Section (militaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Section.

Une section est une unité militaire de petite taille dans quelques armées. Dans plusieurs armées, elle est composée de sept à douze soldats et est une sous-division d'un peloton équivalent à un groupe de combat. Cependant, en France et dans les armées basées sur le modèle français, la section est une sous-division de la compagnie équivalente au peloton.

Australie[modifier | modifier le code]

Dans l'infanterie australienne, une section est composée de huit soldats divisés en deux fireteams de quatre soldats.

Belgique[modifier | modifier le code]

Dans la composante terre, une section est composée de huit personnes, divisées en deux "teams", les teams A (Alpha) et B (Bravo).

  • Team A
    • Adjoint de section (chef du team A), armé d'une FNC et d'un Five-Seven. Il dispose d'un moyen de communication radio Hand Held.
    • FNC 1A, Soldat armé d'une FNC et d'un Five-Seven. il est également équipé d'un lanceur de type LAW.
    • FNC 2A, Soldat armé d'une FNC et d'un Five-Seven.
    • Minimi A, Soldat armé d'une Minimi et d'un Five-Seven.
  • Team B
    • Chef de section (chef de la section et du team B), sous-officier armé d'une FNC et d'un Five-Seven. Il dispose d'un moyen de communication radio Hand Held et de jumelles Steiner.
    • FNC 1B, Soldat armé d'une FNC et d'un Five-Seven. Il est également équipé d'un lanceur de type LAW.
    • FNC 2B, Soldat armé d'une FNC et d'un Five-Seven.
    • Minimi B, Soldat armé d'une Minimi et d'un Five-Seven.

Le chef de section est responsable vis-à-vis du chef de peloton (Officier) et dans le cadre des ordres reçus, de TOUT ce qui concerne sa section dans les domaines suivants;

  • Les rôles du chef de section
    • Commandement
      • Il affirme son autorité par la fermeté de son caractère, par sa valeur professionnelle et morale.
      • Il donne l'exemple.
      • Il connaît parfaitement ses hommes et son matériel ainsi que la manière de les mettre en œuvre.
      • Il commande et contrôle l'exécution des ordres reçus.
    • Préparation au combat
      • Il veille à la discipline et à l'instruction au sein de sa section
    • Conduite du combat
      • Il exécute les ordres du chef de peloton.
      • En cas d'absence d'ordres, il les recherche.
      • En cas de perte de la liaison avec le chef de peloton:
        • Il continue la mission
        • Il essaie de rétablir le contact
        • Il fait preuve d'initiative dans le cadre de la situation et de la mission connue
      • Coupé de tout et dans l'impossibilité de continuer à remplir sa mission, il essaie de rejoindre avec sa section son unité ou une unité amie
    • Logistique
      • Il assume à l'égard du chef de peloton la responsabilité du matériel de la section dans les domaines de l'emploi, de la maintenance et du ravitaillement.
    • Contrôle
      • Il contrôle l'exécution des ordres afin de s'assurer de l'exécution de la mission reçue.
  • L'adjoint de section
    • Il prend le commandement de la section en l'absence du Chef de section
    • Il exécute les ordres du Chef de section
    • Il peut exécuter la tâche du tireur FNC
    • Il peut mettre en œuvre les moyens de "Command and Control" au sein de la section (préparation au combat, communication radio, coordinations avant et après l'exécution,...)
  • Le Fusilier Minimi/FNC
    • Exécuter les ordres du Chef de section et/ou de l'adjoint de section
    • Observer et faire feu dans le secteur imposé
    • Le tireur FNC est la personne idéal pour le tir LAW
  • Pour tous
    • Capacité au combat
      • Entretenir de manière permanente les connaissances
      • Ne JAMAIS donner son arme
      • Maintenir sa condition physique
    • Vouloir combatte
      • En exécutant les missions imposées
      • En appliquant les techniques apprises
      • Combattre et inciter les autres à combattre
    • Discipline
      • Transmettre TOUTES les informations
      • Garder les secrets internes et opérationnels
      • Résister à la guerre psychologique
    • Appliquer le bon comportement vis-à-vis des blessés, des morts et des prisonniers
      • Appliquer les premiers soins
      • Évacuer les blessés sur ordre
      • Récupérer l'armement et les munitions des morts
      • Récupérer les munitions des blessés
    • Connaître l'attitude en tant que prisonnier de guerre
      • Avant la capture
        • Rendre le matériel inutilisable, principalement les armes et les radios
        • Détruire tous les documents, source d'information pour l'ennemi
      • Après la capture
        • Donner UNIQUEMENT les informations suivantes:
          • Nom et Prénom
          • Grade et matricule
          • Date de naissance
          • Groupe sanguin
        • Faire tout ce qui est possible pour s'échapper

Canada[modifier | modifier le code]

Dans le Commandement de la Force terrestre des Forces canadiennes, la section est une unité composée de dix hommes basée sur le modèle britannique à l'exception qu'elle est commandée par un sergent avec un caporal-chef en tant que commandant adjoint.

