Sergent recruteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Historiquement, un sergent recruteur est un sous-officier auquel est confié la tâche de recruter de nouveaux soldats[1]. De nos jours, cette appellation est passée dans le langage courant, avec une connotation négative, pour désigner certains prosélytes et leurs agissements.

Historique[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Au Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Sergent recruteur du Royal Irish Regiment (fin XVIIIe).

La fonction (en:recruiting sergeant) apparaît au XVIIIe siècle dans l'armée britannique. Le rôle et les méthodes utilisées sont similaires à celles décrites pour l'armée française.

L'auteur George Farquhar ayant servi comme officier dans un régiment d'infanterie, a utilisé son expérience pour nourrir son ouvrage The Recruiting Officer (en) (1706).

Exemple de texte affiché pour recruter : « If any gentlemen soldiers, or others, have a mind to serve Her Majesty, and pull down the French king; if any prentices have severe masters, any children have unnatural parents; if anWestminster Abbeyy servants have too little wages, or any husband too much wife; let them repair to the noble Sergeant Kite, at the Sign of the Raven, in this good town of Shrewsbury, and they shall receive present relief and entertainment. »

Les méthodes peu scrupuleuses prêtées à certains des sergents recruteurs sont à l'origine de chansons folkloriques comme Arthur McBride (en) pour les Irlandais ou Twa Recruiting Sergeants pour les Écossais.

La recrue qui acceptait de signer son enrôlement recevait un shilling (King's shilling).

Autres pays[modifier | modifier le code]

Situation actuelle dans le domaine militaire[modifier | modifier le code]

Photographie, Londres, 1877, de John Thompson. Elle présente des sergents recruteurs de plusieurs régiments de cavalerie britannique en action près de l'abbaye de Westminster. Notez, à l'arrière-plan, la présence discrète d'un policeman.

Folklore associé au sergent recruteur[modifier | modifier le code]

Les méthodes plus ou moins douteuses attribuées au sergent recruteur pour obtenir l'engagement du volontaire ont généré tout un folklore.

Chanson
Cinéma
  • Fanfan la Tulipe, offre le personnage truculent du sergent recruteur La Franchise, joué par Noël Roquevert. Ne reculant devant rien pour racoler, il utilise sa fille pour convaincre les candidats de signer leur engagement.
  • Cartouche où le sergent recruteur est toujours Noël Roquevert...
Littérature

Utilisation en dehors du domaine militaire[modifier | modifier le code]

Le sergent recruteur pour l'armée du crime. (1902, The Ram's Horn Co)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon la définition du CNRTL [1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Corvisier, Histoire militaire de la France, t.1, Des origines à 1715, 1997, Paris, PUF, coll. « Quadrige ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]