Sega Swing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Swing (スイング?), aussi connue comme Multi Cabinet SWING (マルチキャビネットスイング?), est une borne d'arcade générique produite par la société Sega en juillet 1991[1], au Japon, dont la spécificité est de pouvoir accueillir jusqu'à 4 joueurs.

Description[modifier | modifier le code]

La Swing est ni plus ni moins qu'une variante de la borne Aero City (reprenant une partie de ses spécifications) dédiée aux jeux jouables jusqu'à 4 joueurs en simultané, une possibilité offerte par plusieurs titres au début des années 1990, dans le genre beat'em up notamment (typiquement Spider-Man: The Video Game lors de sa sortie[2]).
Tandis que la majorité de ces jeux multijoueur possèdent une borne dédiée sur le marché américain, Sega opte au Japon pour une stratégie opposée, ce marché étant nettement plus favorable aux bornes génériques, et capitalise sur la série des «City Cabinet» avec la Swing, qui présente donc l'intérêt à la fois de pouvoir regrouper tous ces jeux au sein d'une même borne, dans leur configuration maximale en nombre de joueurs, plus lucrative pour les exploitants, et à la fois d'accueillir les quelques titres qui ne possèdent pas de borne dédiée (sous-entendu, qui ne seront pas distribués en Amérique officiellement), au maximum de leur potentiel en nombre de joueurs, comme c'est le cas sur la carte System 32 de Arabian Fight (4 joueurs), ou de SegaSonic (3 joueurs). La Swing parviendra tout de même à toucher l'Europe, et à entrer dans quelques salles comme SegaWorld à Londres, ou une des salles de Disneyland Paris.

Elle se compose de 3 blocs distincts détachables, un large coffret accueillant le panneau de contrôle, un châssis en fibre plastique accueillant son moniteur et ses enceintes audio, et un pied massif métallique présentant 3 portes en face avant, qui donnent accès respectivement de haut en bas, au monnayeur et au panneau de contrôle opérateur, à la cashbox, et au compartiment pour les cartes de jeu (fixées sur une planche de bois à l'horizontale) ; l'alimentation est accessible, quant à elle, par le biais d'une trappe à l'arrière de la borne.

Issus de l'Aero City, on retrouve le même moniteur rotatif, ainsi que son système de vitre teintée soulevable telle un capot de voiture pour aisément accéder aux réglages de la platine, au néon, et pour changer l'affichage de position. En revanche, la Sega Swing abandonne la connectique Molex pour son panneau de contrôle, au profit d'une connectique AMP, à l'instar de l'Astro City.

Bien que proposant un panneau large, à 4 joueurs seuls deux d'entre eux (joueurs 2 et 3) sont face à l'écran, les deux autres (joueurs 1 et 4) se retrouvant sur les côtés, de biais, ce qui impose de ne pas trop serrer la Swing aux autres bornes, dans cette configuration. Ses contrôles se situant à moyenne hauteur, elle se joue plutôt assis sur un tabouret de bar.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

  • Affichage : moniteur 26 pouces rotatif bi-fréquences (15/24 kHz)
  • Platine : Nanao MS8
  • Son : stéréo (2 haut-parleurs)
  • Connectique : JAMMA
  • Châssis : métallique et fibre plastique renforcée («FRP»)
  • Monnayeur : ¥100
  • Clé opérateur : Sega 5830 et 5375
  • Extensions connues : control panel 2 joueurs, control panel 3 joueurs, control panel 4 joueurs, panel trackball 3 joueurs

Dimensions[modifier | modifier le code]

  • Hauteur : 198 cm / 160 cm sans marquee holder
  • Largeur : 88 cm
  • Profondeur : 99,5 cm
  • Poids : 125 kg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Juillet est le mois indiqué sur le flyer de la borne, celui-ci étant généralement édité au moment de la mise en service de celle-ci.
  2. (ja) Famitsu DC, Sega Arcade History, Famitsu Books, 2002, p. 113 (Multi Cabinet SWING), (ISBN 4-7577-0790-8).

Lien externe[modifier | modifier le code]