Secrétaire d'État aux colonies (Royaume-Uni)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lord George Germain (1780).

Le Secrétaire d'État aux colonies de la Grande-Bretagne était anciennement un ministre du Cabinet britannique chargé de l'administration des colonies. Le poste fut créé une première fois en 1768 afin de gérer la crise avec les Treize colonies britanniques en Amérique du Nord. Précédemment, cette responsabilité incombait au Secrétaire d'État au département du Sud, chargé de l'administration du Sud de l'Angleterre, du Pays de Galles, de l'Irlande, des colonies américaines et des relations avec les États catholiques et islamiques.

Nominations[modifier | modifier le code]

Quatre personnes furent attitrées à ce poste, soit :

Abolition, nouveau poste[modifier | modifier le code]

En 1782, suite à la perte des colonies américaines, le poste fut aboli, et les responsabilités rattachées à celui-ci furent transférées au Secrétaire d'État au département de l'Intérieur, à l'époque Lord Sydney.

En 1794, un nouveau poste fut créé pour Henry Dundas — le secrétaire d'État à la guerre, qui prit alors la responsabilité des affaires coloniales. Son poste fut conséquemment renommé, en 1801, secrétaire d'État à la guerre et aux colonies.

Secrétaires d'État aux colonies de 1854 à 1966[modifier | modifier le code]

En 1854, des réformes militaires menèrent à la séparation définitive des responsabilités militaires et coloniales et deux postes furent ainsi créés. Sir George Grey, 2e Baronet devint le premier Secrétaire d'État aux colonies de ce nouvel arrangement ministériel. Par la suite, les personnes suivantes exercèrent les fonctions de Secrétaire d'État aux colonies:

Responsabilités[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1925, lors de la création du poste de Secrétaire d'État aux affaires des dominions, le Bureau colonial avait la responsabilité de toutes les colonies et dominions britanniques à l'exception de l'Inde, qui avait son propre Secrétaire d'État.

En 1966, la plupart des colonies et dominions ayant obtenus leur indépendance politique, les responsabilités du poste furent combinées à celles du Secrétaire d'État aux relations du Commonwealth pour n'en faire plus qu'un, nommé Secrétaire d'État aux affaires du Commonwealth.

En 1968, le Bureau du Commonwealth Office se vit englobé par le Bureau des affaires étrangères, qui devint le Bureau des affaires étrangères et du Commonwealth.

De 1768 à 1966, un Sous-secrétaire d'État assistait le Secrétaire d'État dans ses fonctions.