Sergueï Kornilenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sergueï Kornilenko
Image illustrative de l’article Sergueï Kornilenko
Sergueï Kornilenko en 2017.
Biographie
Nom Sergueï Aleksandrovitch Kornilenko
Nationalité Drapeau de l'URSS Soviétique → Drapeau de la Biélorussie Biélorusse
Naissance (39 ans)
Vitebsk, RSS de Biélorussie
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. 2000-2019
2021
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
Lokomotiv-96 Vitebsk
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2000 Lokomotiv-96 Vitebsk 004 0(0)
2001-2003 Dinamo Minsk 047 (23)
2004-2005 Dynamo Kiev 012 0(2)
2005 FK Dnipro 018 0(7)
2005-2008 FK Dnipro 085 (15)
2008-2009 Tom Tomsk 015 0(7)
2009-2011 Zénith Saint-Pétersbourg 014 0(1)
2010 Tom Tomsk 015 (11)
2010 Rubin Kazan 013 0(3)
2011 Blackpool FC 006 0(0)
2011-2019 Krylia Sovetov Samara 205 (56)
2021 Krylia Sovetov Samara 001 0(1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2003-2017 Biélorussie 078 (17)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 4 juillet 2021

Sergueï Aleksandrovitch Kornilenko (en russe : Сергей Александрович Корниленко) ou Siarheï Aliaksandravitch Karnilenka (en biélorusse : Сяргей Аляксандравіч Карніленка) est un footballeur international biélorusse né le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Débuts dans le championnat biélorusse (2000-2003)[modifier | modifier le code]

Né et formé dans la ville de Vitebsk, Sergueï Kornilenko intègre l'équipe première du club local du Lokomotiv-96 Vitebsk en 2000. Il y fait notamment ses débuts en première division biélorusse le 12 juin, deux jours avant son dix-septième anniversaire, contre le Slavia Mazyr[1].

Recruté dès l'année suivante par le Dinamo Minsk, il passe dans un premier temps une année sous les couleurs de l'équipe des jeunes au deuxième échelon avant d'intégrer l'équipe première lors de la saison 2002. Il termine par la suite l'année sur un bilan de quinze matchs pour cinq buts marqués en championnat. Il fait également à cette occasion ses débuts dans les compétitions européennes en jouant un match de Coupe UEFA contre le CSKA Sofia à la mi-août.

Kornilenko se révèle pleinement au cours de l'exercice 2003 au cours duquel il inscrit pas moins de dix-huit buts en 29 matchs de championnat, incluant deux triplés contre le Daryda Minsk Rayon le 8 juillet et le 1er novembre, ainsi que trois doublés. Cette performance lui permet de finir meilleur buteur de la compétition, à égalité avec Gennadi Bliznyuk du FK Homiel. Il participe également à la victoire des siens dans la Coupe de Biélorussie au mois de mai[2].

Passage en Ukraine (2004-2008)[modifier | modifier le code]

Ses performances sous le maillot du Dinamo Minsk valent à Kornilenko l'attention de plusieurs clubs étrangers, en particulier du VfB Stuttgart, vice-champion d'Allemagne en titre pour joue notamment son compatriote Aliaksandr Hleb, qui lui propose une mise à l'essai pour le début d'année 2004[3]. C'est finalement en faveur de l'équipe ukrainienne Dynamo Kiev qu'il décide de s'engager à la mi-janvier 2004. Durant la deuxième moitié de la saison 2003-2004 sous les ordres d'Oleksiy Mykhaylychenko, il effectue neuf apparitions, principalement en tant que remplaçant, pour deux buts marqués tandis que les Kiévains remportant le championnat. L'arrivée de József Szabó pour l'exercice suivant le relègue cependant à l'équipe réserve[4],[5].

N'ayant pratiquement pas joué durant la première partie de la saison 2004-2005, Kornilenko est alors prêté au Dnipro Dnipropetrovsk en début d'année 2005. Il y connaît durant ses deux premiers mois de très bonnes performances, marquant notamment sept buts en autant de rencontres de championnat entre la mi-février et la mi-avril[6]. Bien qu'il demeure muet dans les mois qui suivent, il est recruté définitivement par le Dnipro durant l'été 2005[4].

