Seigokan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Seigokan 正剛館
Image illustrative de l'article Seigokan

Autres noms Goju-Ryu Seigokai
Domaine Karatedo
Forme de combat Mains nues
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Fondateur Seigo Tada (1945)
Dérive de Chojun Miyagi (Naha-te)
Pratiquants renommés Atsuko Wakai
Sport olympique Non
Pratiquants 200 000 au Japon[1]
Fédération mondiale IGKSF (SAJKA)

Seigokan (正刚馆) est un style traditionnel de la forme gōjū-ryū du karaté, créé au Japon par le grand maître Seigo Tada (8e Dan) en 1945.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le créateur du style Seigokan, maître Seigo Tada, était un élève de grand maître Chōjun Miyagi. Seigo Tada était l'entraineur-chef du club de karaté-do de l'université Ritsumeikan.

Le Seigokan a deux propres katas, Kihon-tsuki-no-kata et Uke-no-kata, et les 12 autres katas traditionnels du Goju-ryu. Le programme Seigokan comprend également le Yakusoku Kumite (techniques de combat ensemble) dans les variantes 1 à 7 de Zenkutsu et de 1 à 7 de Shikodachi, ainsi que sept Torite (techniques de self-défense).

Dans la vie du Grand Maître Tada Seigo, le Seigokan a été la plus grande organisation (Kai-Ha) de gōjū-ryū existante au Japon, avec plus de 200 000 membres et est toujours considéré comme l'un des plus grands. Chaque année, organise un Championnat du Monde, ouvert à tous les pays avec les associations Seigokan, appelé de World Seigokan Friendship Tournament. Parmi les membres connus, on compte la quadruple championne du monde de Kata (WKF) : Atsuko Wakai, et Yukari Oshima (en)(Chyntia Luster), actrice de films d'action asiatiques. Son siège social ou Hombu dōjō est dans la ville de Himeji, au Japon, et le Seigokan All Japan Karatedo Association (SAJKA) est actuellement dirigé par Kancho Sandaime ou Soke Seigo Tada III.

Deux membres dirigeants du Seigokan joué un rôle important dans le Continent Asiatique et dans le monde du karaté. Le regretté José Martins Achiam, 7e Dan (1944-2008), était un membre du Comité Exécutif de la Fédération Mondiale de Karaté (WKF) et Secrétaire Général de la Fédération Asiatique de Karatedo (en). Bill K.S. Mok (7e Dan), décédé en 2015, était aussi membre du Comité Exécutif de la WKF, Vice-Président et Secrétaire Général de la Fédération Asiatique de Karatedo (AKF).

Il existe des associations de Karatedo Gojuryu Seigokan réparties sur les cinq continents dans pays comme les États-Unis, Canada, Brésil, Venezuela, Colombie, Chili, Portugal, Italie, Australie, Inde, Chine (Hong Kong et Macao), Philippines, Sri Lanka, le Népal, Iran et Angleterre.

Katas[modifier | modifier le code]

Kihon Gekisai Dai Ichi Gekisai Dai Ni Saifa Seienchin Sanchin Tensho Ukeno Seipai Sanseru Shisochin Seisan Kururunfa Suparinpei

Ci-dessous les graduations.

Les Grades et ceintures[modifier | modifier le code]

Les grades et les ceintures du Karate-Do Goju-Ryu Seigokan sont les suivants :

Blanche 10e kyu Judo white belt.svg
Jaune 9e kyu Judo yellow belt.svg
Jaune + barrette 8e kyu Judo yellow belt.svg
Jaune + barrette 7e kyu Judo yellow belt.svg
Verte 6e kyu Judo green belt.svg
Verte + barrette 5e kyu Judo green belt.svg
Verte + barrette 4e kyu Judo green belt.svg
Marron 3e kyu Judo brown belt.svg
Marron + barrette 2e kyu Judo brown belt.svg
Marron + barrette 1er kyu Judo brown belt.svg
Noire 1er à 10e dan Judo black belt.svg


Références[modifier | modifier le code]

  1. [1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Livre d'Or du Seigokan par JKS; Édition Limitée de la Seigokan Karatedo du Japon (épuisé)
  • Yoki´s Karate Errantry in America par Yukiaki Yoki (2001); Édition de Betty D.Greenberg (USA). 104 p. (ISBN 978-1545371978)
  • História da Seigokan em Portugal par Eduardo Cunha Lopes (2015). Édition de Bubok (PT). 340 p. (ISBN 978-1548579487)
  • Karaté-Do Seigokan em Macau; Édition du Gouvernement Régional de Macao (1991) (réédition dans la presse)
  • Site Officiel de la AKSB Seigokai du Brésil

Liens externes[modifier | modifier le code]