Senconac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Senconac
Senconac
Le village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Foix
Canton Haute-Ariège
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute-Ariège
Maire
Mandat
Claude Piquemal-Bourdie
2014-2020
Code postal 09250
Code commune 09287
Démographie
Gentilé Senconacois
Population
municipale
12 hab. (2016 en augmentation de 33,33 % par rapport à 2011)
Densité 2,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 47′ 59″ nord, 1° 42′ 45″ est
Altitude Min. 715 m
Max. 2 072 m
Superficie 4,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Senconac

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Senconac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Senconac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Senconac

Senconac est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie. C'est toujours en 2015 la commune la moins peuplée d'Ariège.

Ses habitants sont appelés les Senconacois et les Senconacoises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Les Pyrénées et la vallée de Luzenac vues du village.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Senconac[2]
Cazenave-Serres-et-Allens Montferrier
Verdun Senconac[2] Caychax
Albiès Vèbre
(par un quadripoint)

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est mentionnée dès 1074, en tant que villam Succunacum. La ville est alors donnée à l'abbaye de Cluny par le comte de Foix, Roger II. Cependant, lors de ses démêlés avec le roi de France (Philippe III), Roger-Bernard III de Foix déclare en 1272 "Senconaco" comme appartenant à son comté.

La commune s'est souvent appelée Saint-Connac du XVIIe au XIXe siècle. Cependant, la carte de Cassini la dénomme "Sancounac"[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie en 2016.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Désiré Alazet    
mars 2008 En cours Claude Piquemal-Bourdie   Retraité de la fonction publique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 12 habitants[Note 1], en augmentation de 33,33 % par rapport à 2011 (Ariège : +0,51 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
12597131155179169170162168
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
134111109111117121124123109
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
101110103899384645346
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
312115161085912
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Il s'agit de la commune la moins peuplée de l'Ariège.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Lavoir-fontaine, à l'entrée du village.
  • Il n'y a pas d'église paroissiale, l'ancienne dédiée à sainte Marie est démolie depuis longtemps.[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site habitants.fr, « Les gentilés de l'Ariège », (consulté le 14 août 2016)
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. a et b Jacques Guérola, « Senconac », sur www.histariege.com, (consulté le 14 août 2016)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.