Après son transfert, Kornilenko dispute 27 matchs en championnat pour cinq buts inscrits durant l'exercice 2005-2006, tandis qu'il enchaîne entre titularisations et entrées en jeu depuis le banc des remplaçants. La saison suivante s'avère nettement positive pour lui tandis qu'il est buteur à dix reprises en championnat, finissant troisième meilleur buteur de la compétition. Ce bilan est terni lors de la dernière rencontre de la saison contre le Metalist Kharkiv qui le voit être exclu après avoir bousculé volontairement l'arbitre en fin de match. Ce geste d'humeur lui vaut d'être suspendu pour les cinq premiers matchs de l'exercice 2007-2008[5].

Relégué par la suite sur le banc des remplaçants par les recrues estivales Andriy Vorobey et Sergueï Samodine, il ne dispute finalement que neuf matchs en championnat au cours de cette dernière saison.

Départ pour la Russie et bref passage en Angleterre (2008-2011)[modifier | modifier le code]

Sergueï Kornilenko sous les couleurs du Zénith Saint-Pétersbourg en août 2009.

À la fin du mois d'août 2008, Kornilenko quitte définitivement le Dnipro et l'Ukraine pour s'engager en Russie en faveur du Tom Tomsk. Il est cependant peu utilisé durant la fin de la saison 2008, avec seulement trois apparitions depuis le banc des remplaçants. Jouant de manière plus régulière lors de la première moitié de l'exercice 2009, il s'impose rapidement comme le principal buteur de l'équipe, inscrivant six buts en dix matchs de championnat. Cette performance lui vaut d'être recruté dès l'été par le Zénith Saint-Pétersbourg pour un montant de deux millions de dollars[5],[7].

Buteur pour ses débuts face au Saturn Ramenskoïe le 2 août, il s'agît cependant de son unique sous les couleurs pétersbourgeoises. Kornilenko finit par perdre rapidement sa place de titulaire face à la concurrence de Mateja Kežman et Fatih Tekke notamment[5], et doit se contenter d'entrées en fin de rencontres à partir du mois de septembre. Marqué comme transférable dès la fin d'année 2009, il fait finalement son retour au Tom Tomsk sous la forme d'un prêt durant le mois de mars 2010[8]. Rapidement titularisé pour le début de la saison, il y réitère ses performances de l'année précédente en marquant pas moins de onze buts en quinze matchs de championnat, incluant dès doublés contre le FK Rostov et le Spartak Moscou.

Retrouvant ainsi une nouvelle côte, il est rappelé de Tomsk par le Zénith dès l'été avant d'être prêté à nouveau au Rubin Kazan, champion national en titre[9]. Sous ces couleurs, il prend notamment part à la phase de groupes de la Ligue des champions où il est titularisé pour cinq des six rencontres du groupe D. En championnat, il effectue huit apparitions et marque trois buts : un doublé contre le Krylia Sovetov Samara le 29 octobre suivi d'un autre but contre le Spartak Moscou neuf jours plus tard[10].

Non-conservé par le Rubin au terme de son prêt, Kornilenko connaît un troisième et dernier prêt, cette fois en Angleterre en faveur du Blackpool FC à la toute fin du mois de janvier 2011[11]. Il apparaît six fois sous ces couleurs tandis que le club est relégué en deuxième division au terme de l'exercice. Malgré un intérêt du club pour une prolongation, il décide de quitter Blackpool après quatre mois de prêt[5],[12].

Fin de carrière au Krylia Sovetov (2011-2021)[modifier | modifier le code]

Après un bref retour à Saint-Pétersbourg, Kornilenko quitte définitivement le club au cours l'été 2011 pour rejoindre les rangs du Krylia Sovetov Samara[13]. Il y devient rapidement un titulaire régulier, marquant notamment par dix fois en 22 matchs au cours de la saison 2011-2012, aidant ainsi le club à se maintenir en première division.

Dans les années qui suivent, il prend notamment part aux deux brefs passages du Krylia Sovetov dans la deuxième division, remportant à ces occasions le titre de champion en 2015 avant d'être élu meilleur attaquant du championnat à l'issue de la saison 2017-2018, durant laquelle il marque quinze buts et termine deuxième meilleur buteur[14]. De passage durant entre 2011 et 2019, il cumule ainsi 205 apparitions et 56 marqués pour le club tout au long de cette période.

