SeaTech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SeaTech
Logo de SeaTech
Logo de SeaTech
Devise Cap sur l'innovation
Informations
Fondation 1er janvier 2014[1]
Type École d’ingénieurs (école interne de l’université de Toulon)
Localisation
Coordonnées 43° 08′ 12″ nord, 6° 00′ 45″ est
Ville La Garde
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Campus La Garde
Direction
Directeur Eric Moreau
Chiffres clés
Personnel 15
Enseignants 53
Enseignants-chercheurs 43
Étudiants 500[1]
Niveau Bac+5
Diplômés/an 160
Divers
Affiliation CTI, CDEFI, Polyméca, Université de Toulon, Universités marines
Site web seatech.fr

Géolocalisation sur la carte : Var

(Voir situation sur carte : Var)
SeaTech

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
SeaTech

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
SeaTech

SeaTech est l'une des 210 écoles d'ingénieurs françaises habilitées[2] à délivrer un diplôme d'ingénieur. Elle a été fondée en 2014 par la fusion[3] de l'Institut des Sciences de l'Ingénieur de Toulon et du Var (ISITV) et de Supméca Toulon.

L'école est située à La Garde (Var), sur le campus de l'Université de Toulon. Elle forme des ingénieurs généralistes avec une expertise dans le domaine des sciences et technologies marines. Elle recrute principalement ses élèves-ingénieurs après une classe préparatoire aux grandes écoles sur Concours Communs Polytechniques. Depuis sa création, elle appartient au réseau Polyméca.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Création de l'Institut des Sciences de l'Ingénieur de Toulon et du Var .
  • 1994 : Une antenne de Supmeca s'installe à Toulon.
  • 2010 : Les deux écoles annoncent leur projet de fusion et leur ambition de créer une école tournée vers les sciences et technologies marines.
  • 2013 : Un nouveau bâtiment, situé à côté de celui de l’ISITV, est inauguré.
  • 2014 : Fusion de l'ISITV et Supmeca Toulon. Première rentrée de l'école d'ingénieurs SeaTech.
  • 2016 : Signature d'une convention de partenariat avec Naval Group (DCNS) et CNIM, renforçant ainsi leurs liens dans les domaines de la formation, du recrutement, de la coopération scientifique et technologique, et de la recherche.
  • 2017 : Signature d'une convention de partenariat avec l'IHEDN (conférences, électifs).

Formation[modifier | modifier le code]

Voie de la formation initiale[modifier | modifier le code]

La formation se déroule sur trois ans avec une approche alliant pluridisciplinarité et spécialisation.

La première année s'appuie sur un tronc commun avec un enseignement général (mathématiques, physique, électronique, informatique, langues, gestion, communication...) assurant les bases de la formation d’ingénieur.

En deuxième et troisième année, l'école propose 6 parcours à ses étudiants :

  • GM : Génie Maritime
  • IMECAD : Innovation Mécanique pour des Systèmes Durables
  • IRIS : Ingénierie et sciences des données , Information, Systèmes
  • MDE : Matériaux, Durabilité et Environnement
  • MOCA : Modélisation et Calculs Fluides et Structures
  • SYSMER : Systèmes Mécatroniques et Robotiques

Des modules électifs (deux en deuxième année, un en troisième année) sont à choisir indépendamment du parcours (par exemple, l'électif "Sécurité-Défense" de deuxième et troisième année permet également de suivre une formation en cybersécurité dispensée par des intervenants de l'IHEDN[4]).

Des projets d'études à complexité croissante sont à réaliser chaque année, permettant aux étudiants de se confronter à des problématiques industrielles ou de recherche.

Les étudiants réalisent également 3 stages au cours de la formation :

  • Stage exécutant (5 semaines)
  • Stage assistant-ingénieur (12 à 16 semaines)
  • Stage de fin d’études (22 semaines)

Voie de l’apprentissage[modifier | modifier le code]

SeaTech délivre également un diplôme en apprentissage spécialité Matériaux et Design de Structure, en partenariat avec le CFA Épure Méditerranée, débouchant sur 3 parcours différenciés :

  • Matériaux et structures
  • Matériaux en environnement aéronautique
  • Matériaux en environnement nucléaire

La formation par apprentissage allie enseignements théoriques et pratiques professionnelles. L’apprenti est sous contrat d'apprentissage pendant 3 années avec une entreprise lui permettant de suivre une formation concrète et rémunérée.

