Sebastian Boenisch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sebastian Boenisch
Image illustrative de l’article Sebastian Boenisch
Lors de l'entraînement du Werder, le 23 avril 2010.
Biographie
Nom Sebastian Peter Boenisch
Nationalité Drapeau de la Pologne Polonais
Drapeau de l'Allemagne Allemand
Nat. sportive Drapeau de la Pologne Polonais
Naissance (36 ans)
Gliwice (Pologne)
Taille 1,91 m (6 3)
Poste Défenseur
Parcours junior
Années Club
1992-2000 SSVg Heiligenhaus
2000-2001 Borussia Velbert
2001-2003 Rot-Weiss Oberhausen
2003-2006 Schalke 04
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2006-2007 Schalke 04014 0(0)
2007-2012 Werder Brême084 0(2)
2012-2016 Bayer Leverkusen072 0(3)
2016-2017 1860 Munich015 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2006-2007 Allemagne -20 ans004 0(0)
2007-2009 Allemagne espoirs013 0(0)
2010- Pologne014 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 25 décembre 2016

Sebastian Peter Boenisch, né Sebastian Piotr Pniowski le à Gliwice en Pologne, est un footballeur international polonais. Il occupe le poste de défenseur central ou de latéral.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sebastian Pniowski est né en 1987 à Gliwice en Pologne. En 1988, il émigre avec sa famille sous le statut de « Aussiedler/Spätaussiedler » grâce aux origines allemandes de son arrière-grand-mère, Eleonora Boenisch.

Arrivée en Allemagne, la famille repris le nom de famille « Boenisch » (nom de famille de leurs ancêtres allemands) pour que le père de Sebastian, Piotr Pniowski (devenu « Peter Boenisch »), trouve beaucoup plus facilement un emploi. Sebastian Pniowski est donc devenu Sebastian Boenisch.

Formé en Rhénanie-du-Nord-Westphalie[modifier | modifier le code]

Né à Gliwice en Pologne, Sebastian Boenisch émigre très tôt avec ses parents en Allemagne, près d'Essen, à l'extrême ouest du pays. Il commence donc à jouer au football dans la région, au SSVg Heiligenhaus, en 1992. Boenisch y passe huit années, avant de rejoindre en 2000 le Borussia Velbert. Repéré lors de sa première saison par le Rot-Weiss Oberhausen, il rejoint le club de deuxième division et ses équipes de jeunes dès 2001. Boenisch n'y reste que deux ans, recruté par le géant Schalke 04 en 2003. À son arrivée, il intègre l'équipe des moins de dix-huit ans de Gelsenkirchen. Performant ensuite avec la réserve, il est appelé chez les professionnels à seulement dix-neuf ans, en début d'année 2006. Le 11 février, il fait ses grands débuts avec Schalke 04 et joue les dernières minutes de la grosse victoire sept buts à quatre de son club sur le Bayer Leverkusen[1]. Quatre jours plus tard, il est titularisé par Mirko Slomka, récemment arrivé au poste d'entraîneur, contre l'Espanyol de Barcelone en Coupe UEFA. Après ces deux matches, Boenisch retourne en équipe réserve, et y reste jusqu'à la fin de la saison.

Lors de l'exercice suivant, il débute une nouvelle fois avec Schalke 04 II. Appelé chez les pros en octobre, Boenisch joue quelques rencontres de championnat, en entrant le plus souvent en cours de match à la place de Christian Pander. Pas convaincant, il n'est rappelé par l'entraîneur qu'épisodiquement, et toujours pour s'asseoir sur le banc et entrer en cours de jeu. Sans lui, Schalke se bat pour le titre avec le VfB Stuttgart, et le perd lors de l'avant-dernière journée, en s'inclinant au Signal Iduna Park de Dortmund[2], et pour finalement deux petits points. En mai 2007, même s'il ne joue pas souvent, il prolonge son contrat jusqu'en 2010. Cependant, il ne débute toujours pas le début de saison 2007-2008, et commence à avoir des envies de départ.

Devient indiscutable à Brême[modifier | modifier le code]

En août, il signe avec Brême un contrat de quatre ans, pour un montant estimé à trois millions d'euros[3]. Il est vite rejoint par un autre jeune espoir de Schalke 04, Mesut Özil, avec qui il joue en sélection espoir. Les deux transfuges du club de Gelsenkirchen vont mettre une saison pour s'imposer à Brême. En effet, c'est lors de la saison 2008-09 que Boenisch trouve véritablement sa place dans l'effectif. Il remporte aussi le premier titre de sa carrière : la Coupe d'Allemagne.

Boenisch commence sa carrière internationale chez les moins de 19 ans allemands en 2006, avant de passer l'année suivante chez les moins de 21 ans. En juin 2009, il remporte le Championnat d'Europe espoirs.

Souffrant depuis longtemps du genou, il est opéré le 20 septembre, et doit être indisponible entre quatre et six mois[4].

En , il est mis à l'essai en Angleterre par Stoke City, qui ne donne pas suite.

Bayer Leverkusen[modifier | modifier le code]

Le , il signe en faveur du Bayer Leverkusen[5]. Après 4 saisons au club, son contrat n'est pas renouvelé en 2016. Sans club, il signe pour deux ans au TSV Munich 1860 qui joue en 2. Liga. Souvent blessé, il ne joue que 14 matchs dans la saison. Comme le club est relégué à la fin de la saison, son contrat est rompu.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

International espoir allemand, il remporte en 2009, le Championnat d'Europe espoirs. Possédant aussi la nationalité polonaise, il se laisse convaincre par Franciszek Smuda de jouer pour de l'équipe de Pologne de football en . Ce sont sous ces couleurs qu'il dispute l'Euro 2012.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche du match sur transfermarkt.de. Consulté le 7 septembre 2010.
  2. (de) 33e journée de Bundesliga, saison 2006-2007 sur le site de la DFB. Consulté le 9 septembre 2010.
  3. Transferts - Les infos du jour sur le site de L'Équipe, le 1er septembre 2007.
  4. Boenisch opéré d'un genou sur le site de L'Équipe, le 21 septembre 2010.
  5. Leverkusen engage Boenisch, fr.eufa.com, 4 novembre 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :