Scutigère véloce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La scutigère véloce (Scutigera coleoptrata) est un arthropode myriapode originaire d'Europe qui s'est répandu dans le monde entier.

La scutigère, comme les autres myriapodes (mille-pattes), présente un corps composé d'une tête et d'un nombre variable d'anneaux portant les pattes. Il ne s'agit pas d'insectes, dont le plan de corps est composé d'une tête, d'un thorax portant trois paires de pattes et d'un abdomen.

Son aire de diffusion est mondiale[évasif], avec une plus grande population dans les régions chaudes[évasif] et méditerranéennes[pas clair] [réf. souhaitée],

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758. Étymologie : scutum et gerere signifient, en latin, bouclier et porter. C'est l'espèce type pour le genre.

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Scutigera nigricans Geoffroy, 1762
  • Scutigera aranea Scopoli, 1763
  • Scutigera araneoides Pallas, 1772
  • Scutigera lineata Rossi, 1790
  • Scutigera livida Leach, 1817
  • Scutigera longipes Lamarck, 1818
  • Scutigera nemura Rafinesque, 1820
  • Scutigera forceps Rafinesque, 1820
  • Scutigera variegata Risso, 1826
  • Scutigera capensis Templeton, 1843
  • Scutigera floridana Newport, 1845
  • Scutigera rubrovittata Verhoeff, 1905
  • Scutigera asiaeminoris Verhoeff, 1905
  • Scutigera muscivora Verhoeff, 1905
  • Scutigera mohamedanica Verhoeff 1936
  • Scutigera pretzmanni Würmli 1973

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • Millepattes-araignée
  • Mille-pattes de maison
  • Millepattes-minute
  • Scutigère véloce

Description[modifier | modifier le code]

La scutigère véloce adulte possède quinze paires de pattes fragiles qui se détachent facilement, soit, comme tous les chilopodes, une paire de pattes par segment. Les pattes postérieures sont plus longues que les autres. La taille du corps varie de 25 à 30 mm (longueur maximum : 50 mm)[1], mais peut atteindre une dizaine de centimètres, pattes comprises. Les pattes arrière ressemblant à des antennes, il est difficile de distinguer l'avant de l'arrière de l'animal au repos.

Son corps est recouvert d'un exosquelette de chitine divisé en neuf plaques tergales ressemblant à des boucliers (d'où le nom de « scutigère »).

Sa couleur varie de beige à jaunâtre, son dos est strié tout du long de trois raies foncées tandis que le dessous est presque blanc.

Elle est dite « véloce » parce qu'elle se déplace très vite, jusqu'à 0,4 m⋅s-1[2], pour attaquer ses proies afin de les paralyser à l'aide du venin délivré par ses forcipules fixées sous la tête, sur le premier segment de son corps.

Développement[modifier | modifier le code]

À l'éclosion de l'œuf, les jeunes scutigères n'ont que quatre paires de pattes. Elles se développent en plusieurs phases, acquérant ensuite 5 puis 7, 9, 11, 13 et enfin 15 paires de pattes[3].

Comportement[modifier | modifier le code]

Gros plan sur la tête d'une Scutigère véloce.

Il s'agit d'un arthropode lucifuge et hygrophile.

Ce prédateur est capable de sauter d'un meuble ou d'effectuer des virages à 90 degrés vers une cachette propice. Les sens de la vision, de l'ouïe et de l'odorat sont assez développés.

Prédatrice très active, la scutigère véloce est parfois capable d'attaquer une guêpe, ou une araignée.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Les scutigères véloces pondent généralement en été. Pour se reproduire, le mâle et la femelle tournent l'un autour de l'autre en entrant en contact à l'aide de leurs antennes ; le mâle dépose sa semence sur le sol, que la femelle viendra par la suite récupérer dans ses voies génitales afin d'être fécondée.

La scutigère véloce et l'homme[modifier | modifier le code]

La scutigère peut se loger dans les lieux domestiques, sur les murs ou parfois coincées dans des objets à surface lisse dont la sortie leur est difficile, comme les baignoires, et dans les pièces plutôt sombres et humides comme les salles de bains ou les caves, car elles cherchent l'humidité et n'aiment pas la luminosité.

Si elle peut effrayer certaines personnes, elle est inoffensive pour les humains. La scutigère véloce ne pique ses agresseurs qu'en dernier recours, à l'aide de pattes qui ont évolué en dards. Le venin provoque alors une réaction épidermique semblable à celle d'une piqûre de guêpe. De très rares cas d'allergies peuvent être observés.

Cet animal est jugé très utile[Par qui ?], de par sa prédation des moustiques,punaises des lits, fourmis, termites, blattes ou poissons d'argent. Son installation dans une maison est le signe de la présence de ces insectes, dont la scutigère se nourrit.

Réduire la population de ces divers insectes — généralement attirés par des denrées périssables — est le meilleur moyen de se débarrasser de la scutigère.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]