Scotty Moore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moore.

Winfield Scott Moore III dit Scotty Moore, né le 27 décembre 1931 près de Gadsden (Tennessee) et mort le 28 juin 2016[1] à Nashville (Tennessee), est un guitariste américain légendaire, faisant partie du panthéon du rock'n'roll. Il est surtout connu pour avoir accompagné Elvis Presley dans la première partie de sa carrière, entre 1954 et les premiers pas d'Elvis à Hollywood.

Biographie[modifier | modifier le code]

Scotty Moore a appris à jouer de la guitare avec sa famille et des amis dès l'âge de huit ans. Engagé très jeune dans la marine américaine, il y est resté de 1948 à 1952.
Moore a tout d'abord connu le jazz et la musique country. Fan du guitariste Chet Atkins, Moore était le leader d'un groupe nommé « Starlite Wranglers », sous contrat avec Sun Records, quand Sam Phillips lui fit rencontrer Elvis Presley alors encore adolescent.

Carrière avec Elvis de 1954 à 1968[modifier | modifier le code]

En 1954, Moore et le bassiste Bill Black ont accompagné Elvis dans ce qui deviendra son premier succès légendaire That's All Right Mama, un enregistrement réalisé au studio Sun Records souvent considéré comme le début de l'histoire du rock'n'roll. Elvis, Black et Scotty Moore ont alors formé le groupe « Blue Moon Boys ». Le groupe a démarré en juillet 1954 une série d'enregistrements et une tournée à travers tout le sud des États-Unis. Par la suite, le batteur D.J. Fontana s'est ajouté à la formation en octobre 1954. Pendant l'avènement de la popularité d'Elvis, leur tournée s'est étendue à tous les États-Unis et ils ont fait plusieurs apparitions dans différentes émissions de télévision et dans plusieurs films d'Elvis.
Bill Black a quitté le groupe en 1958, mais Scotty Moore et D.J Fontana ont collaboré avec Elvis jusqu'en 1968. Moore a joué sur un grand nombre de titres parmi les plus célèbres d'Elvis comme Good Rockin' Tonight, Baby Let's Play House, Heartbreak Hotel, Mystery Train, Hound Dog, Blue Suede Shoes, Shake, rattle and Roll, Tutti Frutti, My baby left me, Too Much et Jailhouse Rock avec le groupe « The Jordanaires ».

En 1957, le groupe fit leur seule tournée canadienne...

Dans les années 1960, Moore a sorti un album solo intitulé « The Guitar That Changes The World ». Il participa au spécial télévisé de la chaîne NBC « Elvis Presley's 68 Comeback Special » qui a relancé la carrière musicale d'Elvis après une période au cinéma.

Avec Elvis Presley, Moore a commencé par jouer sur une guitare Gibson ES-295 [2], avant de passer à la Gibson L5[3] puis à la Gibson Super 400 [4].

La contribution de pionnier de Moore a été reconnue par le Rockabilly Hall of Fame et le Rock and Roll Hall of Fame en 2003.

En 2005 paraît un DVD intitulé Hommage au roi du Rock 'n' Roll - Live at Abbey Road où Scotty Moore reprend les standards du King accompagnés d'invités prestigieux tels Bill Wyman, Ron Wood, Eric Clapton, Albert Lee, David Gilmour, Mark Knopfler, etc.

Sa dernière prestation publique date du 15 août 2007 à Memphis lors du 30e anniversaire du décès d'Elvis[5].

Honneurs[modifier | modifier le code]

2007 : intronisé le 26 novembre au Musicians Hall of Fame and Museum de Nashville au titre de membre des Blue Moon Boys (incluant D. J. Fontana et Bill Black).

2009 : intronisé le 4 avril au Rock and Roll Hall of Fame de Cleveland, en compagnie de D. J. Fontana, au titre de musicien d'Elvis.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Musical icon, Elvis’ guitarist Scotty Moore dies » (consulté le 29 juin 2016)
  2. (en) Scotty Moore 53 ES295
  3. (en) Scotty Moore 54 L5 CES
  4. (en) Scotty Moore 56 Super 400 CESN
  5. (en) Information tirée de son site officiel

Liens externes[modifier | modifier le code]