Sean Elliott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elliott.
Sean Elliott Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Sean Michael Elliott
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (46 ans)
Tucson, Arizona
Taille 2,03 m (6 8)
Poids 100 kg (220 lb)
Situation en club
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
1985-1989 Wildcats de l'Arizona
Draft NBA
Année 1989
Position 3e
Franchise Spurs de San Antonio
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
1994-1995
1995-1996
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Pistons de Detroit
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
10,0
15,9
16,3
17,2
12,1
18,1
20,0
14,9
09,3
11,2
06,0
07,9
Sélection en équipe nationale **
1986 Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Sean Michael Elliott, né le 2 février 1968 à Tucson (Arizona) est un joueur de basket-ball américain. Il a disputé 12 saisons en NBA dont 11 sous le maillot des Spurs de San Antonio avec qui il a remporté le titre en 1999. Sean Elliott est devenu en mars 2000 le premier joueur de l’histoire de la ligue à revenir à la compétition après une transplantation rénale.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Après avoir parfait ses gammes au lycée Cholla de Tucson, Sean Elliott entre à l’Université d’Arizona en 1985. Il y passe 4 années dont la dernière, exceptionnelle, lui vaudra d’être élu meilleur joueur universitaire du pays. Auteur de 22,3 points, 7,2 rebonds et 4,1 passes par match, le jeune ailier se présente à la draft NBA 1989 précédé d'une solide réputation.

Carrière en NBA[modifier | modifier le code]

Les Spurs de San Antonio, qui sortent de la plus mauvaise saison de leur histoire, sélectionnent le joueur en 3e position. Associé aux autres néo-Spurs que sont David Robinson et Terry Cummings, Elliott, élu dans la seconde équipe type des débutants, trouve rapidement sa place au sein d’une franchise qui signe la plus grosse progression de l’histoire de la ligue et remporte deux titres de division consécutifs. Invité au NBA All-Star Game 1993, l’ailier quitte les Spurs dès la saison suivante dans le cadre d’un échange avec les Pistons de Détroit incluant notamment Dennis Rodman. Il ne passera qu’une année dans le Michigan avant de retrouver le maillot noir et argent de San Antonio. Il est de nouveau All-Star au cours d’une année 1996 qui restera sa meilleure sur le plan personnel (20,0 points, 5,1 rebonds et 2,7 passes par match). Éloigné des terrains la majeure partie de la saison 1996-1997 tout comme David Robinson, Elliott voit son équipe s’effondrer. L’arrivée de Tim Duncan remet la franchise sur les bons rails et les Spurs rendent le meilleur bilan de la ligue en 1999. Grands favoris pour le titre, les Texans dominent allégrement les phases finales au cours desquelles Elliott marque un panier miraculeux au buzzer, synonyme de victoire lors du 2e match des finales de Conférence face aux Trail Blazers de Portland. Peu après le titre, Elliott annonce publiquement souffrir de graves problèmes rénaux nécessitant une greffe. Opéré avec succès durant l’été, il effectue son retour sur les parquets de la NBA le 13 mars 2000, devenant le premier joueur à retrouver la compétition suite à une transplantation rénale[1]. Elliott, alors âgé de 32 ans, met un terme à sa carrière professionnelle à la fin de la saison 2000-2001. Il apparaît, à l’époque, dans le top 10 des Spurs pour 7 des 10 catégories statistiques majeures, en étant notamment devenu son tireur à 3 points le plus prolifique. Son maillot numéro 32 a été retiré par la franchise texane le 6 mars 2005.

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Universitaire
Sélection nationale
En franchise
Distinctions personnelles

Statistiques en carrière : 14,2 points / 4,3 rebonds / 2,6 passes en 742 matches de saison régulière (+ 85 en playoffs).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il fut imité en 2004 par Alonzo Mourning qui reprit sa carrière avec le Heat de Miami dans des conditions similaires.

Liens externes[modifier | modifier le code]