Scott Fischer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fischer.
Scott Fischer Pix.gif
Illustration manquante : importez-la
Contexte général
Sport Alpinisme
Biographie
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
Lieu de naissance État du Michigan
Décès (à 40 ans)
Lieu de décès Mont Everest

Scott Fischer est un grimpeur, alpiniste et guide de haute montagne américain né le dans le Michigan et mort le sur le mont Everest au Népal. Il est le premier Américain à avoir gravi le Lhotse, quatrième plus haut sommet du monde, culminant à 8 516 mètres d'altitude.

Carrière[modifier | modifier le code]

Scott Fischer a grandi dans le Michigan et le New Jersey. À quatorze ans, il apprend l'escalade pendant deux ans après avoir vu une émission à la télévision.

En 1982, il part pour l'Ouest avec son épouse Jean Price et s'installe à Seattle. Ils ont deux enfants, Andy et Katie Rose.

En 1984, il crée sa propre entreprise, Mountain Madness, qui vise à garantir à ses clients l’accès au sommet des plus hautes montagnes du monde pour un coût de l'ordre de 50 000 dollars.

En 1992, en marge de l'ascension victorieuse du K2, il participe au sauvetage de Chantal Mauduit, une alpiniste française victime de photokératite. Elle atteindra par la suite cinq des sommets de plus de 8 000 mètres mais décèdera dans une avalanche sur le Dhaulagiri en 1998.

À partir de la saison 1992, Fischer inaugure un nouveau niveau de commercialisation des aventures alpines[pas clair].

Décès[modifier | modifier le code]

Il meurt dans la catastrophe de l'Everest du 10 mai 1996, une des pires tragédies de l'histoire de l'ascension de cette montagne. Le 10 mai 1996, Fischer, Anatoli Boukreev et Neal Beidleman guident huit de leurs clients vers le sommet de l'Everest. Pendant la descente, l'équipe est prise dans une forte tempête de neige. Tous les grimpeurs réussissent à atteindre le camp IV sur le col Sud (7 900 mètres), sauf Fischer.

Fischer, qui avait atteint le sommet aux alentours de 15 heures 45, rencontre de graves difficultés à la descente. Il était accompagné par le chef sherpa Jangbu Lopsang (en), mais juste en dessous du sommet sud, Fischer est incapable de continuer et, finalement, enjoint Lopsang de descendre sans lui. Lopsang accepte, avec l'espoir d'être en mesure d'envoyer quelqu'un d'autre avec de l'oxygène en bouteille pour aider Fischer à descendre. Boukreev, après avoir accompagné ses clients, fait plusieurs tentatives pour atteindre Fischer. Il y renonce à cause du mauvais temps, mais il réussit à sauver plusieurs autres personnes en détresse.

Enfin, vers 19 heures, le 11 mai, Boukreev parvient à atteindre la position de Fischer, mais malheureusement trop tard. Beaucoup pensent que Fischer était atteint d'une forme sévère du mal aigu des montagnes.

Souvenir[modifier | modifier le code]

Un monument commémoratif pour Scott Fischer se trouve au sommet d'une colline, appelée col Dugla, près du village de Dugla, sur la piste au camp de base de l'Everest. Tous les grimpeurs de l'Everest arrivant par la route du sud passent devant un groupe de cinq tombes, parmi lesquelles celle de Fischer. En mai 2010, les corps du grimpeur suisse Gianni Goltz et du Russe Sergej Duganow ont été enlevés. Le corps de Fischer reste in situ. Selon le chef de l'expédition, la famille Fischer souhaite que le corps reste où il est.

Le récit des événements de 1996 ont été décrits dans les livres The Climb par Anatoli Boukreev et Gary DeWalt, Tragédie à l'Everest de Jon Krakauer, Left for Dead de Weathers Beck et Climbing High de Lene Gammelgaard.

Mountain Madness est une biographie de Scott Fischer par Robert Birkby.

Dans le téléfilm Mort sur le toit du monde (Into Thin Air: Death on Everest), le rôle de Fischer est interprété par Peter Horton.

Références[modifier | modifier le code]