Il prend sa retraite au mois de et intègre dans la foulée l'encadrement technique du Krylia Sovetov Samara sous les ordres de Miodrag Božović[15]. Il devient ensuite directeur sportif du club durant l'été 2020[16]. En février 2021, il est réintégré au sein de l'effectif premier afin de disputer un dernier match d'adieu à domicile[17]. Il joue par la suite la dernière rencontre à domicile de la saison 2020-2021 contre Krasnodar-2, entrant en fin de match avant d'inscrire un but qui parachève la large victoire des siens (6-0)[16],[18].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Sergueï Kornilenko sous les couleurs de la Biélorussie en septembre 2015.

Sélectionné dans les équipes de jeunes de la sélection biélorusse dès 2000, Kornilenko prend notamment part à l'Euro espoirs de 2004, disputant deux des trois matchs de la phase de groupes. Il participe ensuite aux éliminatoires de l'édition 2006 à l'issue desquelles la Biélorussie échoue à se qualifier pour la phase finale[19].

Kornilenko connaît sa première apparition avec la sélection A le 20 juillet 2003 à l'occasion d'un match amical face à l'Iran. Il joue son premier match de compétition, pour sa deuxième sélection, près de deux ans plus tard contre la Slovénie dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2006 le 4 juin 2005. Il marque ensuite ses premiers buts le 12 novembre suivant contre la Lettonie en match amical[20].

Il devient par la suite une figure régulière de l'équipe biélorusse, connaissant en tout 78 sélections entre ses débuts en juillet 2003 et sa dernière sélection à la fin de l'année 2016. Avec 17 buts marqués au cours de cette période, il est le deuxième meilleur buteur de la sélection biélorusse derrière Maksim Romaschenko[21].

Durant l'été 2012, Kornilenko est convoqué par Georgi Kondratiev avec la sélection olympique dans le cadre des Jeux olympiques d'été de 2012 en tant que joueur de plus de 23 ans[22]. Malgré sa participation, la Biélorussie est éliminée dès la phase de groupes, n'enregistrant qu'une seule victoire contre la Nouvelle-Zélande pour deux défaites contre le Brésil et l'Égypte.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Sergueï Kornilenko
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M. B. M. B. Comp. M. B. M. B.
2000 Drapeau de la Biélorussie Lokomotiv-96 Vitebsk D1 4 0 - - - - - 4 0
Sous-total 4 0 - - - - - 4 0
2002 Drapeau de la Biélorussie Dinamo Minsk D1 15 5 - - - - - 15 5
2003 Drapeau de la Biélorussie Dinamo Minsk D1 30 18 - - C3 2 0 32 18
Sous-total 45 23 - - - 2 0 47 23
2003-2004 Drapeau de l'Ukraine Dynamo Kiev D1 9 2 1 0 - - - 10 2
2004-2005 Drapeau de l'Ukraine Dynamo Kiev D1 - - 2 0 - - - 2 0
Sous-total 9 2 3 0 - - - 12 2
2004-2005 Drapeau de l'Ukraine FK Dnipro (prêt) D1 14 7 2 0 C3 2 0 18 7
2005-2006 Drapeau de l'Ukraine FK Dnipro D1 27 5 1 0 C3 5 0 33 5
2006-2007 Drapeau de l'Ukraine FK Dnipro D1 26 10 3 1 CI 4 2 33 13
2007-2008 Drapeau de l'Ukraine FK Dnipro D1 9 0 1 0 C3 4 1 14 1
2008-2009 Drapeau de l'Ukraine FK Dnipro D1 4 1 - - C3 1 1 5 2
Sous-total 80 17 7 1 - 16 4 103 22
2008 Drapeau de la Russie Tom Tomsk D1 3 0 1 1 - - - 4 1
2009 Drapeau de la Russie Tom Tomsk D1 10 6 1 0 - - - 11 6
Sous-total 13 6 2 1 - - - 15 7
2009 Drapeau de la Russie Zénith Saint-Pétersbourg D1 11 1 1 0 C3 2 0 14 1
2010 Drapeau de la Russie Tom Tomsk (prêt) D1 15 11 - - - - - 15 11
2010 Drapeau de la Russie Rubin Kazan (prêt) D1 8 3 - - C1 5 0 13 3
2010-2011 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC (prêt) D1 6 0 - - - - - 6 0
Sous-total 40 15 1 0 - 7 0 48 15
2011-2012 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara D1 22 10 - - - - - 22 10
2012-2013 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara D1 22 3 2 0 - - - 24 3
2013-2014 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara D1 25 4 - - - - - 25 4
2014-2015 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara D2 27 6 3 0 - - - 30 6
2015-2016 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara D1 16 4 1 0 - - - 17 4
2016-2017 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara D1 26 8 2 1 - - - 28 9
2017-2018 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara D2 33 15 3 1 - - - 36 16
2018-2019 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara D1 21 4 2 0 - - - 23 4
2020-2021 Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara D2 1 1 - - - - - 1 1
Sous-total 193 55 13 2 - - - 206 57
Total sur la carrière 384 118 26 4 - 25 3 435 125

