Serge Bagdassarian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Serge Bagdassarian
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Sociétaire de la Comédie-Française
depuis le
Biographie
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Serge Bagdassarian est un acteur français. Entré comme pensionnaire à la Comédie-Française en 2007, il en devient sociétaire le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Serge Bagdassarian commence sa carrière dans sa région de naissance, le Nord. Professeur d’anglais à Dunkerque, il fonde une troupe de théâtre semi-amateur, qui tourne dans la région[1].

Il collabore avec Claire Dancoisne sur de nombreux spectacles dont Macbeth de Shakespeare ou Un monsieur très vieux avec des ailes immenses d’après García Márquez. Il est formé à la technique du masque avec Mario Gonzalez et participe en 1993 au spectacle de commedia dell’arte Tréteaux, impromptu.

Repéré par l'administratrice, Muriel Mayette, Serge Bagdassarian entre à la Comédie-Française le , puis est nommé 521e sociétaire de la Troupe en 2011.

Il y fait ses débuts dans le rôle du Fils dans La Festa de Spiro Scimone mis en scène par Galin Stoev, metteur en scène qu’il retrouve en 2008 pour Douce vengeance et autres sketches d’Hanoch Levin, puis en 2014 pour Tartuffe de Molière.

Il incarne différents rôles dans les créations de ses camarades de Troupe : Sylvia Bergé, Clément Hervieu-Léger, Léonie Simaga, Denis Podalydès, Éric Ruf, Éric Génovèse ou Anne Kessler[2].

En 2009, il tient le rôle de Père Ubu dans Ubu Roi monté par Jean-Pierre Vincent. L’année suivante, il joue Agathon et Aristophane dans Le Banquet de Platon dirigé par Jacques Vincey. Jérôme Deschamps lui confie le rôle de Fontanet dans Un fil à la patte de Feydeau et Catherine Hiegel l’imagine en Anselme dans L’Avare de Molière[3].

Serge Bagdassarian pèse 180 kilos lorsqu'il entre dans la Troupe, se servant de son poids comme d'un avantage. Il dit : " J’étais un acteur atypique. Il y a peu d’endroit où l’obésité peut servir. Au théâtre, oui. ». Il subit en un « bypass », perd 110 kilos et réapprend à jouer dans son nouveau corps[4].

En 2017, pour sa première collaboration avec la Comédie-Française, Robert Carsen le distribue dans le rôle d’Antonio dans La Tempête de Shakespeare.

Serge Bagdassarian participe aux spectacles musicaux de la Comédie-Française, comme le Cabaret Georges Brassens[5] dirigé par Thierry Hancisse et le Cabaret Léo Ferré par Claude Mathieu ; il assure lui-même en 2013 la mise en scène du Cabaret Boris Vian et écrit et met en scène en 2016 L’Interlope (Cabaret) dans lequel il interprète le rôle de Camille.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédie-Française[modifier | modifier le code]

Hors Comédie-Française[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Armelle Héliot, « Serge Bagdassarian: ses adresses à Paris XVIIe », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  2. « "Arturo Ui", la puissance de Brecht admirablement incarné et mis en scène à la Comédie-Française », sur Franceinfo, (consulté le )
  3. Hands Agency, « Serge Bagdassarian », sur Serge Bagdassarian (consulté le )
  4. « Au théâtre, la spectaculaire métamorphose de Serge Bagdassarian », sur Télérama.fr (consulté le )
  5. « Cabaret Barbara », sur LExpress.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]