Sensation (poème)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sensation (poème)
Informations générales
Auteur

Sensation est un poème d'Arthur Rimbaud écrit en .

Le manuscrit autographe, daté mars 1870, est conservé à la British Library. Il a fait partie des poèmes remis à Paul Demeny et donc de ce qui est appelé le Cahier de Douai[1].

Ce poème a été inclus, sans titre, à la fin de la lettre que Rimbaud a adressée à Théodore de Banville le 24 mai 1870 ; il y est daté 20 avril 1870[2],[1].

Sensation a été publié pour la première fois par Rodolphe Darzens dans La Revue indépendante[3], janvier-mars 1889, p. 200[4].

Ce qu'en dit Rimbaud[modifier | modifier le code]

Dans sa lettre à Banville, il le présente ainsi : « voici que je me suis mis […] à dire mes bonnes croyances, mes espérances, mes sensations […] moi j'appelle cela du printemps. »[5]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Jeancolas, « Sensation », dans Arthur Rimbaud. L'Œuvre intégrale manuscrite, vol. III, Textuel,
  • Pierre Brunel, Rimbaud. Œuvres complètes, La Pochothèque,
  • Pierre Brunel, Arthur Rimbaud ou l'éclatant désastre, Champ Vallon,
  • Marc Eigeldinger, « Sensation, poème inaugural », Bérénice,‎

Postérité[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jeancolas, p. 286.
  2. Brunel, p. 783.
  3. Brunel, p. 783-784.
  4. Rodolphe Darzens, « Enquêtes littéraires. Arthur Rimbaud » lire en ligne sur Gallica
  5. Brunel, p. 784.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]