Sept-Frères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sept-Frères
Sept-Frères
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Commune Noues de Sienne
Intercommunalité Communauté de communes Intercom de la Vire au Noireau
Statut Commune déléguée
Maire délégué Sophie Jautée
2020-2026
Code postal 14380
Code commune 14671
Démographie
Gentilé Sept-Frèriens
Population 371 hab. (2018)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 45″ nord, 1° 01′ 46″ ouest
Altitude Min. 84 m
Max. 197 m
Superficie 9,63 km2
Élections
Départementales Vire
Historique
Date de fusion
Commune(s) d'intégration Noues de Sienne
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 15.svg
Sept-Frères
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Sept-Frères
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Sept-Frères
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Sept-Frères

Sept-Frères est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Noues de Sienne.

Elle est peuplée de 371 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est à l'ouest du Bocage virois. Son bourg est à 3 km au nord-est de Saint-Sever-Calvados et à 12 km à l'ouest de Vire.

Le bourg est traversé par la modeste route départementale no 81 qui le relie à Saint-Sever-Calvados au sud-ouest et à Landelles-et-Coupigny au nord-est. Partant du bourg également, la D 304 mène à Courson à l'ouest. L'accès à l'A84 est possible à Fleury (sortie 37) vers Rennes par Saint-Sever, et à Pont-Farcy (sortie 39) vers Caen par Landelles-et-Coupigny.

Sept-Frères est pour la plus grande partie de son territoire dans le bassin de la Vire, par trois de ses sous-affluents — par la Drôme — dont la Cunes et le ruisseau de la Plaine qui délimitent respectivement le territoire au sud-est et au nord-ouest. Les eaux du nord-est sont collectées par le troisième cours d'eau, plus modeste. La Sènène, tributaire de la Sienne, irrigue le sud-ouest après y avoir pris sa source sous le nom de rivière du Pont Laignel.

Le point culminant (197 m) se situe à l'ouest du bourg, près du lieu-dit le Montier. Le point le plus bas (84 m) correspond à la sortie du territoire du ruisseau de la Plaine, affluent de la Drôme, au nord. La commune est bocagère.

Le climat est océanique, comme dans tout l'Ouest de la France. La station météorologique la plus proche est Granville-Pointe du Roc, à 41 km, mais Caen-Carpiquet est à moins de 60 km[1]. Le Bocage virois s'en différencie toutefois pour la pluviométrie annuelle qui, à Sept-Frères, avoisine les 1 100 mm[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme ecclesia de Septem Fratibus en 1332[4]. Deux origines sont avancées pour le nom de la commune qui daterait du XIVe siècle, époque où Saint-Martin-des-Bois devient Sept-Frères. L'une parait légendaire : une femme aurait accouché de septuplés, tous masculins ; l'autre est plus crédible : un chanoine de Coutances, dont Saint-Martin dépendait du diocèse, aurait fait don à la paroisse de reliques de sept frères martyrs ramenées de Rome[5].

Le chiffre sept, symbolique dans la religion catholique, est également à l'origine du nom de deux autres communes de Basse-Normandie : Sept-Forges, dans l'Orne, et Sept-Vents, dans le Calvados.

Le gentilé est Sept-Frèrien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Sept-Frères intègre avec neuf autres communes la commune de Noues de Sienne[6] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Champ-du-Boult, Le Gast, Courson, Fontenermont, Mesnil-Clinchamps, Le Mesnil-Caussois, Le Mesnil-Benoist, Saint-Manvieu-Bocage, Saint-Sever-Calvados et Sept-Frères deviennent des communes déléguées et Saint-Sever-Calvados est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1947 mai 1953 Henri Pôtel   Agriculteur
         
mars 1977 mars 1989 Marcel Gosselin   Chef d'entreprise
mars 1989 mars 2008 Jean Pôtel PRG Assureur
mars 2008[7] décembre 2016 Hervé Dupard[8] SE Chef d'entreprise

Le conseil municipal était composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[8]. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Noues de Sienne le jusqu'en 2020 et Hervé Dupart devient maire délégué.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10],[Note 2].

En 2018, la commune comptait 371 habitants, en diminution de −3,13 % par rapport à 2013 (Calvados : 1,56 %, France hors Mayotte : 2,49 %). Sept-Frères a compté jusqu'à 811 habitants en 1836.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
714631713715784811798730697
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
690717670668633578554569611
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
587569526467517543546535516
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2017
524443353359405374345373427
2018 - - - - - - - -
371--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Sur la commune, on compte deux entreprises notables :

  • La ferme de la Perdrière : centre de conditionnement d'œufs fermiers employant près de trente salariés. Le maire actuel est le responsable de cette entreprise.
  • Entreprise de travaux agricoles Gosselin-Murie, employant près de dix salariés.

Sept-Frères est une commune très rurale : on dénombre pas moins de onze exploitations agricoles ayant comme principale production l'élevage laitier.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Lüssow (de) (Allemagne) depuis 2002.

Manifestations[modifier | modifier le code]

Tous les ans, le premier dimanche d'octobre est organisé le traditionnel repas des anciens.

Le , à l'occasion de l'inauguration de l'antenne relais installée par la radio VFM, le chanteur franco-gallois Michael Jones donna un concert dans la salle polyvalente de la commune.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances orthodromiques selon le site Lion 1906
  2. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le ) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1709
  5. Le patrimoine des communes du Calvados, vol. 2, Paris, Flohic Éditions, , 1715 p. (ISBN 2-84234-111-2), p. 1413
  6. « Recueil des actes administratifs du 12 décembre 2016 », sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le ).
  7. « Hervé Dupard succède au maire sortant, Jean Potel », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  8. a et b Réélection 2014 : « Hervé Dupart conserve son écharpe de maire », sur Ouest-france.fr (consulté le )
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 2018 .
  13. « Œuvres mobilières à Sept-Frères », base Palissy, ministère français de la Culture

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Inventaire des archives communales sur le site des Archives départementales du Calvados