Seconde expédition des Fidji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Seconde expédition des Fidji
Description de cette image, également commentée ci-après
La baie de Yalobi, sur l'île de Waya.
Informations générales
Date 6 au 16 octobre 1859
Lieu Waya, Fidji
Issue Victoire militaire américaine mais échec à obtenir des compensations.
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-UnisDrapeau des Fidji Fidji
Commandants
Drapeau des États-Unis Charles Caldwell
Drapeau des États-Unis John K. Bartlett
Drapeau des États-Unis Alan Ramsey
Drapeau des Fidji Seru Epenisa Cakobau
Forces en présence
En mer :
  • 1 sloop de guerre, USS Vandalia (début de l'expédition)
  • 1 goélette, le Mechanic

A terre :

300 guerriers
Pertes
6 blessés, 1 pièce d'artillerie14 morts, 36 blessés, 115 huttes détruites
Coordonnées 17° 18′ 00″ sud, 177° 08′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Fidji

(Voir situation sur carte : Fidji)
Seconde expédition des Fidji

Géolocalisation sur la carte : Océanie

(Voir situation sur carte : Océanie)
Seconde expédition des Fidji

La seconde expédition des Fidji est une opération de la marine américaine contre les guerriers indigènes de Seru Epenisa Cakobau sur l'Île de Waya dans les Fidji en 1859. Après la mort de deux commerçants américains sur Waya, l’escadre du Pacifique lance une expédition punitive contre le Wayans et les vainc dans une bataille rangée au village de Somatti[1],[2].

Contexte[modifier | modifier le code]

En été 1859, deux américains sont tués avant d’être dévoré par des cannibales de l'Île de Waya. Lorsque cet événement arrive aux oreilles du Consulat Americain à Ovalau (Fiji), le Pacific Squadron envoie le sloop-of-war Vandalia. Le navire de guerre arrive à Ovalau le 2 Octobre 1859 mais l'eau n'étant pas assez profonde pour amarrer, le Lieutenant Charles Caldwell envoie une goélette. Ceux sont donc 10 soldats, 40 matelots et un obusier qui débarquent sur l'Ile[1],[2].

Intervention[modifier | modifier le code]

Conséquences[modifier | modifier le code]

La seconde expédition obtient une victoire militaire, mais finalement Cakobau n'a jamais payé la dette réclamée[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]