Sergio Ortega

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 1 janvier 2019 à 18:03 et modifiée en dernier par Djikha (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Sergio Ortega
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Chañaral Ortega-Miranda (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Genre artistique
Œuvres principales

Sergio Ortega, né le à Antofagasta et mort le à Paris, est un compositeur et pianiste chilien.

Biographie

Représentant d'un mouvement d'expression musicale connu sous le nom de «La Nueva Canción Chilena (es) » (la nouvelle chanson chilienne), ses caractéristiques sont des éléments du folklore et un engagement pour la justice sociale.

Sergio Ortega a composé de nombreux opéras, cantates et musiques de films dont les plus connues sont les chansons El pueblo unido et Venceremos, composées pour l'Unité Populaire du Chili (alliance entre le Parti socialiste et le Parti communiste). Il est l'auteur de la musique du classique du nouveau cinéma chilien, Le Chacal de Nahueltoro.

Il est ami du poète chilien Pablo Neruda, prix Nobel de littérature.

Après le coup d'État et le renversement du gouvernement Allende en 1973, il a quitté le Chili et s'est établi en France. En 1978 Ortega a visité l'URSS, a participé au festival "Œillet rouge".

Jusqu'à sa mort le à Paris, il fut directeur de l'École nationale de musique à Pantin où il donna de nombreux cours de composition aux jeunes Pantinois.

À ses études et classes de maître prenaient part :

  • Gustavo Baez
  • Mirtru Escalona-Mijares
  • Christine Groult
  • Adolfo Kaplan
  • Sergey Kutanin
  • Arthur Lavilla
  • Clem Mounkala
  • Chanaral Ortega-Miranda
  • Martin Pavlovsky
  • Claire-Melanie Sinnhuber
  • Marianne Suner
  • Florence Caillon

Liens externes