Les apprentis alternent ainsi les périodes à l’école et les périodes en entreprise.

Admission[modifier | modifier le code]

Voie de la formation initiale[modifier | modifier le code]

Les élèves-ingénieurs sont recrutés deux ans après le baccalauréat, majoritairement après une classe préparatoire scientifique sur Concours Communs Polytechniques au sein des filières :

L'autre voie de recrutement est l'admission sur titre. Elle s'organise sur dossier et entretien pour des candidats provenant d’une filière, classique ou renforcée, en sciences et techniques, de type licence, ATS ou DUT.

Voie de l'apprentissage[modifier | modifier le code]

Les apprentis sont recrutés après des DUT et BTS de spécialités industrielles dans les disciplines Mécanique, Matériaux, Mesures Physiques ou Chimie.

Doubles diplômes[modifier | modifier le code]

L'appartenance de l'école au réseau Polyméca offre la possibilité aux élèves d'obtenir un double-diplôme, celui de SeaTech et de l'une des écoles du réseau (ISAE-ENSMA, ENSMM, ENSIAME, ENSTA Bretagne, ENSCI, Supméca, ENSEIRB-MATMECA) en effectuant une seconde deuxième année et la troisième année dans celle-ci (et réciproquement).

Des conventions sont signées avec diverses universités étrangères[5] (dont l'Université de Cranfield et l'École Polytechnique de Sao Paulo), où les élèves passent leur dernière année afin d'obtenir un double-diplôme.

Des accords existent avec des universités françaises (dont l'Université de Toulon et l'Université de Nice) permettant aux élèves qui le souhaitent d'obtenir un double-diplôme en suivant quelques cours supplémentaires en troisième année (d'autres étant équivalents à ceux de la formation à SeaTech).

Laboratoires de recherche[modifier | modifier le code]

L'école est adossée à des laboratoires de recherche dont les enseignants-chercheurs sont membres.

  • COSMER, Laboratoire de Conception de Systèmes Mécaniques et Robotiques (EA 7398) :
    • Robotique mobile
    • Éco-conception
    • Optimisation des systèmes mécaniques
    • Mécatronique
  • IMATH, Institut de Mathématiques de Toulon (EA 2134) :
    • Analyse Appliquée et Interfaces avec la Physique
    • Modélisation Numérique
    • Informatique et Algèbre Appliquée
  • LSIS, Laboratoire des Sciences de l’Information et des Systèmes (UMR 7296 CNRS) :
    • Informatique et Systèmes
    • Traitement du Signal et Images
  • MAPIEM, Matériaux Polymères-Interfaces-Environnement Marin (EA 4323) :
    • Matériaux Polymères à Architecture Contrôlées
    • Biofouling et Substances Naturelles Marines
    • Dynamique, Organisation et Durabilité des Systèmes Interfaciaux
  • MIO, Institut Méditerranéen d’Océanographie (UMR 7294 CNRS) :
    • Océanographie Physique, Littorale et Côtière
    • Chimie Environnementale

Localisation[modifier | modifier le code]

Implantée dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, SeaTech bénéficie d'un lien fort avec le contexte industriel régional caractérisé par la présence du Pôle Mer Méditerranée, pôle de compétitivité à vocation mondiale. Celui-ci regroupe près de 209 PME, 76 groupes et entreprises, 74 organismes de recherche et de formation, développant des projets innovants autour des activités de défense et des sciences et technologies marines. En phase avec ces industries, l'école répond ainsi aux besoins en ingénieurs des industries régionales lui permettant d’affirmer son orientation vers l’ensemble de ces domaines scientifiques.

Équipements[modifier | modifier le code]

Située dans un campus arboré de 35 hectares répartis sur les communes de La Garde et La Valette-du-Var, l'école accueille ses élèves dans deux bâtiments dont l'un récemment construit ajoutant près de 5 100 m2 supplémentaires aux locaux déjà présents. Elle compte une bibliothèque universitaire ainsi qu'une cafétéria dans ses locaux. Les élèves disposent également d'un accès aux différentes infrastructures présentes sur le campus, qu'elles soient sportives (halle des sports, terrain de football synthétique), pour la restauration (restaurant universitaire et cafétérias), ou pour de l'information (bibliothèque universitaire).

