.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Sergey Merkurov » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (en) Suzanne Rosenberg, A Soviet odyssey, Toronto, Penguin (ISBN 9780140129274), p. 55
  2. (ru) « МЕРКУРОВ, СЕРГЕЙ ДМИТРИЕВИЧ | Энциклопедия Кругосвет », sur www.krugosvet.ru (consulté le 21 juin 2018)
  3. (ru) Yevgeny Yegorov, « Фотогалерея: фотографии памятников Ленину - Меркуров С.Д. », sur www.monulent.ru (consulté le 21 juin 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]