Serge Alexandrovitch Rachewsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sergueï Alexandrovitch Rachewsky
Сергей Александрович Рашевский
Serge Alexandrovitch Rachewsky

Naissance
Décès (à 38 ans)
Port-Arthur
Origine Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Allégeance Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Drapeau de la Russie
Arme Génie
Grade Colonel
Années de service 1883 – 1904
Conflits Guerre russo-japonaise
Distinctions Ordre de Saint-Georges
Ordre de Saint-Stanislas

Serge Alexandrovitch Rachewsky [1] (en russe : Сергей Александрович Рашевский, Sergueï Aleksandrovitch Rachevski), né le et mort le à Port-Arthur lors de la guerre russo-japonaise, est un officier du génie de l'armée impériale russe.

Il est l'auteur d'un journal de guerre décrivant la situation militaire de la forteresse navale russe de Port-Arthur, dont la première édition parut en URSS en 1954. Il adopte un point de vue critique sur la conduite de la guerre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Serge Alexandrovitch Rachewsky naquit le (ancien style) 1866. Il appartient à une famille russe de la noblesse[2] militaire, originaire du gouvernement de Tchernigov[3], alors dans l'Empire russe, après avoir fait partie de la Pologne un siècle auparavant.

Il fit ses études à l'école des cadets Petrovsky[4] de Poltava, dont il sort en 1883, puis devint ingénieur militaire à l'Académie du génie Nicolas de Saint-Pétersbourg et entre au 5e bataillon pontonnier.

À partir de 1891, il servit à la forteresse militaire russe de Dvinsk, aujourd'hui en Lettonie. Il fut nommé capitaine en 1894 et servit à Riga à partir de 1897 ; puis à Saint-Pétersbourg, où il fut nommé colonel.

Lors de la guerre russo-japonaise, le colonel Rachewsky fut envoyé à Port-Arthur pour participer à la construction de fortifications et de citadelles dans et autour de la ville. Il fut décoré de la croix de l'ordre de Saint-Georges de 4e classe. Il participa à la guerre contre les Japonais et fit de nombreuses photographies, dont celle du naufrage du cuirassé Petropavlovsk. Conseiller du général Roman Isidorovitch Kondratenko, ils furent tués tous les deux sous les bombardements japonais du 2 (15) décembre 1904, lors du siège de la base navale qui aboutit à sa capitulation quelques jours après[5].

Il est un des personnages du roman Port-Arthur de l'écrivain Alexandre Stepanov (1892-1965). Le général Stoessel déclara à sa mort qu'il s'agissait d'« un collaborateur à toute épreuve et d'un ingénieur talentueux[6]. »

Famille[modifier | modifier le code]

Époux de Polyxène Vladimirovna Schultz (en russe : Поликсена Владимировна Шульц[2], fille d'un conseiller à la Cour (надворный советник, nadvorny sovetnik), il eut trois enfants:

  • Vladimir (Dvinsk 21/06/1892[7] - Paris 1967), dont postérité[8]
  • Natalia (Dvinsk 01/10/1893 - Léningrad 1962), dont postérité[9].
  • Zénaïde (Dvinsk 20/10/1896 - Paris 1963), sans postérité.

Natalia fut metteur en scène et actrice dramatique au théâtre Pouchkine de Léningrad, aujourd'hui Saint-Pétersbourg, et gratifiée du titre d'Artiste du Peuple de la RSFS de Russie en 1957. Elle fut une des premières actrices soviétiques à venir en France, pendant la guerre froide, lors d'une tournée au Théâtre des Nations, à Paris, en 1958, suivie d'autres et fut aussi l'auteur du film Pères et fils d'après Tourgueniev.

Zénaïde (ou Zinaïda) épousa en 1919, en l'église grecque-orthodoxe de Gênes, le grand-duc Boris Vladimirovitch de Russie (Saint-Pétersbourg 1877-Paris 1943). Épouse morganatique du frère du prétendant de la dynastie Romanov, elle fut titrée par le Grand-duc Cyrille (ou Kyrill Vladimirovitch) de Russie, princesse Rachewskaïa, en 1935, sans prédicat d'altesse impériale et n'ayant pas droit au titre de grande-duchesse[réf. nécessaire].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Blason du serpent des ancêtres de la famille, partagé avec d'autres familles d'origine polonaise
  • Journal du colonel S.A. Rachewsky, Port-Arthur, 1904, édité par A.A. Bregman, S.A. Zalessky, D.K. Jerebov, Institut d'Histoire GAU MVD, URSS, Leningrad, 1954 Texte en ligne en russe.
  • Archives militaires du ministère de la Défense, Moscou, Fédération de Russie. États de service du colonel Rachewsky.
  • Perry, John et Pleshakov, Constantine, The Flight of the Romanovs, Basic Books, 1999.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La transcritption Rachewsky est celle adoptée par la famille en émigration
  2. a et b cf Archives militaires, Ministère des Armées, Moscou
  3. A.G. Miloradovitch Registre des familles de la noblesse du gouvernement de Tchernigov, VIe chapitre, p.31, 1890
  4. Fondée en 1840 pour préparer les fils de la noblesse à la carrière militaire, elle était dirigée à cette époque par le général Krouglikov
  5. Nécrologie dans Le Messager de Poltava (Poltavski vestnik), 26 septembre 1905, no 876
  6. in A.D Romachkevitch, Matériaux pour l'Histoire du corps des cadets de Poltava, 1909-1910, Poltava, tome I p. 81-82, tome II p. 66-67
  7. Les dates de naissance sont dans l'ancien style (calendrier julien)
  8. Sa fille est Zina Rachevsky
  9. Sa fille Nathalie a épousé le peintre Gaëtan de Rosnay.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]