Sélim III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Selim III)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Selim (homonymie).
Sélim III
Le sultan Sélim III
Le sultan Sélim III
Titre
28e Sultan Ottoman

92e Calife du Prophète


18 ans 1 mois et 22 jours
Prédécesseur Abdülhamid Ier
Successeur Mustafa IV
Biographie
Dynastie Dynastie ottomane
Date de naissance
Lieu de naissance Constantinople
Date de décès (à 46 ans)
Lieu de décès Constantinople
Nature du décès assassinat
Père Mustafa III
Mère Mihrişah Valide Sultan
Conjoint 11 épouses:
  • Nef-i Zar Sultan
  • Husn-i Mah Sultan
  • Zib-i Fer Sultan
  • Afitab Sultan
  • Re'fet Sultan
  • Nur-i Şems Sultan
  • Gonca-nigar Sultan
  • Dem-hoş Sultan
  • Tab-i Safa Sultan
  • Ayn-i Safa Sultan
  • Mahbube Sultan
Religion islam sunnite

Signature

Sélim III
Dynastie ottomane

Sélim III (turc ottoman: سليم ثالث Selīm-i sālis)( - ) fut sultan de l'Empire ottoman du au .

Biographie[modifier | modifier le code]

Sélim III reçoit les dignitaires à la Porte de la Félicité, Palais de Topkapi

Sélim III est le fils de Mustafa III et succède à son oncle Abdülhamid Ier.

Le talent et l'énergie dont est doté Sélim III le font aimer de son peuple, et son accession au trône soulève de grands espoirs. Il recherche l'alliance des puissances étrangères et est convaincu de la nécessité de réformer son empire. Conscient de la faiblesse de l'armée, il crée en 1794 un nouveau corps, le Nizam-i Cedid (en français "la nouvelle organisation") destiné à palier les carences des janissaires, rétifs aux réformes. Curieux de ce qui se passe à l'extérieur de l'empire, il est le premier souverain ottoman à ouvrir des ambassades permanentes dans les grandes capitales européennes.

Sur le plan intérieur, il doit faire face aux défis lancés à l'autorité de Constantinople: insurrection des Serbes (1803) conduits par Georges Petrović, Ali Pacha de Janina, devenu quasiment indépendant en Épire ou encore Saoud ben Abdelaziz ben Mohammed Al Saoud, qui arrache aux Ottomans les villes saintes de Médine et La Mecque.

À l'extérieur c'est au début de son règne que se termine le conflit avec l'Autriche et la Russie, par le traité de Sistova (1791) pour l'Autriche et leTraité d'Iaşi (1792)pour la Russie, qui lui donnent un répit, jusqu'à l'invasion de Bonaparte en Égypte et en Syrie qui voit se rompre l'alliance franco-ottomane.

Pendant son règne, il initie des réformes profondes mais est renversé par une révolte des janissaires le et tué un an plus tard, le .

Sur les autres projets Wikimedia :