Scouts musulmans de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Scouts Musulmans de France
Logo de l’association
Cadre
But Scoutisme
Zone d’influence France
Fondation
Fondation 1990
Identité
Affiliation internationale OMMS et AMGE
Méthode Scoutisme
Site web www.scoutsmusulmans.fr

Les Scouts Musulmans de France (SMF) sont un mouvement fondé en 1990 par cheikh Khaled Bentounes. Le premier camp national se tient à Sommevoire (Champagne-Ardenne) en 1991 et réunit des jeunes venus de plusieurs villes de France. est agréée Mouvement de Jeunesse et d’Education Populaire par le Haut-Commissariat à la Jeunesse dès 1992. Les SMF appartiennent à une fraternité mondiale de plus de 40 millions de filles et de garçons, qui partagent les mêmes valeurs au sein de deux organisations mondiales : l’AMGE (Association Mondiale des Guides et Eclaireuses) et de l’OMMS (Organisation Mondiale du Mouvement Scout). Les Scouts Musulmans de France sont membre de la Fédération du scoutisme français, depuis 1994, aux côtés des quatre autres mouvements : EEDF (Eclaireuses et Eclaireurs de France), EEIF (Eclaireuses et Eclaireurs Israélites de France), EEUdF(Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France), SGDF (Scouts et Guides de France) et également de l’IUMS (International Union of Muslim Scouts).

Ce mouvement éducatif pour les jeunes, à caractère non politique et fondé sur le volontariat, est ouvert à tous, sans distinction d’origine, de race ou de croyance.

La proposition éducative[modifier | modifier le code]

La mission des Scouts Musulmans de France :

Le mouvement des SMF développe des activités de scoutisme en direction d’un public d’enfants et de jeunes en vue de contribuer à leur éducation sur les plans « physique, intellectuel, affectif, social et spirituel ».

Sa proposition éducative :

Le mouvement des SMF propose des programmes d’actions destinés à permettre aux enfants et aux jeunes de devenir progressivement responsables d’eux-mêmes, autonomes et capables de s’investir activement tout en développant un rôle utile dans la société.

Ces programmes d’actions les conduisent également à vivre leur foi et à développer leurs différentes cultures dans une perspective ouverte et respectueuse des autres traditions au sein d’une République, une, laïque et indivisible

Le mouvement des SMF transmet aux enfants et aux jeunes des valeurs humanistes, d’engagement, à se montrer �fidèles à leurs promesses et à devenir des citoyens participant activement à la paix et la solidarité entre les peuples et les Hommes.

Dans ce but nous invitons les enfants et les jeunes, à vivre des expériences de scoutisme, qui leurs révèlent et leur donnent des possibilités :

  • De se respecter et de se comporter dignement;
  • De respecter chaque être humain sans discrimination ni préjugé;
  • De protéger l’environnement;
  • De rejeter toute forme de violence;
  • D'agir en consommateurs responsables;
  • De participer au développement de la société.

Les objectifs sont de participer et d’aider dans des conditions de sécurité physiques et psychiques aux :

  • Développement physique,
  • Développement intellectuel,
  • Développement des capacités d’adaptations sociales, environnementales
  • Développement affectif et relationnel
  • Développement spirituel en termes de qualité de discernement et d’acceptation des différences

Repères historiques[modifier | modifier le code]

  • 20 décembre 1990: Constitution du mouvement des Scouts Musulmans de France.
  • 11 février 1991: Dans un contexte de tension internationale guerre du Golfe, les membres fondateurs des Scouts Musulmans de France affirment leur volonté à promouvoir les valeurs universelles du scoutisme basé sur la paix et la fraternité.
  • 1991 : Rédaction des Promesses et des devoirs SMF et premier camp national SMF.
  • 1992 : Les SMF sont reconnus comme association nationale de jeunesse et d’éducation populaire par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, soutien du Ministère de la Ville et du Fond d’Action Sociale. Ils deviennent membre de la Fédération du Scoutisme Français. Des accords sont signés avec des mouvements scouts méditerranéens à Rabat, au Maroc.
  • 1993 : des camps régionaux et nationaux sont organisés, tandis que l'organisation du mouvement en district est développée et consolidée.
  • En 1994, les SMF deviennent membres de :
    • l’OMMS (Organisation Mondiale du Mouvement Scout),
    • l’AMGE (Association Mondiale des Guides et Éclaireurs),
    • l’IUSM (Union Internationale des Scouts musulmans).

