Segment professionnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La notion de segment professionnel a été dégagé par Rue Bucher et Anselm Strauss par leur observation des conflits et équilibres de pouvoirs inter et intra-professionnels au sein d’un hôpital psychiatrique. Chaque profession est vue comme « une agrégation de segments poursuivant des objectifs divers plus ou moins subtilement maintenus sous une appellation commune à une période particulière de l’histoire »[1]

C'est un ensemble à l’intérieur duquel se confrontent des sous-ensembles ou « segments » en perpétuelle « compétition et restructuration »[2]. Les segments ne sont pas synonymes de « spécialités », puisque, par exemple au sein de la spécialité psychiatrique, les médecins se réclament d’approches diverses voire opposées : contact direct avec le patient par un travail relationnel et psychanalytique ou au contraire absence de contact par le choix d’une thérapie physique (électrochocs). Ces pratiques divergentes peuvent signer une appartenance à des segments différents, en ce qu’elles se réfèrent à des définitions distinctes de la profession, et même du psychisme humain. Ces définitions sont « fortement structurantes de l’identité professionnelle » car elles rapprochent les praticiens autour de valeurs, de croyances et de pratiques communes, permettant la formation d’un « esprit de corps », sorte de « communauté invisible ». Par cette approche une profession ne se définit plus par son « unité communautaire » mais par les interactions fluctuantes de tous ses segments constitutifs.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’hôpital et son ordre négocié in La trame de la négociation, Paris, l’Harmattan, 1961, p. 69
  2. Bucher & Strauss in Dubar & Tripier, ibid, p. 106