Scylax de Caryanda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Scylax de Caryanda
Biographie
Nom dans la langue maternelle
Σκύλαξ ὁ ΚαρυανδεύςVoir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Scylax de Caryanda ou Scylax de Caryande est un navigateur grec originaire de Carie qui vécut au VIe siècle av. J.-C.

Son voyage[modifier | modifier le code]

Selon Hérodote[1], il fut chargé par Darius Ier d'une exploration qui devait le conduire du delta de l'Indus jusqu'aux côtes de l'Arabie, c’est-à-dire la Libye actuelle. Il aurait lors de son voyage exploré les côtes de la mer Rouge (notamment Érythrée) vers 508. Le voyage aurait duré trente mois, cette longue durée étant peut-être justifiée par une mousson contraire[2].

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Aucun texte ne nous est parvenu et on a même douté que ce voyage ait jamais eu lieu, mais le livre qui porte son nom, le Périple (« Circumnavigation »), ne peut pas lui être attribué ; c'est l’œuvre du Pseudo-Scylax. Ce Périple conservé est beaucoup plus tardif, il date du IVe siècle av. J.-C., peut-être des environs de 330[3]. Il est cité par Hécatée de Milet et par d'autres auteurs plus récents, entre autres Aristote[4]. Ce dernier indique que d’après Scylax, les rois indiens avaient une grande supériorité tant corporelle qu’intellectuelle sur leurs sujets. On sait que ce récit, qui contient des descriptions des mirabilia indiens, a contribué à forger une vision merveilleuse de l'Inde dans l'imaginaire collectif grec de l'Antiquité classique et au-delà[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Caryande, une cité grecque antique d'où Scylax de Caryanda est originaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Études et éditions de fragments[modifier | modifier le code]

  • (en) Philip Kaplan, « Skylax of Karyanda (709) », dans Brill's New Jacoby [Brill Online], sous la dir. de Ian Worthington (de), Leyde, 2009 (en ligne).
  • Didier Marcotte (trad. du grec ancien), Les Géographes grecs, t. I, Paris, les Belles lettres, , 310 p. (ISBN 2-251-00487-4), p. XXVI-XXVII et LXXVII-LXXXIV (Introduction générale Pseudo-Scymnos, Circuit de la terre).
  • (en) Guido Schepens, « Skylax of Karyanda », dans FGrHist 1000 (= 709), t. IV A: Biography. I. The Pre-Hellenistic Period, Leyde, 1998, p. 4-27 (concordance).
  • (la) et (grc) Karl Müller, « Scylax Caryandensis », dans Fragmenta historicorum graecorum, 3, Paris, 1849, p. 183 (en ligne ; texte seul).

Dictionnaires[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hérodote, Histoires [détail des éditions] [lire en ligne], Livre IV, 44.
  2. a et b Sophie Bouffier, Les diasporas grecques : du détroit de Gibraltar à l'Indus (VIIIe s. av. J.-C. à la fin du IIIe s. av. J.-C.), Paris, SEDES, , 287 p. (ISBN 978-2-301-00154-2), p. 250.
  3. (la + grc) Karl Müller, Geographi graeci minores, vol. I, Paris, (lire en ligne), Prolegomena, pages XXXIII à L.
  4. Aristote, Politique (Aristote), Livre VII, chap. XIV, 1332 b 24-25.