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Biélorussie Dinamo Minsk
Drapeau de l'Ukraine Dynamo Kiev
Drapeau de la Russie Krylia Sovetov Samara
Distinctions individuelles

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Statistiques de Sergueï Kornilenko avec le FK Vitebsk », Transfermarkt (consulté le )
  2. « Statistiques de Sergueï Kornilenko lors de la saison 2003 », Transfermarkt (consulté le )
  3. (ru) « Корниленко поедет в "Штутгарт" в январе », Прессбол (ru) (Pressball),‎ (consulté le )
  4. a et b (ru) « Динамо новой эпохи: Легионеры (Часть II, 2004-2008) », Football.ua,‎ (consulté le )
  5. a b c d et e (ru) « Сергей Корниленко: «Соболев забил с центра поля. Тихонов поразился: «Как ты это делаешь?!» », Sport-Express,‎ (consulté le )
  6. (ru) « Liste des matchs de Sergueï Kornilenko », Football Facts (consulté le )
  7. (ru) « "ЗЕНИТ" ВЫПЛАТИЛ ЗА КОРНИЛЕНКО 2 000 000 ДОЛЛАРОВ », Sport-Express,‎ (consulté le )
  8. (ru) « Корниленко и Стариков будут отданы в аренду », Zénith Saint-Pétersbourg,‎ (consulté le )
  9. (ru) « Корниленко переходит в "Рубин" », Sport-Express,‎ (consulté le )
  10. (ru) « Statistiques de Sergueï Kornilenko avec le Rubin Kazan », Transfermarkt (consulté le )
  11. (en) « Andy Reid and James Beattie captured by Blackpool », BBC Sport, (consulté le )
  12. (ru) « Сергей Корниленко: "Блэкпул" был не против меня оставить, но смысла играть рангом ниже не было », Football.by,‎ (consulté le )
  13. (ru) « Сергей Корниленко перешел в «Крылья Советов» », Zénith Saint-Pétersbourg,‎ (consulté le )
  14. (ru) « Лучший тренер – Владимир Федотов, лучший молодой футболист и игрок-открытие – Александр Соболев », Ligue nationale de football (FNL),‎ (consulté le )
  15. (ru) « Корниленко будет играющим тренером ФК "Крылья Советов" », Tass,‎ (consulté le )
  16. a et b (ru) « «Король Поволжья». Легенда «Крыльев» Корниленко красиво завершил карьеру! », Championat (Чемпионат) (ru),‎ (consulté le )
  17. (ru) « Сергей Корниленко будет внесен в заявку "Крыльев Советов" », Krylia Sovetov Samara,‎ (consulté le )
  18. (ru) « Сергей Корниленко забил гол в своем прощальном матче », Ligue nationale de football (FNL),‎ (consulté le )
  19. « Statistiques de Sergueï Kornilenko avec la sélection biélorusse espoirs », Transfermarkt (consulté le )
  20. « Statistiques de Sergueï Kornilenko avec la sélection biélorusse », Transfermarkt (consulté le )
  21. (en) « Liste des meilleurs buteurs de la Biélorussie », EU-Football (consulté le )
  22. (ru) « Сергей Корниленко сыграет на Олимпийских играх в Лондоне », Volga News,‎ (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]