France[modifier | modifier le code]

Dans l'armée de terre française, une section est une sous-division de la compagnie composée d'une quarantaine d'hommes dans les armes à pied traditionnelles comme l'infanterie et le génie militaire. Pour les armes montées à cheval traditionnelles comme les blindés, la sous-division d'une compagnie est un peloton. L'équivalent français de la section sous le modèle britannique est appelé groupe de combat.

Organisation entre 1999 et 2010 d'une section de combat et prévisions[modifier | modifier le code]

Débarquement d'un VBCI en 2006 pour les tests du Fantassin à équipements et liaisons intégrés.

L'organisation théorique INF202, approuvée le 18 juin 1999, d'une section de combat française prévoit 39 personnes[1] réparties comme suit :

  • 1 groupe d'appui (5 hommes) :
    • 1 chef de groupe ;
    • 2 tireurs Eryx ;
    • 2 pourvoyeurs-aides servant Eryx.
  • 3 groupes de combat (21 hommes) :
    • 1 chef de groupe ;
    • 2 chefs d'équipe (300 m et 600 m) ;
    • 4 grenadiers-voltigeurs.
  • 4 équipages d'engins blindés (8 hommes):
    • 1 radio tireur (dont généralement un ou deux sergents) ;
    • 1 conducteur.

Les effectifs de la section se répartissent dans quatre véhicules (VAB ou VBCI) comme suit :

  • chaque groupe de combat dans un véhicule ;
  • le groupe d'appui dans un véhicule spécialement aménagé pour l'emport de missiles Eryx ;
  • les cinq personnels du groupe de commandement sont répartis dans les 3 véhicules des groupes de combat :
    • 1 véhicule avec le chef de section (CDS) et son radio ;
    • 1 véhicule avec le sous-officier adjoint (SOA) et un tireur de précision ;
    • 1 véhicule avec le second tireur de précision.

Ce qui donne en final le plan d'embarquement théorique suivant :

  • 1 véhicule avec 7 personnels pour le groupe Eryx ;
  • 1 véhicule "du CDS" avec 11 personnels ;
  • 1 véhicule "du SOA" avec 11 personnels ;
  • 1 véhicule avec 10 personnels.

La dotation organique en armes de la section est :

  • Pour le groupe de combat, réparti en 2 équipes :
    • L'équipe 300 m ("équipe choc" dans les années 1960-70) :
      • 1 chef d'équipe avec Famas ;
      • 2 grenadiers-voltigeurs avec Famas et AT4 ;
    • L'équipe 600 m ("équipe feu" dans les années 1960-70) :
  • pour le groupe appui :
    • chef de groupe avec Famas ;
    • 2 équipes avec chacune :

Fin 2015, on envisage la configuration suivante dans le cadre du programme Au contact pour un compagnie d'infanterie de 174 personnels :

  • Une section de commandement avec 19 personnels ;
  • Une section d'appui de 35 personnels (avec deux mortiers de 81 et deux postes de tir MMP antichar) ;
  • Trois sections d'infanterie de combat articulé chacune avec 3 groupes de combats de 10 soldats, d'un groupe appui (2 postes de tir Eryx puis deux lance-roquettes de nouvelle génération) et de l'encadrement.
    • Un groupe de combat se compose autour d'un VBCI ou VBMR avec 1 pilote, 1 tireur, 1 chef de groupe, 1 tireur de précision, 6 combattants[2].

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Dans l'armée britannique, une section est composée de huit soldats et est commandée par un caporal avec un lance-caporal en tant que commandant adjoint. Trois sections forment un peloton. En guerre traditionnelle, la section est divisée en deux fireteams de quatre soldats appelées « Charlie » et « Delta » commandée respectivement par le caporal et le lance-caporal.

Notes et références[modifier | modifier le code]