Serge Ivanoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ivanoff.
Serge Ivanoff
Naissance
Décès
(à 89 ans)
Paris, France
Nationalités
Activité
Formation
Distinctions
Médaille d'Or du Salon des indépendants, Paris (1966)

Serge Ivanoff (en russe : Сергей Петрович Иванов, Sergueï Petrovitch Ivanov) est un peintre d'origine russe né à Moscou le et mort à Paris le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de marchands moscovites, Serge Ivanoff se destine dès son plus jeune âge à une carrière artistique. En 1917, alors que la Révolution russe fait rage, il entre à l'Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg. En 1920, sa femme fuit le régime bolchévique et emmène à Paris leurs deux enfants. Deux ans plus tard, ses études terminées, Ivanoff se résout à la rejoindre en Europe. Il restera marqué toute sa vie par les horreurs de la révolution.

En une dizaine d’années, parcourant les principales villes de cette Europe naissante, il parvient à s’établir une solide réputation de portraitiste. En 1930 (et pendant une vingtaine d’années) il collabore au magazine L'Illustration et, à ce titre, il parcourt une nouvelle fois le monde : Italie, Danemark, Hollande, Belgique, Brésil, etc.

Il réalise des reportages dessin, telles ces séries de tableaux montrant l’Hôtel Drouot ou les Cathédrales de France (1940), dont le musée Carnavalet acquit plusieurs exemplaires en juin 1988 et, surtout, il rencontre nombre de personnalités les plus marquantes du moment. Portraitiste de talent, il réalise le portrait de nombreuses personnalités parmi lesquelles Vladimir Kirillovitch de Russie (Romanov), Serge Lifar, Alexandre Benois, Viatcheslav Ivanovitch Ivanov, Zinaïda Serebriakova, Arthur Honegger, Edwige Feuillère, Paul Valéry, Eleanor Roosevelt, le pape Pie XI, le père Raymond Leopold Bruckberger… Moins connu, le sculpteur François Cogné fut aussi portraituré par Ivanoff.

En 1950, le peintre décide de vivre aux États-Unis. Il est fait citoyen d'honneur de ce pays un an plus tard. Jusqu'à la fin des années 1960, il parcourt le continent américain et effectue de nombreux portraits. De retour en France, il reçoit en 1966 des mains d'André Malraux la médaille d'or du Salon des indépendants.

Son petit-fils Alexandre Barbera-Ivanoff, né en 1973, est également un peintre de renom. Il est le seul expert habilité par la famille Ivanoff à authentifier les œuvres de Serge Ivanoff.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Famine en Russie Bolcheviste, Nouvelle Librairie Nationale, Paris, 1924
  • Serge Ivanoff, Ambassade de Russie à Paris - Catalogue de l'exposition, Mai 2006.

Illustrations de livres[modifier | modifier le code]

Couverture du hors série de L'Illustration de février 1939, consacré à la mort de Pie XI.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christies.com Serge Ivanoff

Liens externes[modifier | modifier le code]