Scymnos de Chio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Grèce antique image illustrant l’archéologie image illustrant la géographie
Cet article est une ébauche concernant la Grèce antique, l’archéologie et la géographie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Scymnos de Chio
Naissance vers 200 av. J.-C.
Décès entre 200 et 100 av. J.-C.
Activité principale
Auteur
Genres
itinéraire géographique ou « archéologique » (Didier Marcotte).

Œuvres principales

  • La Périégèse ou Circuit de la terre

Scymnos de Chio (en grec ancien Σκύμνος ὁ Xῖος / Skúmnos o Khíos) est un géographe grec du IIe siècle av. J.-C. Il est l'auteur d'une périégèse en prose (Περιήγησις) en 16 livres[1], aujourd'hui perdus sauf pour quelques fragments.

Le pseudo-Scymnos[modifier | modifier le code]

Il existe une description en vers du monde méditerranéen, daté de la fin du IIe siècle av. J.-C. et écrite pour le roi Nicomède II ou III de Bithynie, que l'on a cru un temps rédigée par Scymnos de Chio, d'où l'attribution à un pseudo-Scymnos anonyme utilisée depuis[2]. On a conservé de ce « Circuit de la terre » (ou Periodos) 747 vers trimètres iambiques et plus de trente fragments.

Cet itinéraire est considéré « comme témoignage sur les mouvements de colonisation grecque d’époque archaïque vers la Ligurie, la Thrace et le Pont-Euxin — au point de s’être imposé à la critique moderne comme source fondamentale à ce sujet —, mais présente aussi des anachronismes, mêle allusions mythiques et notations chronographiques et, de façon générale, subit l’influence de courants de pensée d’époque alexandrine[3]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cité par Étienne de Byzance, le scholiaste d'Apollonius de Rhodes (IV, 284) et Apollon. (Hist. mirab., 15).
  2. Voir Marcotte 2000.
  3. Lafond 2002, p. 1070.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions et traductions[modifier | modifier le code]

  • Les Géographes grecs. Tome I, Introduction générale. Pseudo-Scymnos, Circuit de la terre, éd. et trad. par Didier Marcotte, Paris, 2000 (CUF, 403) (ISBN 2-251-00487-4) (Compte-rendu par Yves Lafond, dans Revue historique, 624, 4/2002, p. 1070-1071).
Anciennes éditions
  • Anonyme (vulgairement Scymnus de Chio), dans Extrait des auteurs grecs concernant la géographie et l'histoire des Gaules, trad. par Edmond Cougny et Henri Lebègue, Paris, 1878 (en ligne).
  • Karl Müller, Geographi Graeci minores, tome 1, Paris, Didot, (lire en ligne), p. LXXIV-IX, CXLI (introd.) et 196-237 (édition).
  • Fragments des poèmes géographiques de Scymnus de Chio et du faux Dicéarque, éd. par Antoine Jean Letronne, Paris, 1840, p. 66-69 (en ligne).

Sur les Scymnos[modifier | modifier le code]

  • Benedetto Bravo, La Chronique d'Apollodore et le Pseudo-Skymnos : érudition antiquaire et littérature géographique dans le seconde moitié du IIe siècle av. J.-C., Leuven, Paris, Walpole (Mass.), 2009 (Studia hellenistica, 46) (ISBN 978-90-429-2145-0).
  • Konstantin Boshnakov, Pseudo-Skymnos (Semos von Delos ?) : Τα αριστερα του Ποντου. Zeugnisse griechischer Schriftsteller über den westlichen Pontosraum, Stuttgart, 2004 (Palingenesia, 82) (ISBN 3-515-08393-6) (part. en ligne).
  • Aubrey Diller, The tradition of the minor Greek geographers, New York, Lancaster, Oxford, 1952 (Philological monographs, 14) ; Addenda ; repr. Amsterdam, 1986.
  • Fr. Gisinger, Skymnos, dans Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft [Pauly-Wissowa], III, A,1, München, 1927, p. 664-672.
  • William Smith (dir.), Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, 3, Little, Brown & Co., Boston, 1867, p. 761 (en ligne)