Ces adhérents sont fêtés[Quoi ?] à l'UNESCO. Le premier Jamboree compagnons est organisé en Auvergne.

  • 1996 : Premier séminaire spirituel à Magdala (fraternité d’Abraham).
  • 1997 : Première Tente d’Abraham à Thonon les Bains (Haute Savoie).
  • 2000 : Première Fête de la Fraternité, au parc de Fontenay à Saint Memmie, Châlons-en-Champagne (Marne).
  • 2002 : Fête de la Fraternité, château de Vizille près de Grenoble.
  • 2007 : Centenaire du Scoutisme, les SMF pilotent l’action "Flamme de l’Espoir" dans plusieurs villes de France[1].
  • 2010 : 20 ans des SMF, mise en place d'un camp international de scouts musulmans. Plusieurs districts français sont représentés (Aquitaine, Château Chinon, Toulouse, Paris, Champagne-Ardenne, Cannes), ainsi que des délégations de pays étrangers (Syrie, Algérie, Maroc, Tunisie, Libye, Espagne, Suisse, Belgique, Allemagne)
  • 2011 : La Flamme l'Espoir Citoyen. Dans le cadre de l’Année Internationale de la Jeunesse, proclamée par l’ONU (Résolution 64/134), les Scouts Musulmans de France appellent tous les jeunes à participer à un acte citoyen libre et responsable :

« La Flamme de l'Espoir Citoyen » Je vote, donc je suis

Du 7 mai au 24 septembre 2011, un bus aux couleurs de l’événement fera halte dans 26 grandes villes de France et leurs banlieues en invitant les jeunes, à travers échanges, rencontres et débats, à s’approprier leur place dans les décisions politiques qui concernent leur avenir. Dans chaque ville traversée, le moment fort sera le ravivage du Monument aux Morts avec la Flamme de l'Espoir Citoyen.

Pédagogie[modifier | modifier le code]

Les Scouts Musulmans de France se basent sur les principes et méthodes scoutes pour assister l'éducation, l'apprentissage et l'épanouissement du jeune. Y est prônée l'éducation par le jeu et la pratique dans un environnement constant de vie collective et qui est singulier à l'enfant.

Les objectifs pédagogique varient en fonction de la tranche d'âge, appelée "branche" :

  1. Les voyageuses et les voyageurs (7-11 ans)
  2. Les éclaireuses et les éclaireurs (11-14 ans)
  3. Les pionnières et les pionniers (14-17 ans)
  4. Les compagnonnes et les compagnons (17-21 ans)

S'y ajoutent les Assistants Responsables d'Unité, chefs et cheftaines (à partir de 17 ans), qui se chargent chacun d'une patrouille de 5 enfants, dont ils assurent le suivi des activités, mais aussi le suivi personnel, affectif, social, physique, ou spirituel, au travers de rencontres, de rendez-vous hebdomadaires, de sorties ou de camps.

La méthode scoute SMF[modifier | modifier le code]

Une Promesse et une Loi :

Elles résument la formulation de principes fondamentaux de manière compréhensible et attrayante pour les jeunes.

Une vie en petits groupes :

C’est la découverte et l’acceptation par les jeunes des responsabilités et la formation à l’autogestion tendant au développement du caractère. C’est l’accès à la compétence, à la confiance en soi, au sens du service et à l’aptitude aussi bien à coopérer qu’à diriger.

Un cadre symbolique :

Depuis l’origine, le scoutisme propose un cadre symbolique pour développer l’imaginaire de l’enfant et stimuler sa capacité à créer, à inventer et à s’émerveiller.

