SeBa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
SeBa
Description de l'image SeBa chanteuse Gabon 3.jpg.
Informations générales
Surnom SeBa
Naissance
Koulamoutou, Ogooué-Lolo,
Drapeau du Gabon Gabon
Genre musical Musique africaine, world music, ballade, chanson française, pop, Afropop, ethno-jazz, gospel
Instruments Chant

SeBa est une chanteuse gabonaise née le , à Koulamoutou, dans la province de l'Ogooué-Lolo.

Biographie[modifier | modifier le code]

SeBa a été élevée au village par Céline, sa grand-mère, dans la tradition Nzebi qui ponctue les moments-clés de la journée par des chants. La jeune auditrice – née en 1973 à Koulamoutou au Gabon – chante encore aujourd'hui quelques-unes de ces chansons. Localement, dans ce chef-lieu de la province de l’Ogooué-Lolo, on écoute – et on danse – de la polyphonie mélangée aux percussions. On suit les Traditions Nzebi, Puvi, Aduma…

À douze ans, SeBa prend la direction de l’église Notre-Dame de la Salette pour y chanter dans la chorale des petits chanteurs puis, plus tard à Libreville, au sein de la chorale Charles-Petit de l’église Sacré-Cœur d’Ozangue[1]. Au début des années 2000, elle y co-dirige la manécanterie « les Oiseaux du Paradis » et y compose alors ses premières œuvres, des chansons chrétiennes. Ces chansons sont toujours chantées dans les églises[2].

Elle est confrontée au public italien pendant ses études supérieures en intégrant la chorale Tuscolana de Frascati[3] qui se produit à l'auditorium du Vatican. Ce goût pour le répertoire italien lyrique et populaire, elle le conserve en retournant au Gabon et en créant son propre chœur, « Ma Ndagha », fort d'une vingtaine de personnes provenant de tous horizons.

À Libreville, elle travaille comme choriste avec Pierre Akendengue, figure phare de la musique africaine qui enregistra pour Pierre Barouh sur son label Saravah, son premier album en 1974. Elle rejoint également le « Chant sur la Lowé », chœur gabonais d'envergure internationale (USA, Espagne, France, Sénégal...) qui est vice-champion olympique des 1ères Olympiades du chant choral[4] en 2000 à Linz (Autriche) et en 2013, chœur invité[5] au festival des Choralies de Vaison-la-Romaine sur la scène du théâtre antique, devant des milliers de spectateurs. SeBa y tient le solo de sa composition Ngonga Nzembi[6],[7].

Chanteuse, auteur, compositrice, SeBa[8] réalise « Mu dogha Tei »[9] (Au nom du Père en langue Nzebi), premier maxi single quatre titres sorti en 2007. Elle publie en 2012 le second Opus « Uchombé »[10], utilisé fin 2014 par Air France pour son film historique de présence au Gabon. En 2016, elle produit l'album Kundu[11],[12] (confidences) où elle propose un mélange personnel entre les genres traditionnels et les musiques actuelles, du Jazz - on y note la présence d'Emmanuel Bex - au Rock, « Koko Yami » est une chanson d'amour tonique construite avec le souvenir des Doors… L'annonce officielle de sortie de l'album Kundu au Gabon s'est tenue le 18 novembre 2016 à l'Institut Français de Libreville.[13] L'année 2017 a été consacrée à la diffusion au Gabon.[14],[15],[16],[17]

Elle chante en Nzebi, Myènè, Puvi… et en français.

SeBa s’est vue décerner les insignes de Chevalier de l’Ordre de l'Étoile d'Italie[18] le 2 juin 2018 à Libreville pour services rendus en faveur de la diffusion de la langue italienne au Gabon.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Kundu, Confidences[19]
  • 2012 : Uchombé, À la recherche du bonheur
  • 2007 : Mu dogha Tei, Au nom du Père

Références[modifier | modifier le code]