Sebastiano Mazzoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mazzoni.
image illustrant un peintre image illustrant italien image illustrant un architecte
image illustrant italien image illustrant la poésie
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien, un architecte italien et la poésie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Sebastiano Mazzoni
Sebastiano Mazzoni - Annunciation - WGA14727.jpg

Annonciation (v. 1650), Gallerie dell'Accademia, Venise.

Naissance
Décès
Activités
Le Sacrifice baroque de la fille de Jephté (v. 1650), Nelson Atkins Museum.

Sebastiano Mazzoni (Florence, v. 1611 - Venise, ) est un architecte, un poète satirique et un peintre vénitien du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sebastiano Mazzoni est né à Florence. Il est documenté dans l'atelier de Baccio del Bianco en 1632-1633. En 1638 il rejoint l'Accademia del Disegno. En 1648 il se rend à Venise où il demeure jusqu'à sa mort avenue en 1678. À Venise il mène aussi une activité d'architecte : le projet du palais Moro-Lin « palais des treize fenêtres », sur le Grand Canal est son œuvre.

Andrea Celesti a été un de ses élèves et il a influencé le style de Sebastiano Ricci et Fra Galgario Ghislandi.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Allégories de l'Été et de l'Hiver, Palais Arcivescovile, Florence,
  • Mars surprend Vénus et Vulcain, huile sur toile, 51 × 101 cm, collection Solrini Brescia/Venise[1].
  • Saint Benoît et la Vierge (1648), retable, huile sur toile, 400 × 269 cm, église San Benedetto, Venise. A pour pendant Saint Benoît en gloire[2].
  • Saint Benoît en gloire (1649), retable, église San Benedetto
  • Saint Benoît porté en gloire par les vertus théologales, esquisse, papier marouflé sur bois, 41 × 29 cm, musée des beaux-arts de Nantes[3]
  • Annonciation (1650), huile sur toile, 226 × 157 cm, Gallerie dell'Accademia, Venise. Vient de l'église Santa Cristina[2]
  • Saint Benoît présente Pasqualino Daneli à la Vierge (1648), retable, huile sur toile, 400 × 269 cm, église San Benedetto, Venise,
  • Le Sacrifice baroque de la fille de Jephté (v. 1650), Nelson Atkins Museum
  • La Dispute des Arts, musée de Mme Jacquemart-André, abbaye de Chaalis,
  • Mort de Cléopâtre et Loth et ses filles, Accademia dei Concordi, Rovigo,
  • Festin de Cléopâtre (1660), Smithsonian Institution, Washington, N. G.,
  • Érection de la Croix, collection particulière, Venise,
  • Portrait de guerrier, Museo Civico, Padoue,
  • Vénus et Cupidon, collection Navarro, New York,
  • Léda et le cygne avec nymphes et amours, collection privée, Florence,
  • Scènes de vie de sainte Catherine,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paolo Benassai, Sebastiano Mazzoni, Edifir, 1999,
  • Luca Caburlotto, Sebastiano Mazzoni: Storie di santa Caterina, Electra, 2004,
  • Opera Omnia Sebastiano Mazzoni, G.e.m.a. sur google books

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Image en ligne
  2. a et b Giovanna Nepi Sciré, La Peinture dans les Musées de Venise, Editions Place des Victoires, , 605 p. (ISBN 978-2-8099-0019-4), p. 359-360
  3. Henry-Claude Cousseau, Le Musée des Beaux Arts de Nantes, Fondation Paribas, , 125 p. (ISBN 2-907333-09-7, notice BnF no FRBNF35475626), p. 33

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :