Secrétaire d'État de la Guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le secrétaire d'État à la Guerre est un titre qui était attribué ou qui est encore attribué à un membre important du gouvernement de certains pays[réf. nécessaire]. Son rôle est en général de diriger le département, le service ou le ministère chargé des affaires militaires et de l'armée.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le secrétaire à la Guerre (United States Secretary of War) dirigeait le Département de la Guerre et faisait partie du cabinet du président. Le premier à occuper ce poste fut Henry Knox, sous la présidence de George Washington, à partir du . Le dernier à l'occuper fut Kenneth Claiborne Royall, sous la présidence de Harry S. Truman, jusqu'au . Entre ses deux dates, ils furent 56 à occuper ce poste[1]. La fonction fut ensuite rebaptisée Secrétaire à l'Armée et perdit son siège au cabinet du président, au profit du Secrétaire à la Défense auquel il fut dès lors subordonné.

France[modifier | modifier le code]

En France, sous l'Ancien Régime, il était le responsable et conseiller du roi au sujet des affaires militaires.

Liste[modifier | modifier le code]

Entre 1715 et 1718 sous le régime de la polysynodie, la charge de secrétaire d'État à la guerre est supprimée. Ses attributions sont remises à un conseil de la Guerre dirigé par le duc de Villars.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Corvisier, L'armée française de la fin du XVIIe siècle au ministère de Choiseul, tome I, Paris 1964
  • Thierry Sarmant, Les Ministres de la Guerre 1570-1792, Belin, Paris, 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]