Sensation (poème)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sensation (poème)
Informations générales
Titre
SensationVoir et modifier les données sur Wikidata
Auteur
Date de création
Publication
Date de publication
Enregistrement LibriVox par Nathalie Mussard.

Sensation est un poème d'Arthur Rimbaud écrit en .

Le manuscrit autographe, daté mars 1870, est conservé à la British Library. Il a fait partie des poèmes remis à Paul Demeny et donc de ce qui est appelé le Cahier de Douai[1].

Ce poème a été inclus, sans titre, à la fin de la lettre que Rimbaud a adressée à Théodore de Banville le 24 mai 1870 ; il y est daté 20 avril 1870[2],[1].

Sensation a été publié pour la première fois par Rodolphe Darzens dans La Revue indépendante[3], janvier-mars 1889, p. 200[4].

Ce qu'en dit Rimbaud[modifier | modifier le code]

Dans sa lettre à Banville, il le présente ainsi : « voici que je me suis mis […] à dire mes bonnes croyances, mes espérances, mes sensations […] moi j'appelle cela du printemps. »[5]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Jeancolas, « Sensation », dans Arthur Rimbaud. L'Œuvre intégrale manuscrite, vol. III, Textuel,
  • Pierre Brunel, Rimbaud. Œuvres complètes, La Pochothèque,
  • Pierre Brunel, Arthur Rimbaud ou l'éclatant désastre, Champ Vallon,
  • Marc Eigeldinger, « Sensation, poème inaugural », Bérénice,‎

Postérité[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jeancolas, p. 286.
  2. Brunel, p. 783.
  3. Brunel, p. 783-784.
  4. Rodolphe Darzens, « Enquêtes littéraires. Arthur Rimbaud » lire en ligne sur Gallica
  5. Brunel, p. 784.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]