Secrétariat général du gouvernement (Tunisie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Porte du secrétariat général du gouvernement

Le secrétariat général du gouvernement est un service administratif créé le 10 avril 1971 et chargé d'assurer le bon fonctionnement du gouvernement tunisien.

Il est dirigé par un secrétaire général.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le secrétariat général du gouvernement est créé la première fois le 4 février 1883 sous le règne d'Ali III Bey, un an et demi après l'instauration du protectorat français. Il est alors présidé par un haut fonctionnaire français avec rang de ministre[1],[2].

Rôle[modifier | modifier le code]

Le secrétariat général du gouvernement est chargé :

  • d'assurer l'organisation administrative du travail gouvernemental ;
  • de préparer l'ordre du jour du Conseil des ministres et des conseils interministériels, tenir un procès verbal de leurs travaux et suivre leur exécution ;
  • de s'occuper des relations entre le gouvernement et le Parlement ;
  • d'étudier la mise en forme et la publication des textes législatifs et réglementaires au Journal officiel de la République tunisienne ;
  • de contrôler administrativement et financièrement l'administration ainsi que d'étudier les moyens d'améliorer le fonctionnement des services publics ;
  • d'étudier et de contrôler les affaires relatives au personnel de l'État, des collectivités publiques locales et des établissements publics.

Établissements rattachés[modifier | modifier le code]

  • Direction juridique et de législation
  • Direction des affaires économiques, financières et sociales
  • Direction de la fonction publique
  • Inspection générale des services administratifs
  • Sous-direction des archives générales

Liste des secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ar) Hassan Hosni Abdelwaheb, خلاصة تاريخ تونس [« Résumé de l'histoire de Tunisie »], vol. 5, Tunis, Sud Éditions,‎ (ISBN 9973-844-00-9), p. 152
  2. « Arrêté du 27 avril 1921 », Journal officiel tunisien, no 35,‎ , p. 1 (ISSN 0330-7921, lire en ligne [PDF])

Lien externe[modifier | modifier le code]