Sergueï Korsakov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sergei Korsakoff)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Korsakov.
Sergueï Korsakov
Portrait de Sergueï Korsakov
Biographie
Naissance
à Gous-Khroustalny
Oblast de Vladimir
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Décès (à 46 ans)
à Moscou
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Nationalité russe
Thématique
Formation Université d'État de Moscou
Profession Psychologue et psychiatreVoir et modifier les données sur Wikidata
Intérêts psychiatrie
Distinctions Ordre de saint Stanislas, 2e classe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Auteurs associés
Influencé par Alekseï Kojevnikov

Sergueï Sergueïevitch Korsakov (en russe : Сергей Сергеевич Корсаков), né le à Gous-Khroustalny et mort le à Moscou, est un neuropsychiatre russe. Il est l'un des neuropsychiatres les plus reconnus du XIXe siècle, ayant publié de nombreux ouvrages sur la neuropathologie, la psychiatrie et la criminalistique. Le Journal nevropatologii i psikhiatrii imeni Korsakova (russe : Журнал невропатологии и психиатрии имени Корсакова, « Revue de neuropathologie et de psychiatrie Korsakoff » [trad 1]) a été dénommé en son honneur.

En marge de ses études sur la psychose alcoolique, l'ayant mené notamment à reconnaître plusieurs cas de polyneuropathie alcoolique, Korsakov développe le concept de paranoïa. Il a été un élément clé dans la fondation de la Société des neuropathologistes et psychiatres de Moscou (en)[trad 2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé en médecine de l'université de Moscou en 1875, il fait son internat à l'hôpital psychiatrique Preobrajenski (russe : Преображенский) à Moscou. De 1876 à 1879, il fait des études cliniques sur les maladies nerveuses sous la direction d'Alexis Kojevnikov, en faisant son internat à la clinique Novoekaterinski. En 1881, Il devient l'administrateur de la clinique privée pour aliénés Bekker. En 1886, il est cofondateur du premier laboratoire de psychologie expérimentale à l’Université de Moscou. Sa thèse, Paralysie alcoolique[trad 3], lui vaut son doctorat en 1887.

Le 1er novembre 1887, il ouvre au couvent de jeunes filles de Moscou la nouvelle clinique psychiatrique Kojevnikova. À l'automne 1888, il devient chargé de cours de psychiatrie à la faculté de médecine. En 1889, il fait de nombreuses publications en russe, allemand et français au sujet de la psychose polynévritique. En 1890, il fonde la Société des neuropathologistes et psychiatres de Moscou. En 1892, il devient directeur de la nouvelle clinique psychiatrique universitaire à l'Université de Moscou, où il est également professeur extraordinaire. À cette époque, il visite Vienne, où il suit les enseignement de Theodor Meynert. En 1895, il fonde le Journal de Médecine sociale. En 1897, au Congrès International de médecine à Moscou organisé par Korsakov, il décrit la désorganisation caractéristique de la mémoire qui dès lors portera son nom, le syndrome de Korsakoff. Il est reconnu ordinarius en neurologie à partir de 1899.

En 1900, il meurt à Moscou d'une crise cardiaque à l'âge de 46 ans[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Sergei Korsakoff » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) « Korsakoff's Journal of Neuropathology and Psychiatry »
  2. (en) « Moscow Society of Neuropathologists and Psychiatrists »
  3. (en) « Alcoholic Paralysis »
  1. (en) Alla Vein, « Sergey Sergeevich Korsakov (1854–1900) », J Neurol, vol. 256,‎ , p. 1782–1783 (DOI 10.1007/s00415-009-5289-x)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Barry G. Firkin et J. A. Whitworth, Dictionary of Medical Eponyms, Boca Raton, Parthenon, (ISBN 1-85070-333-7)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]