Sefi Atta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sefi Atta
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Sefi AttaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Abdul Aziz Atta (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Temi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Prix Wole Soyinka de littérature africaine (en) ()
Prix Caine
Prix Noma de publication en Afrique ( et )Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Everything Good Will Come (d), The Bad Immigrant (d), A Bit of Difference (d), The Bead Collector (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Sefi Atta , née à Lagos en , est une écrivaine et auteure dramatique nigériane.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sefi Atta est née à Lagos au Nigeria en janvier 1964 dans une famille de cinq enfants. Son père, Abdul-Aziz Atta, a été Secrétaire du gouvernement fédéral et Directeur du Service Civil jusqu'à son décès en 1972. Elle a été élevée par sa mère Iyabo Atta.

Elle a fait ses études au Queen's College de Lagos puis en Angleterre à Street (Somerset), Millfield School. En 1985, elle obtient son diplôme à l'Université de Birmingham en comptabilité.

Sefi Atta est l'épouse d'un médecin, Gboyega Ransome-Kuti, fils de Olikoye Ransome-Kuti, médecin nigérian connu pour son implication dans les combats humanitaires. Ils ont une fille.

Elle gère la compagnie basée à Lagos Care to read (Prenez le temps de lire !) qui organise des lectures théâtralisées.

Elle partage actuellement son temps entre le Nigéria, l'Angleterre et les États-Unis.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Le meilleur reste à venir [«  Everything good will come »], trad. de Charlotte Woillez, Arles, France, Actes Sud, coll. « Lettres africaines », 2008, 429 p. (ISBN 978-2-7427-8049-5)[1]
  • Avale [« Swallow »], trad. de Charlotte Woillez, Arles, France, Actes Sud, coll. « Lettres africaines », 2011, 282 p. (ISBN 978-2-7427-9712-7)
  • Nouvelles du pays [« News from home »], trad. de Charlotte Woillez, Arles, France, Actes Sud, coll. « Lettres africaines », 2012, 369 p. (ISBN 978-2-330-01242-7)[2]
  • L'Ombre d'une différence [« A Bit of Difference »], trad. de Charlotte Woillez, Arles, France, Actes Sud, coll. « Lettres africaines », 2014, 368 p. (ISBN 978-2-330-03194-7)[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Clavel, « Le meilleur reste à venir, par Sefi Atta », sur lexpress.fr, (consulté le )
  2. Catherine Simaon, « Nigérians à tous les vents. "Nouvelles du pays", de Sefi Atta », sur lemonde.fr, (consulté le )
  3. James Walton, « A Bit of Difference by Sefi Atta », sur dailymail.co.uk, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]