Senerchia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Senerchia
Senerchia
Panorama.
Nom ladin Senercle (Sinus Herculis)
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Campanie Campanie 
Province Provincia di Avellino-Stemma.svg Avellino 
Maire Beniamino Grillo
Code postal 83050
Code ISTAT 064098
Code cadastral I606
Préfixe tel. 0827
Démographie
Gentilé senerchiesi
Population 802 hab. (30-09-2018)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 44′ 30″ nord, 15° 12′ 15″ est
Altitude 600 m
Min. 161 m
Max. 1 683 m
Superficie 3 600 ha = 36 km2
Divers
Saint patron Saint Michel Archange
Fête patronale 29 septembre
Localisation
Localisation de Senerchia
Localisation dans la province d'Avellino.
Géolocalisation sur la carte : Campanie
Voir sur la carte administrative de Campanie
City locator 14.svg
Senerchia
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Senerchia
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Senerchia
Liens
Site web site officiel

Senerchia (dans le dialecte local "Sinerchia") est une commune italienne de la province d'Avellino, située dans la Haute Vallée du Sélé en Campanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé à 600 mètres d'altitude, dans la Haute Vallée du Sélé est une région vallonnée sur la côte orientale des monts Picentini, au pied des pentes abruptes du mont Boschetiello. Le territoire est composé pour plus de la moitié de montagnes et de forêts, comprennant de nombreux sommets avec des altitudes de plus de 1 500 mètres, comme le mont Boschetiello 1 574 m, le mont de la Croce 1 533 m, le Raia de la Volpe 1 631 m, le Sierro des Cuoppi 1 683 m, le Sierro de la Pica 1 536 m, ou encore le Raia du Pastore 1 524 m, culminant la rive droite du fleuve Sélé. Le territoire est riche en sources d'eau : Vallone Forma, Piceglia, Fiumicello, Rovivo, Pozzo San Nicola et Acquabianca. Les principales sources ont été captées et alimentent des aqueducs.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Senerchia a subi une transformation urbaine radicale après le tremblement de terre de l'Irpinia en 1980. La ville fut complètement détruite, la partie ancienne du village a été abandonnée et les bâtiments dangereux sont encore aujourd'hui clairement visibles. À la suite d'un glissement de terrain les détruisant, la place principale et l'église ont été remplacées par un espace vert. Les habitations ont été reconstruites à l'écart de l'ancien site, avec une nouvelle urbanisation et de larges rues.

Les autres localités habitées de Senerchia sont: Seperoni, Cervara, Maglio et Acquabianca.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Acerno, Campagna, Oliveto Citra, Valva, Calabritto.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

L'origine de Senerchia est pré-romaine, le premier établissement fut édifié sur la colline où maintenant se trouvent les ruines du château, zone naturelle facile à défendre, formant presque une ville fortifiée. Cette colline rocheuse, sur un éperon du mont Boschetiello, domine et offre une vue sur la haute vallée du Sélé. Le nom Senerchia dérive des mots en latin archaique Sena Herclae qui signifient sein d'Hercule. Les ruines du château situées dans la partie supérieure du vieux village, près de l'église du saint patron Saint Michel Archange, nous rappellent que durant l'Antiquité et durant l'époque féodale, Senerchia était une place fortifiée importante. D'autres disent que le nom attire les noms locaux du nord de la Toscane, silerchia, silerchie, ce qui implique un « silercula » du latin Siler-eris plante qui pousse dans des lieux pleins d'eau.

Spartacus[modifier | modifier le code]

Lors de la révolte des esclaves romains entre -73 et -71, l'affrontement final, entre les hommes de Spartacus et les légions romaines commandées par Marcus Licinius Crassus, eut lieu sur le territoire actuel de Senerchia, sur la rive droite du Sélé, près du village de Quaglietta, territoire qui à l'époque faisait partie de la Lucanie. Des armures et épées romaines ont été découvertes à cet endroit. Crassus battu définitivement les révoltés, tuant 60 000 insurgés et ne perdant que mille légionnaires. Avant la bataille, selon Plutarque, comme on lui amenait son cheval, Spartacus égorgea l'animal, disant : « Vainqueur, j'aurai beaucoup de beaux chevaux, ceux des ennemis ; vaincu, je n'en aurai pas besoin ». Puis il tenta de se battre contre Crassus, mais ne put l'atteindre et tua deux centurions ennemis qui l'attaquait. Alors que ses compagnons prenaient la fuite, encerclé par de nombreux adversaires, Spartacus mourut les armes à la main en -71, diminué après avoir été atteint par une flèche à la cuisse. Son corps ne fut jamais formellement identifié.

Catalogus Baronum[modifier | modifier le code]

Senerchia est mentionnée sous le nom de Sinerchia dans les Catalogus Baronum normanne, années 1150-1168.

L'écrivain Scipione Ammirato 1531-1601, dans Famille noble de Naples, vol. II, page 298, écrit : "Senerchia est un château dans la Principauté citérieure, avec 160 foyers, et que le nom de famille Sinerchia a vu son histoire étroitement liée à celle du village de Senerchia et que le nom de famille a été pris par la ville de Senerchia qu'ils ont possédé pendant plus de trois cents ans".

Les Sinerchia étaient une vieille famille noble d'origine normande, dérivée de Filangieri, qui avait des possessions entre la Campanie, la Basilicate et les Pouilles. Ils ont vécu principalement entre Senerchia et Naples jusqu'au XVe siècle.

Les Sinerchia, déplacés plus tard dans la région de Basilicate, ont été honorés avec le titre de comte, mais lors du complot des barons, Orlando Sinerchia comte de Saint-André, avec son cousin Amelio de Sinerchia baron de Rapone et Castelgrande, ont participé à la conspiration des barons dans le château de Malconsiglio de Miglionico en 1481. Les Sinerchia ont été blâmés et dépouillés de leurs biens et ont changé leur nom de famille, en prenant le nom de Scardaccione.

Le château[modifier | modifier le code]

Sena Herclea (le Sein d'Hercule)

L'origine du château de Senerchia est très ancienne, étant peut-être une garnison de défense du peuple des Irpini. Les Romains avaient probablement eu du mal à la conquérir, d'où le nom en latin archaïque SENA HERCLEA (ce qui signifie Le sein d'Hercule). La garnison a été fortifiée par les Byzantins dans la guerre finale contre les Goths. Enfin, avec les Lombards, ont été faites d'autres prolongations et fortifications. De nos jours, seules les ruines du complexe fortifié sont présentes. La partie ouest semble bien préservée, et offre un vaste panorama surplombant la haute vallée du Sélé.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Événement commémoratif[modifier | modifier le code]

Fêtes, foires[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

<references, Mairie de Senerchia 30-09-2011>

Jumelages[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]