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

SeaTech bénéficie d'une vie étudiante organisée par diverses associations et clubs :

  • Bureau des élèves (BDE) - Galax'Sea : Anime la vie étudiante de l’école par l'organisation d’événements majeurs tout au long de l'année (Intégration, Gala...).
  • Bureau des sports (BDS) - SparSea'Ates : Propose de nombreuses activités sportives (rugby, football, handball, basket-ball, course à pied, trail, cyclisme...).
  • Bureau des arts (BDA) - Pseachop'Art : Organise régulièrement des ateliers (musique, cinéma, dessin...) et des voyages culturels.
  • Team Foyer (BarTeam) - CGT Club des Gros Trinqueurs.
  • Bureau multi-activités (BMA) - Isiboule : Organisateur de la Garonne Cup (Pétanque) et du Tournoi Roland Garonne.
  • Voile - SeaTech Sailing Team (ex : ISITV Sailing Team) : Vainqueur de la Spi Dauphine 2003, 2009, 2010, 2012, 2013, 2015, 2016.
  • Robotique - CRIS ("Club de Robotique des élèves-Ingénieurs de SeaTech", auparavant "Supméca") : Conception de robots pour la Coupe de France de Robotique (phases finales française d'Eurobot).
  • 4L Trophy - SeaTech'4L : Association réunissant les participants au 4L Trophy.
  • Hydromodélisme - Hydrosharks : Participation à l'HydroContest (concours étudiant international dédié à l'efficience énergétique nautique et maritime).
  • Aéromodélisme - Aerocorp :  Conception et réalisation de modèles réduits d'avions pour faire découvrir les joies du pilotage.
  • Engagement - VegeTech : Promouvoir une alimentation saine favorisant l'écologie et lien social (distribution de panier de légumes issu de l'agriculture locale...).
  • Junior Entreprise - Neptune : Association de mise en relation des étudiants avec les entreprises (ayant pour but de devenir Junior Entreprise).
  • Pom-pom - Sea'Reines : Meilleure équipe de pom-pom du Massilia Sun Ball 2015, 2016, 2017.
  • Clubs : Ludo'Tech, Rock, Les Mousses, Team Barbeuk...[6]

Le BDE, le BDS ainsi que le BDA sont élus par l'ensemble des élèves (système à un tour) au mois de février. Chaque liste (une dizaine de personnes) dispose d'une semaine de campagne où elle organise (entre autres) petits-déjeuners, activités et soirées.

En plus de ces associations et clubs, les élèves ont accès à la vie étudiante de l'Université de Toulon (SUAPS, "Sorties à 1€"...) et aux associations étudiantes de celle-ci.

Association des anciens élèves[modifier | modifier le code]

L'association des anciens élèves, Alumni SeaTech, a plusieurs objectifs :

  • Tenir à jour un annuaire ainsi que la liste des stages effectués les années passées.
  • Faciliter les recherches de stages et de postes à travers son réseau.
  • Créer et resserrer les liens entre les élèves actuels et les ingénieurs diplômés.


Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dossier de presse, Université de Toulon, , 24 p. (lire en ligne)
  2. « Avis n° 2013/09-08 relatif à l’habilitation de l’Université Sud Toulon-Var à délivrer un titre d’ingénieur diplômé », sur http://www.letudiant.fr/, (consulté le 25 juillet 2017)
  3. « BULLETIN OFFICIEL N° 47 DU 19 DÉCEMBRE 2013 », sur http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/, (consulté le 25 juillet 2017)
  4. « Un module « Sécurité et Défense » pour les étudiants de l’école SeaTech de La Garde - FMES », FMES,‎ (lire en ligne)
  5. « Avis n° 2017/06-05 relatif à l’accréditation de l’Université de Toulon, École d’ingénieurs de l’Université de Toulon (EIUT) à délivrer un titre d’ingénieur diplômé », (consulté le 26 juillet 2017), p. 2
  6. « Plaquette Alpha SeaTech 2017 », sur www.bde-seatech.fr (consulté le 27 juillet 2017)