Une éducation par l’action :

Apprendre doit se faire par l’observation, l’expérimentation et l’activité personnelle.

Des programmes progressifs et attrayants :

Ils proposent des activités fondées sur les centres d’intérêt des jeunes selon leur âge (le jeu...). Elles se déroulent

principalement en plein air, au contact avec la nature.

Une relation adulte / jeune :

Faire l’expérience d’une relation positive et gratifiante avec des adultes, basée sur l’authenticité et la confiance, le dialogue, l’écoute réciproque et l’engagement partagé sur des valeurs communes.

La vie dans la nature :

Expérimenter l’interdépendance de tous les éléments naturels et la nécessité de les préserver. Développer, pour l’avenir, des attitudes et des comportements responsables, respectueux des équilibres naturels.

Les Scouts Musulmans de France, une spiritualité[modifier | modifier le code]

Il n’est pas de notre rôle de donner un enseignement religieux mais bien plutôt de véhiculer les valeurs spirituelles de la tradition musulmane.

Cette pédagogie d’éveil s’inspire des valeurs spirituelles et humanistes de la tradition musulmane. Celle-ci, d’une richesse exceptionnelle, reste néanmoins méconnue, voilée par des images de violence et une idéologie intégriste et fanatique prônée par une minorité, dont les intentions sont politiques et non spirituelles.

Pour les SMF, l’Islam c’est la voie du juste milieu, voie de sagesse, qui appelle les hommes à la fraternité, à agir dans le sens de la justice, de la tolérance, et de l’entraide. Ainsi tentent-ils d’apporter leur pierre à l’édifice d’une éducation citoyenne au sein de la République, une, laïque et indivisible :

Face à l’exploitation dont l’Islam fait l’objet aujourd’hui, les SMF tiennent à clarifier leur position, à éclairer le débat quant à l’interprétation et la relation entre la sphère politique et religieuse.

La recommandation du Khalife Ali, d’élever nos jeunes pour leur époque et non pour la nôtre, nous fait redoubler de vigilance; et les SMF ont bien l'intention de participer, avec d'autres, à la formation de citoyens projetés positivement dans leur avenir, s'inspirant d'une spiritualité vivante, dynamique et ouverte, seul rempart à une lecture intégriste ou rétrograde du message islamique.

Face au dogmatisme aveugle et ignorant de certains, les SMF proposent un idéal porté vers la paix et l’union fraternelle des peuples ayant pour assise centrale le respect sacré de la vie, comme nous l’indique le coran :

" Celui qui tue une vie c’est comme s’il avait tué toute l’humanité, et celui qui sauve une vie c’est comme s’il avait sauvé toute l’humanité." (Coran S5/V32)

Face à la pensée unique, contre toutes les tentatives de monopolisation de la parole, les SMF par la réflexion s’engagent dans un processus d’auto éducation à la responsabilité et à la citoyenneté. Celui-ci se développe à travers les actions éducatives du scoutisme qui ont fait leurs preuves.

Dès 1991, en pleine guerre du Golfe, voilà le pari dans lequel nous nous sommes engagés. Nous remercions à ce titre les Scouts et Guides de France et l’ensemble des mouvements au sein de la Fédération du Scoutisme Français pour leur contribution à la naissance de notre mouvement initié par son Fondateur et Président d’Honneur, le Cheikh Khaled BENTOUNES

Cette fraternité implique la sacralité de la vie, de toute vie, le développement de l'intellect incitant à la recherche des savoirs, mais aussi elle conduit à la pratique de la libre conscience qui engendre le respect de la différence et des croyances de chacun. Elle invite à la protection de l'espèce, au maintien de la dignité et au respect de l’intégrité physique et psychique de toute personne humaine, et enfin, elle permet le partage équitable des biens matériels.

Ce projet éducatif et citoyen s'applique, naturellement et graduellement, en fonction des différentes tranches d’âge.

D'abord par le jeu, puis ensuite par l'éducation et l'accompagnement, il s'inscrit dans un cadre que nous revendiquons : celui des valeurs fondamentales de la République et du message universel de l’Islam.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]